Recherchez

Anges et démons

Le vendredi 12 décembre 2003 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre De Suresnes Jean Vilar - 16, place Stalingrad - 92150 Suresnes
Dates : du 12 au 20 décembre 2003
Horaires : 21 h, sauf dimanche 14 à 17 h
Tarifs : de 12.50 ? à 20 ?
Informations supplémentaires : 01 46 97 98 10

Livret et mise en scène de Dorine Hollier
Composition et direction musicale de Laurent Couson

Avec

Anne-Laure Savigny (l’Inconnue)
Valéry Rodriguez (le Démon)
Camille Turlot (l’Ange)
Kate Combault (la Sorcière)
Paolo Domingo (le Troll)
Solange Milhaud (la Fée)
Jean-Michel Fournereau (le Chevalier)

Estelle Boin, Olivier Ruidavet, Hervé Huygues (Diablotins)
Agnès Pate, Thierry Maraldo, Rémi Cotta (Cupidons)
Laurent Couson (le Magicien), Dorine Hollier (la Récitante)

Le Bien, le Mal… C’est à partir du thème de cette dualité que Dorine Hollier (livret et mise en scène) et Laurent Couson (composition) ont créé Anges et Démons . Ce conte musical (pour adultes) se déroule dans un monde appelé « Là-Bas » où vivent, dans deux jardins voisins, ces fameux anges et démons. Une jeune inconnue arrive dans ce monde mystérieux et finit par perturber malgré elle le cours habituel des choses.
Malgré les apparences, le spectacle n’est pas simple d’accès, ce qui pourrait rebuter certains spectateurs. Le nombre de personnages (une quinzaine) et le livret assez complexe ne permettent pas forcément de s’immerger immédiatement dans cet univers peu commun. Cependant, une fois ce monde devenu plus familier, on se laisse volontiers entraîner dans les tribulations de ces sorcières, trolls ou fées. Ceci est particulièrement vrai lorsque la frontière entre le Bien et le Mal s’estompe.

Ces personnages mystérieux sont incarnés par une très belle troupe bien servie par une mise en scène inventive. Anne-Laure Savigny interprète de façon remarquable (chant et comédie) le rôle de l’émouvante Inconnue. Les prestations du démoniaque Valéry Rodriguez, de Kate Combault (la Sorcière) et des autres comédiens-chanteurs sont également à souligner. On appréciera également la présence d’un orchestre sur scène. C’est un plaisir (trop rare) d’entendre une ouverture jouée en live ! Cet orchestre devient même parfois acteur du spectacle. Les partitions jouées oscillent entre jazz et lyrique, ce qui ajoute un charme particulier à cette comédie musicale.

Même si le spectacle gagnerait probablement à être allégé de quelques scènes, Anges et Démons constitue un agréable divertissement grâce notamment à son ton original dans le paysage du théâtre musical français.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire