EntraĂźnĂ©e par des amis de Regard en Coulisse, je suis allĂ©e voir hier Un siĂšcle de music-hall à la Grande ComĂ©die, qui a l'avantage de ne pas ĂȘtre trop loin de chez moi.
Pour moi qui avais l'impression d'avoir pris un coup de vieux récemment, cette petite sortie fut un vrai bain de jouvence. En effet, la moyenne d'ùge de l'audience était de 82,7 ans, majoritairement féminine (l'espérance de vie étant plus élevée chez les femmes) et au milieu de cette mer de permanentes grises ou violettes, je me sentais vraiment décalée - mais bien - avec ma longue chevelure de jais.
Dites-voir. "Un siĂšcle" fait-il rĂ©fĂ©rence à l'Ăąge des spectatrices ?

Un des moments forts du spectacle fut sans conteste l'interprĂ©tation de "Comme ils disent" de Charles Aznavour par Olivier Ruidavet qui termine en travesti, avec robe noire, perruque et lunettes. Pour avoir beaucoup d'amis gays, je commence à ĂȘtre plutĂŽt fortiche en icĂŽnes fĂ©minines, mais là j'avoue que j'ai sĂ©chĂ©. A qui le metteur en scĂšne a-t-il voulu faire ressembler Mr Ruidavet ?

A Audrey Hepburn dans They All Laughed ?

audrey hepburn they all laughed

Ou à Micheline Dax dans Comtesse Dracula ? (Plus probable, du moins, plus rĂ©ussi).

micheline dax
En mĂȘme temps, vu que 75 % de la salle souffrait de cataracte, cela a-t-il vraiment de l'importance ?