Alors, oui, c'est les vacances et je vis un peu au ralenti. Lorsqu'on est cĂ©libataire, qu'on travaille chez soi, les gens ont tendance à penser qu'on ne fout rien et qu'on est toujours disponible.
Résultat : mes soeurs m'ont refourgué leurs rejetons et je me retrouve donc avec Lucas, cinq ans, et Mathieu, six ans, actuellement en vacances.
Etant trop jeunes pour que je les emmĂšne à mon cours favori de step latino, j'ai dĂ©cidĂ© de commencer leur initiation à la comĂ©die musicale. Je les ai donc plantĂ©s devant ma tĂ©lĂ©vision et je leur ai mis le DVD de Peau d'Ane, puisque je suis en plein trip cake d'amour.
A ma grande surprise, mes neveux ont eu l'air plutĂŽt captivĂ©s. En mĂȘme temps, ils avaient bien compris qu'ils n'avaient pas trop le choix, sinon ils Ă©taient privĂ©s de Pepito.

Pour ma part, je me souviens de l'émerveillement que m'avait provoqué la vision de ce film quand j'étais enfant : les personnages colorés, la rose qui parle, les ralentis et les effets de retour en arriÚre, les chansons mémorables, la coiffure de Playmobil de Jacques Perrin.
Tentant d'en savoir plus sur les réactions de mes neveux, je tente un "Alors ?".
Lucas : "L'Ăąne, il fait caca de l'or ?"
Mathieu : "Elle chante trop bien la fée !"

Demain, Mathieu regardera Bernadette Peters à Carnegie Hall.