Recherchez

Billie Holiday (Critique)

Le jeudi 20 décembre 2012 à 10 h 02 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts, Théâtre musical

Lieu : Théâtre Rive Gauche - 6 rue de la Gaïté - 75014 Paris - M° Gaïté.
Dates : Du 23 novembre 2012 au 2 juin 2013
Horaires : Du mardi au dimanche à 19h.
Tarifs : 36 €.

Un spectacle musical de Viktor Lazlo.
Mise en scène : Eric-Emmanuel Schmitt.
Conception : Viktor Lazlo sur une idée de Francis Lombrail.
Avec : Viktor Lazlo au chant, Michel Bisceglia au piano, Werner Lauscer à la contrebasse, Marc Lehan à la batterie et Nicolas Kummert au saxophone.

Viktor Lazlo, entourée d’un quartet de musiciens chevronnés, nous entraîne au cœur de sa passion pour l’immense chanteuse. Celle à qui Duke Ellington et Artie Shaw ont fait chanter le blues et l’amour, celle qui a lutté contre la ségrégation et l’alcool, mais aussi celle qui a su laisser une trace aussi éblouissante qu’émouvante.

Notre avis : Celle que l’on connaît surtout pour son sensuel « Canoë Rose » (immense tube de 1985) n’a jamais caché son amour pour le jazz, elle qui enregistrait déjà à cette même époque des reprises de « Cry Me A River » ou encore « Put The Blame On Mame ». Aujourd’hui, Viktor Lazlo nous fait partager sa passion pour la légendaire Billie Holiday. A travers vingt de ses plus célèbres chansons (« You Go To My Head », « Strange Fruit », « Love For Sale », « The Man I Love »…) et quelques évocations de sa vie, Lazlo nous entraîne dans l’univers de cette figure emblématique du jazz. Malgré une vie tragique marquée par le viol, la prostitution, l’alcool, les amours malheureuses, Holiday a su mener des combats historiques (la lutte contre la ségrégation) tout en marquant d’une empreinte indélébile l’histoire de la musique.
Le spectacle, entre concert et théâtre musical, donne à voir les contrastes entre la douleur et les souffrances que la vie a infligées à Holiday et la joie et la vivacité que lui procurait la musique. Sur scène, Lazlo ne cherche pas à imiter le timbre si particulier de Holiday mais imprime sa propre marque sur ces standards de jazz avec sa voix de miel. La sincérité de sa passion pour Lady Day se voit et suffit à lui faire remporter l’adhésion du public. Accompagnée par un excellent quartet, Lazlo charme et séduit, et offre un joli moment, entre swing, nostalgie, sophistication et émotion.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire