Recherchez

20 ans de REC : les artistes de la 42ème rue du 8 septembre. Juliette Behar

Le mercredi 4 septembre 2019 à 3 h 00 min | Par | Rubrique : Talent à suivre

Juliette Behar © Liza Miri

Quelle fut votre première émotion liée à une comédie musicale ?
Ma toute première émotion liée à une comédie musicale, c’était en 2000, j’avais 6 ans et ma mère m’avait emmené voir Roméo et Juliette. Au moment du final, les gens du public se levaient et venaient au bord de scène pour chanter avec les comédiens. Je m’étais précipitée moi aussi, mais j’étais tellement petite que je ne voyais rien. Un des comédiens du show m’a alors portée et fait m’asseoir sur la scène jusqu’à la fin du spectacle. J’avais des étoiles plein les yeux et je me suis dit à ce moment là que quand je serai grande, je voudrais bien faire comme eux…

Pour vous quels sont les ingrédients pour une comédie musicale parfaite ?
Une bonne histoire, des vraies scènes de jeu (donc de bons comédiens, et un bon directeur d’acteur, c’est ESSENTIEL), des chansons jouées en live qui font avancer l’histoire, et une héroïne qui a du caractère pour un jour rêver de jouer son rôle !

Vous faîtes partie de la génération émergente, quel sens cela a-t-il pour vous ?
Parler de génération émergente induit l’idée de succession. Et ça, c’est chouette, car cela veut dire que le musical en France commence à prendre de l’âge. Qu’il s’installe un peu plus au fur et à mesure dans notre culture. Je suis heureuse également de voir se développer des spectacles de plus petites formes qui mettent en avant l’histoire, le jeu, des personnages plus creusés. Je pense notamment aux spectacles par l’équipe Sené, Chantelauze, Bancou, pour lesquels j’ai eu la chance de jouer, mais également aux créations d’Hervé Devolder, de Raphaël Callandreau… Je me sens plus concernée par ce format de spectacles.

Quel rôle rêvez-vous d’incarner et pourquoi ?
Alors, si le rôle de Evan dans Dear Evan Hansen était transposé pour une femme, je rêverais de le jouer. Je trouve qu’il y a un vrai travail de composition sur ce personnage, des scènes d’une intensité dramatique incroyable, et bien sûr, des chansons qui me bouleversent. De plus je trouve que ce musical aborde des sujets de société très intéressants et importants. Parler de l’impact des réseaux sociaux, de cette période ingrate qu’est l’adolescence, où l’on peut se retrouver très seul et se sentir incompris … On sort de ce show bouleversé mais plein d’espoir et avec l’envie de regarder autour de soi, de faire un peu plus attention aux autres. Sinon, Molly dans Ghost. J’adore les histoires d’amour et c’est une des plus belles que je connaisse. Ce doit être renversant à jouer ! Et puis bien sur pour chanter « With you » et « Three Little Words » qui font partie de mes chansons de musicals préférées. Mais aussi, Casey dans First Date. J’adore les spectacles, les livres, ou les films qui parlent des gens. Juste ça.
La complexité de l’humain et de ses relations. Et First Date n’est que ça : deux personnes a priori opposées qui se rencontrent et vont apprendre à se connaitre, à se raconter l’un à l’autre. Donc pour l’histoire du show, déjà, je dis OUI ! Puis Casey parce que c’est une femme moderne, de caractère, drôle mais touchante, franche, un peu brut de décoffrage ; je peux me retrouver dans plusieurs traits de sa personnalité. Enfin, Eponine dans Les Misérables parce que ce musical est une légende. Que l’époque à laquelle il se déroule me fascine, que chaque tableau est un chef d’oeuvre et qu’il se dégage de ce musical une telle force, un tel souffle ! Et puis pour le côté « garçon manqué » d’Eponine dans lequel je peux me retrouver.

Si vous pouviez demander à un auteur compositeur d’écrire un rôle spécialement pour vous, quel serait-il ?
Eh bien, un petit mix de tous les personnages évoqués juste au dessus ! Dans tous les cas je souhaite interpréter des vrais parcours, des vraies tranches de vie qui évoluent, bougent , qui ne soient pas figés ou trop monolithiques. Finalement, des personnages aussi multiples que n’importe qui peut l’être dans la vie !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags :

Laisser un commentaire