Recherchez

Avignon 2015 avec… Marine André (La fée Sidonie et les secrets d’Ondine)

Le mercredi 8 juillet 2015 à 9 h 33 min | Par | Rubrique : Zoom

Marine André (c) DR

Marine André (c) DR

En moins de vingt mots, donnez-nous envie de venir voir votre spectacle La fée Sidonie et les secrets d’Ondine à Avignon parmi les 1336 spectacles du off :
Un voyage à la découverte des secrets de l’eau et des mers avec des fées, un génie, une pirate, une sirène… Du rire, des chansons, des interactions et une touche d’écologie tout en féérie !

Qu’aimez-vous le plus dans ce festival ?
J’aime son espèce de routine anti-routine. L’affichage, les parades costumées, la rencontre du public, les découvertes des autres pièces… c’est la huitième fois que j’y mets les pieds en tant que comédienne, et c’est un peu comme une étape familière avec toujours de nouvelles surprises ! J’adore aussi le fait que, dans un petit périmètre, c’est le lieu d’expression de tant de formes d’arts, de tant d’artistes, dans des théâtres des plus prestigieux aux plus insolites, et que tout le monde y trouve sa place.

Quel est votre souvenir le plus marquant d’Avignon en tant que comédienne ?
J’en ai tellement ! Peut-être mon premier festival. J’avais monté Le mariage aux lanternes en travail de fin d’études aux cours Florent, et je me suis retrouvée à Avignon avec, un an plus tard. On a débarqué sans rien, on allait récupérer des cartons pour encoller nos affiches dans les poubelles de supermarchés – avec Alexandre Faitrouni, on en parle encore ! -, on était totalement à la roots, et pourtant le spectacle a très bien marché ; on avait de l’énergie à revendre et ça nous a forgé des tas de beaux souvenirs… C’était la première fois que je chantais dans un spectacle, et c’est ce qui m’a donné envie d’apprendre le chant et faire de la comédie musicale.
Égalementun souvenir hors scène : avec la troupe de Mes Elles, on était logé dans une petite maison de plain pied, et le dernier jour du festival on s’est levé pour poser les pieds dans quasi dix centimètres d’eau. Inondation ! On avait évidemment posé des tas de choses au sol, dont des ordis, des fringues, les flyers,  on devait faire nos valises puis la dernière et malgré ça, on a tous explosé de rire au saut du lit et vécu un moment mémorable et atypique à ramasser de l’eau à la pelle pour la faire sortir de la maison et étendre les choses tant bien que mal dans le jardin à faire sécher ! On racontait des histoires, on riait, ça nous a fait lâcher tout le stress et la fatigue accumulés depuis un mois… c’était un moment dingue ! Le festival est toujours imprévisible !

Quel est votre endroit préféré à Avignon ?
La Place des Corps-Saints ! Pour son ambiance bohème, ses tartines sur le pouce et ses kirs à la châtaigne. Et surtout parce qu’on y rencontre des copains à toute heure, mi-ombre, mi-soleil, le sourire jusqu’aux oreilles ! Et puis le Théâtre du Cabestan, dans lequel je présente ma pièce pour la troisième année. Un petit lieu chaleureux !

Plus d’infos sur La fée Sidonie et les secrets d’Ondine.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire