Recherchez

20 ans de REC : les artistes de la 42ème rue du 8 septembre. Tatiana Matre

Le lundi 2 septembre 2019 à 3 h 00 min | Par | Rubrique : Talent à suivre

Tatiana Matre © Leah Marciano

Tatiana Matre © Leah Marciano

Quelle fut votre première émotion, ou votre plus grande émotion liée à une comédie musicale ?
Je devais avoir 13 ans quand j’ai découvert pour la première fois le film Cabaret. J’avais déjà été fascinée par Gene Kelly et Barbra Streisand que ma mère m’avait fait connaître, mais à la vue de cette femme en corset, très maquillée, chantant « Mein Herr » devant les allemands en temps de guerre et dansant de cette manière, qui me paraissait, désarticulée, j’ai compris que c’était évidemment « ça » que je voulais faire ! J’ai découvert en même temps Bob Fosse et je me suis entraînée à refaire ses chorégraphies. Je me revois également devant le miroir de ma chambre ou de la salle de bain en train de faire par mimétisme les gestes de Liza Minnelli quand elle interprète « Cabaret » tout en caressant les filaments de sa robe, c’est inoubliable.

Pour vous quels sont les ingrédients pour une comédie musicale parfaite ?
Il m’est impensable d’imaginer une comédie-musicale parfaite sans une Histoire à nous couper le souffle ou du moins avec une profondeur et un message imparable. Evidemment de magnifiques musiques tant chantées qu’accompagnatrices et LE casting approprié en fonction des rôles et de l’histoire (et non des connaissances des interprètes).
J’ajouterais à cela, pour le plaisir, ce qui doit couler de source lorsque l’œuvre est bien définie, une scénographie belle et majestueuse, une mise en scène irréprochable et intelligente, des costumes en accord avec l’époque et les lumières, des coiffures ou perruques subtiles et bien sûr, comme cerise sur le gâteau, quelques chorégraphies et claquettes… Le tout accompagné d’une super production !

Vous faites partie de la génération émergente, quel sens cela a-t-il pour vous ?
J’ai toujours espoir que notre nouvelle génération apprenne de « l’ancienne » et crée de nouveaux projets sans les erreurs que l’on a malheureusement l’habitude de constater. J’aimerais faire partie des prochains créateurs, apporter de nouvelles histoires à raconter, à chanter, à danser sans reprendre ce qui a déjà été fait. Je m’y attelle bien entourée, mais c’est beaucoup de travail…

Quel rôle rêvez-vous d’incarner et pourquoi ?
Il me semble très sincèrement ne pas avoir un rôle que je rêve d’incarner. Je suis juste émerveillée et investie quand j’ai la chance d’en obtenir un. Après je crois que l’on rêve tous d’un rôle dans un grand classique mais je ne me permets pas d’imaginer que je sois à la hauteur. J’y travaille seulement !

Si vous pouviez demander à un auteur compositeur d’écrire un rôle spécialement pour vous, quel serait-il ?
Je suis très amusée par les rôles méchants, fourbes ou fous à interpréter. J’aime l’idée de se salir, de se travestir, de travailler avec difficulté quelque chose de particulier. J’aime le fait d’être quelqu’un d’autre tout en me servant de mes propres réactions. Dans l’idée… une Mrs Lovett serait un pur bonheur !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire