Recherchez

Aurore Delplace et Stéphane Neville mènent le bal de Cendrillon

Le mardi 10 novembre 2009 à 12 h 15 min | Par | Rubrique : Talent à suivre

Aurore Delplace et Stéphane Neuville dans Cendrillon

Aurore Delplace et Stéphane Neville dans Cendrillon

Racontez-nous un peu vos parcours respectifs…
Aurore Delplace : Je suis originaire de Belgique où j’ai suivi des cours de claquettes et de gymnastique sportive dès l’âge de six ans. Après avoir décroché mon bac danse, je suis montée à Paris il y a deux ans. Je me suis inscrite à l’Académie Internationale de Comédie Musicale dirigée par Pierre-Yves Duchesne. Ensuite, j’ai décroché le rôle de Sandy dans Grease en tant que doublure, et enfin Cendrillon.
Stéphane Neville : J’ai fait mes études d’art dramatique au conservatoire de Marseille. J’ai fait pas mal de piano bar avant de jouer dans le Petit Prince, Les enfants du soleil et Don Juan.

Comment a commencé l’aventure Cendrillon ?
AD : Bruno Berberes [NDLR : directeur de casting] est venu à l’AICOM en vue de préparer le casting de Cendrillon. Quand il m’a vue, il m’a dit :  « Cendrillon c’est toi, mais il faut que tu travailles ». C’est ce que j’ai fait !
SN : J’ai rencontré Bruno Berberes en 2003 au moment du Petit Prince. Depuis, il m’envoie régulièrement sur des castings. Pour Cendrillon, tout est allé très vite. J’ai senti dès le premier tour que le rôle était pour moi. Le contact avec Agnès Boury est immédiatement passé.
AD : Pour moi, le suspense a été bien plus long. J’ai passé le casting au mois de novembre 2008 et je n’ai eu la réponse finale que fin janvier 2009 !

Jouer pour des enfants était une aventure qui vous tentait ?
SN : En fait, sincèrement, quand j’ai vu que des gens comme Agnès Boury, Caroline Roëlands ou Giora Linenberg y participaient, le projet m’a immédiatement séduit. Pour moi, la réelle différence avec un spectacle pour enfants, ce sont les horaires et le rythme de vie à adopter. Pour être optimal, plus question de veiller tard le soir,  si on veut que sa voix soit au top à 11 heures du matin !

Aurore Delplace

Aurore Delplace

Comment s’est passé le travail avec Agnès Boury ?
AD : Agnès m’a littéralement fait découvrir le théâtre. Elle m’a décoincée en réussissant à gommer toutes mes appréhensions. J’avais très peur de jouer une Cendrillon nunuche. Et grâce à elle, j’ai pu ajouter des traits de ma personnalité et une touche de fantaisie au personnage.
SN : Ce qui est agréable dans ce parti pris de mise en scène, c’est que nous dépassons le stade du premier degré des personnages. Agnès nous permet d’aller beaucoup plus loin. C’est une personne très patiente, très rassurante. Nous avons toujours travaillé dans le calme et la sérénité, tout en riant beaucoup. Vincent Heden, qui l’a assistée, nous a beaucoup aidés en reformulant différemment ses directives. Il a également fait un beau travail de direction vocale.

Comment avez-vous travaillé les chansons ?
SN : Cela s’est déroulé sur plusieurs mois, de mars à août. Nous avons passé un certain temps en studio pour d’abord découvrir, travailler, et peaufiner les chansons. Certaines étaient juste des ébauches. Ce passage en studio fut une vraie occasion de retravailler les textes selon le phrasé, les arrangements, etc. Les chansons ont vraiment été taillées sur mesure.

Parlez-nous un peu de vos personnages.
AD : Cendrillon est gentille, douce, pas naïve, rêveuse, tout en ayant un petit grain de folie.
SN : Je considère le prince comme un personnage assez mûr, assez posé. Dans le conte, il a une portée assez symbolique et, du coup, reste très discret, effacé même. Ici, je propose une approche plus rugueuse, posée. Je joue avec la complicité qui le lie au chambellan.

Stéphane Neuville

Stéphane Neville

Que vous apporte cette expérience ?
AD : Cette expérience m’a avant tout permis de mieux connaître le théâtre. C’est une vraie révélation et un grand bond en avant grâce à Agnès Boury. Et puis, c’est ma première expérience de troupe. J’apprends tous les jours aussi bien sur un plan humain qu’artistique.
SN : Cette expérience m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes. J’adore tout le travail en équipe que nous réalisons.

Avez-vous d’autres projets en cours ?
AD :  je vais reprendre le rôle de Sandy dans Grease en remplacement de Cécilia Cara qui part jouer dans Bonnie and Clyde.
SN : Pour l’instant, je me consacre à Cendrillon sans penser à d’autres choses. Je mets pour le moment mes projets artistiques personnels en attente, notamment la réalisation musicale pour des spectacles, des albums…

Articles liés :

Bruno Berberès - A la recherche des nouvelles stars...
Critique : Duel
Thomas Maurion : le trublion Tonino de Cendrillon
Cendrillon (Critique)
Johan Nus : un artiste aux multiples casquettes
Casting pour le spectacle Bernadette de Lourdes

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Les commentaires sont fermés.