Recherchez

Bienvenue à Harmonie, une nouvelle comédie musicale !

Le dimanche 10 février 2019 à 10 h 06 min | Par | Rubrique : En bref

Compositeur, harpiste, pianiste, directeur musical, enseignant, chef de chœur… Nicolas-Marie Santonja, véritable couteau suisse artistique, présente ce mois-ci sa première création. Celle-ci raconte l’histoire d’une famille de réfugiés, fuyant la guerre et atterrissant dans un pays où tout le monde s’exprime en chantant et dansant. Compositeur et librettiste du projet, cet amoureux de la comédie musicale a voulu rendre hommage au genre en incorporant jusque dans le scénario un questionnement fondamental : pourquoi chanter et danser pour raconter sa vie ? Le propos politique est également très présent. Le spectacle se place comme une satire politique de notre société, de son rapport au pouvoir, à l’impérialisme et à l’immigration, et le fossé créé par les inégalités.

Lors de notre rencontre, l’auteur nous a expliqué avoir présenté plusieurs de ses idées à un panel de personnes mêlant artistes du milieu de la comédie musicale et novices du genre. Cette réunion a ensuite donné lieu à un vote plaçant Bienvenue à Harmonie en tête. Le projet devait d’ailleurs s’appeler « Je déteste la comédie musicale, la comédie musicale ». Ce processus illustre la motivation de Nicolas-Marie Santonja à porter le genre de la comédie musicale en France auprès d’un large public, ainsi que sa conception du genre qui, en plus d’un grand divertissement, est également un moyen de faire valoir des idées et de transmettre des émotions.

Bienvenue à Harmonie est une fresque de notre société, une tragi-comédie musicale aux inspirations variées incluant Leonard Bernstein, John Kander, Jerry Hermann, Stephen Schwartz mais aussi Michel Legrand et Michel Berger, rendant hommage au genre tout en s’en moquant. Nicolas-Marie Santonja souhaite par ce biais aborder des thèmes importants comme le pouvoir, l’individualisme, la guerre, sans rien sacrifier au divertissement.

Le spectacle est mis en scène par Corentin Boisgard, et les chorégraphies, du Broadway Jazz aux danses latines en passant par les claquettes, sont signées Xavier Conrad Ducrocq. On retrouve sur scène un total de seize artistes-interprètes parmi lesquels Anissa Belone, Grégory Garell, Jimmy Costa-Savelli et Sandra Gaugué, accompagnés par deux musiciens, l’auteur au piano et Simon Lemonnier à la batterie. Le spectacle sera en showcase à l’Apollo Théâtre les 19 & 20 février prochains. Les réservations sont ouvertes ici, et une cagnotte Leetchi est en cours. Retrouvez plus d’infos sur le projet sur leur page Facebook.

 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire