Recherchez

Agnès Pat’, fraîcheur de rire et « Hollywood Swing Gum »

Le dimanche 26 juin 2016 à 9 h 29 min | Par | Rubrique : Rencontre

Agnès Pat (c) DR

Agnès Pat (c) DR

Agnès Pat’, pouvez-vous nous présenter Hollywood Swing Gum ?
Hollywood Swing Gum est un seule en scène de « music-hall » humoristique puisqu’il rassemble les disciplines du genre : chant, piano, danse, claquettes, imitations… Par rapport à mes précédents spectacles, j’ai voulu aller plus loin dans l’absurde et la poésie, à commencer par mon rapport au public : j’interprète un personnage, Louise, une épicière fantasque qui ne parvient pas à s’ancrer dans la vie réelle, et parle et chante à ses légumes, les spectateurs !
A travers son parcours, son histoire et la façon dont elle se confie, il y a un questionnement permanent autour de l’interrogation « qu’est-ce qui différencie le rêve de la réalité ? », un cheminement simple et poétique sur le fait que chacun peut créer sa propre réalité, que notre rêve profond est en fait réel et que l’on peut transformer sa réalité en rêve, s’envoler et prendre sa liberté par l’imaginaire.

Quel est le style musical ?
Musicalement, à part un ou deux passages composés par mon arrangeur Maxime Richelme, il n’y a que des reprises, la plupart présentées en version parodique, toujours sur le même principe de « embellir la réalité ». Par exemple, lorsque Louise se rend à l’enterrement de sa grand-mère, comme elle veut lui rendre un hommage plein de joie, elle chante « C’est ton enterrement » sur l’air de « That’s Entertainment » !
Les genres sont divers selon ce que raconte et vit le personnage : je passe du chant lyrique – avec un numéro de soap-opera – au style yéyé avec des parodies de Sylvie Vartan ou Dalida, en passant par la comédie musicale américaine, parfois dansée avec mes claquettes ou… chaussée de pattes d’oie…

Quels sont les aspects qui vous plaisent le plus dans l’exercice du one woman show ?
Le fait de présenter et d’assumer totalement son univers, d’explorer avec humour sa propre misère humaine, faire rire, surprendre, émouvoir et rêver le public !

Ce n’est pas trop difficile d’être « seule » ?
Je tiens à remercier de tout cœur la superbe équipe qui m’accompagne dans cette aventure hollywoodienne : Christophe Segura, le producteur du spectacle, qui m’a fait confiance dès le début du travail alors que le spectacle n’était pas encore né, Trinidad, avec qui j’ai co-écrit le spectacle, et qui est également la metteuse en scène, Isabelle Dauzet, pour les chorégraphies claquettes, Johan Nus pour les chorégraphies de danse, Maxime Richelme, l’arrangeur musical du spectacle, Olivier Caudun aux lumières, Soizic Tietto au son et à la régie, les nombreuses fées qui ont contribué à la création des costumes et décors, et Franck Harscouet pour sa sublime photo d’affiche ! Cela fait une sacrée équipe pour du seule en scène quand-même !

Pour finir, pouvez-vous nous parler de vos projets ?
Il y a deux représentations à la Comédie Bastille les 26 et 27 juin à 20h30, puis nous partons pour Avignon au festival Off, du 7 au 31 juillet à 12h55 au Théâtre du Coin de la Lune !
La saison prochaine je serai également en tournée en compagnie du groupe d’humour musical Les Sea Girls dont j’ai la joie de faire partie.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire