Recherchez

Auditions pour la comédie musicale « Jack, l’éventreur de Whitechapel »

Le mardi 17 octobre 2017 à 10 h 08 min | Par | Rubrique : Castings

Dans le cadre de sa prochaine comédie musicale « Jack, l’éventreur de Whitechapel » (texte de Guillaume Bouchède, musiques de Michel Frantz, lyrics et direction musicale de Julien Mouchel, mise en scène de Samuel Sené), la Compagnie MUSIDRAMA recherche des comédiens chanteurs expérimentés sachant danser et jongler entre les différents registres vocaux.

Disponibilité complète pour les répétitions sur décembre et début janvier (sauf fêtes de fin d’année). Représentations les lundis et mardis soir dans un théâtre parisien du 15 Janvier au 24 Avril.

Rémunération au cachet.

Merci d’envoyer CV, 1 photo max, démo audio en français et/ou lien vidéo (Youtube, Vimeo, …) avant le 30 octobre à casting@musidrama.fr, en indiquant « Jack l’éventreur – Candidature » dans l’objet du mail.

Le premier tour aura lieu les 4 et 5 Novembre.
La finale sera le 17 Novembre.

Les rôles que nous recherchons sont les suivants :

Thomas (25-30 ans)

Charmeur, charismatique et ambigu.

Thomas est un jeune américain étudiant en médecine, fraîchement débarqué à Londres et en quête d’aventure et de nouvelles rencontres. Il va tomber follement amoureux d’Emma et n’aura de cesse de chercher à le lui montrer. Énigmatique, il va se retrouver au cœur de l’Histoire avec un grand H.

Emma (25-30 ans)

Pleine d’allure, féministe, moderne avec un fort tempérament .

Prostituée dans le quartier de Whitechapel, Emma est une femme déterminée, consciente de ses charmes et ne donnant que rarement sa confiance. Elle est une héroïne romanesque prise entre sa peur et son amour .

Attention : ce rôle comporte une scène de nu discrète, esthétique et justifiée .

Mary Ann Nichols,dite Polly (40-45 ans)

Bourrue, vulgaire et avinée.

Prostituée dans le quartier de Whitechapel, Polly est une habituée des trottoirs. Les dents sales et le verbe haut, elle n’hésite pas à dire tout haut ce que la société londonienne lui inspire et à cracher sur les bourgeois. En tant que doyenne, elle dispense son expérience aux autres filles qui l’écoutent souvent. Elle est porté sur l’alcool et est déjà en fin de vie.

Annie Chapman, dite Dark Annie (30-35 ans)

Mauvaise, violente et grande gueule.

Prostituée dans le quartier de Whitechapel. Annie est égoïste et ne connaît pas de solidarité. Elle n’est que violence et haine. Mère de trois enfants qu’elle considère comme des fardeaux. Elle n’a en revanche peur de rien ni de personne et n’hésite pas à se battre pour défendre ses intérêts .

Elizabeth Stride, dite Long Liz (35-40 ans)

Bagarreuse, décalée et physiquement autoritaire.

Prostituée dans le quartier de Whitechapel, d’origine scandinave, Elizabeth est imposante tant par son physique que par son caractère. Elle subit de nombreuses remarques sur ses origines étrangères. Très catholique , elle ne reconnait aucune autre religion que la sienne , ni aucun autre dieu , ce qui la poussera à faire des dénonciations calomnieuses.

Catherine Eddowes, dite Kate (35 ans)

Naïve, juvénile et cultivée

Prostituée dans le quartier de Whitechapel, Kate a connu une éducation par ses parents qui étaient au service d’une famille noble. A la mort de ces derniers, elle s’est retrouvée sur le trottoir. Elle garde de cette époque un certain sens des valeurs, une éducation et une culture qui lui confèrent une douceur presque étrange dans ce milieu .

Mary-Jane Kelly dite Ginger (25 ans)

Moderne, attirante et naturelle.

Prostituée dans le quartier de Whitechapel, c’est une jeune femme moderne qui veut construire un foyer où homme et femme travaillent. Elle aime un homme violent mais, en idéaliste, elle espère le faire évoluer pour fonder un foyer avec lui. Elle aspire à un vrai métier et considère que sa situation n’est que passagère. Elle est souriante et en avance sur son temps.

Bonnie / La Reine Victoria (+ de 50 ans mais sans âge visible ni précis)

Double rôle

Bonnie: Elle est la tenancière du Ten Bell’s dans le quartier de Whitechapel, le pub où toutes les prostituées du coin et leurs clients se restaurent. C’est la « Thénardière » au grand cœur, la mère de toutes les filles. Haute en couleurs, pas sa langue dans la poche et toujours un œil sur ce qu’il se passe devant chez elle.

La Reine Victoria: En deuil au moment des faits, c’est une femme seule, veuve de l’homme qu’elle aimait plus que tout, usée par la vie et retirée depuis 10 ans dans ses appartements, qui soudain sort de son silence face à l’horreur des crimes perpétrés dans son royaume.

Articles liés :

Critique : La leçon
Samuel Sené, un chef d'orchestre polyvalent
Troyes fête la femme, en musique et dans la rue
Les West End Frenchies : interview de Sarah Naudi
Une master class avec David Charles Abell
Les rôles principaux de Le Rouge et le Noir révélés

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire