Recherchez

Avignon 2009 : Jacques Verzier – « Je ne sais quoi »

Le vendredi 10 juillet 2009 à 8 h 16 min | Par | Rubrique : Zoom

verzier-jacquesPrésentez-nous le spectacle que vous allez donner à Avignon.
Le spectacle s’appelle Je ne sais quoi, une voix, un piano. C’est à la fois un récital et l’évocation des liens amicaux et épistolaires qui ont existé pendant de longues années entre Yvette Guilbert, la reine du caf’ conc’ et Sigmund Freud, l’empereur du divan. C’est l’occasion de découvrir leur correspondance – étonnante – et d’entendre (ou réentendre) certaines perles immortalisées par la grande Yvette. Au piano: Jean-Pierre Gesbert et à la voix, Nathalie Joly.

Quels sont les avantages pour une compagnie d’y jouer un spectacle ? Quelles sont les attentes ?
C’est toujours un risque de se produire dans le off, et l’investissement est lourd. Le but, c’est bien sûr de capter l’attention de programmateurs et de mettre sur pied une tournée digne de ce nom, voire une reprise parisienne, qui sait… Le spectacle s’est joué l’hiver dernier pendant un mois au Théâtre de la Tempête et une petite salle parisienne et accueillante serait la bienvenue.

Quel est votre plus beau souvenir du festival d’Avignon ?
J’ai plein de « plus beaux souvenirs » avignonnais… J’hésite entre mon premier festival (une résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon avec Philippe Adrien) et la première répétition de Vie et mort du roi Jean, dans la cour d’honneur et sous un soleil écrasant, en compagnie de Laurent Pelly et d’une sacrée brochette d’acteurs.

Quel est votre lieu de rendez-vous favori à Avignon ?
J’aime bien donner mes rendez-vous à l’Opéra Café, chez mon copain René.

Quels sont vos projets pour la rentrée ?
A la rentrée ce sera le rôle d’Orsino dans La Nuit des Rois, mise en scène par Jacques Vincey à Genève (première le 25 septembre).

Toutes les infos sur Je ne sais quoi au Théâtre Le Petit Chien.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire