Le désert de l'été est toujours l'occasion de découvrir des curiosités qu'on ne serait pas forcément allé voir en temps normal.
Exemple : Sita Sings The Blues, oĂč comment une femme plaquĂ©e de façon improbable par son mec (par e-mail !) dĂ©cide d'en faire un film d'animation musical, tout en mettant en parallĂšle son triste sort avec celui de Sita, dĂ©esse indienne dont les mĂ©saventures sont contĂ©es dans le Ramayana.
Vous ĂȘtes toujours là ?
Etrangement, le parallĂšle marche plutĂŽt bien, ce qui tend à prouver que dieux ou humains, jaunes, rouges ou bleus, les mecs sont vraiment tous des salauds !
Et nous, les femmes, on a deux solutions : se laisser engloutir dans les entrailles de la Terre (solution divine) ou se consoler en faisant des cĂąlins à son petit chaton (solution humaine).
Maintenant, si je devais faire un parallĂšle entre ma vie amoureuse et celle des dieux et dĂ©esses indiens, je me demande bien à qui je pourrais m'identifier.
Probablement Shiva, car avoir dix bras peut-ĂȘtre particuliĂšrement pratique dans certaines situations.
Pour se faire offrir des bagues et des bracelets par exemple.

Je vous laisse avec un extrait du film, moi je vais acheter des croquettes Purina.