// dimanche 14 juin 2009

Nuit tranquille

J'ai comme le sentiment qu'en ce moment, certains passent de mauvaises nuits et sont obligés de boire des tisanes au nom ridicule comme "Nuit Tranquille" ou "Sérénité" avant d'aller se coucher.
Est-ce le fait d'avoir loupĂ© le happening musical devant le SacrĂ©-CÅ“ur et d'en vouloir à la terre entiĂšre de ne pas avoir Ă©tĂ© prĂ©venu ? (mais en mĂȘme temps, si tout le monde Ă©tait prĂ©venu, ce ne serait plus un happening).

Est-ce le fait d'avoir appris que Chastity Bono, la fille de Cher et de Bono, a dĂ©cidĂ© de devenir un homme* ? (et là, vous vous prenez la tĂȘte en vous demandant si un homme peut s'appeler Chatisty, ce qui vous semble impossible car selon vous, les hommes sont tous des obsĂ©dĂ©s sexuels).
* Je vous ai mis le lien de Elle, comme ça vous pourrez regarder les recettes de quiches en mĂȘme temps.

Est-ce que vous vous inquiĂ©tez de l'Ă©tat de santĂ© de Bret Michaels, le chanteur de Poison, qui s'est mangĂ© un panneau sur la tĂȘte lors de la soirĂ©e des Tony Awards ?

Alors, pour les deux premiĂšres questions existentielles, je ne peux pas faire grand chose pour vous. Pour la troisiĂšme, je suis ravie de pouvoir vous rassurer (ou pas) en vous apprenant que Bret va plutĂŽt bien comme l'indique la photo ci-dessus.



Vous noterez que Bret aime les bandanas bleus. (C'est un peu comme moi, dans un autre genre, j'ai environ dix petites robes noires qui se ressemblent sans se ressembler).



Donc Bret va plutĂŽt bien, mais il n'est pas content parce qu'il dit que ce n'est pas de sa faute, qu'on ne lui avait jamais dit qu'il y aurait un panneau qui descendrait, etc.
Je conseille à ceux qui veulent en savoir plus de lire le long billet que Bret a publiĂ© sur son blog.
En rĂ©sumĂ©, Bret Ă©tait tellement KO qu'il a cru voir Shrek (oh, wait a minute, il a vraiment vu Shrek !), il est dĂ©solĂ© d'avoir attirĂ© de façon inappropriĂ©e la couverture à lui et il est dĂ©g de ne pas avoir pu aller à la soirĂ©e aprĂšs car il y avait Anne Hathaway est qu'elle est hot.
Bret, ça te dit une tisane "Nuit Tranquille" ?

// jeudi 11 juin 2009

Slogan

Je ne lis pas toujours mes mails jusqu'au bout, ce qui fait que plusieurs fois dans ma vie, je suis passĂ© à cĂŽtĂ© de grandes histoires d'amour, faute de n'avoir pas vu les "PS : Je t'aime" Ă©crit tout en bas.
En mĂȘme temps, quelle idĂ©e de dĂ©clarer sa flamme, par mail, en post-scriptum me direz-vous ?
Certains hommes sont comme ça, que voulez-vous ?

Ce matin, j'ai lu jusqu'au bout un communiqué de presse concernant Zorro, le musical produit par Stage Entertainment France, et j'ai vu qu'ils avaient un slogan qui TUE.
"Les hommes l'envient, les femmes le désirent."
Franchement j'adore. C'est efficace, c'est percutant et je suis prĂȘte à parier que ça traversera les Ă©poques comme "Nos amis laitiers sont nos amis pour la vie" ou "Et si on sortait ? Et si on restait ?" (Camay, bande de jeunots !).

Maintenant, est-ce qu'on peut aussi parier que le slogan peut aussi se lire dans l'autre sens ? "Les hommes le désirent, les femmes l'envient" ?

// mardi 09 juin 2009

With a bang !

Ceux qui auront regardĂ© scrupuleusement les vidĂ©os des Tony Awards auront peut-ĂȘtre remarquĂ© que Bret Michaels, le chanteur du groupe Poison, qui participait au numĂ©ro d'ouverture (pour le musical Rock of Ages) s'est pris le panneau "Broadway" (prĂ©monition ?).



Qu'on se rassure, Playbill nous informe que le rocker va bien. Il n'a que quelques légÚres blessures sur les lÚvres et le nez.
Pour ceux qui, comme moi jusqu'à hier, ne savent pas who the fuck is Bret Michaels, voici une photo.



Je précise que cette photo a été prise AVANT les blessures.
Je crois que je prĂ©fĂšre celle là.


Le flou lĂ©gĂšrement surex, c'est toujours flatteur. Demandez à Catherine Deneuve.

Et n'hĂ©sitez pas à regarder la vidĂ©o en entier, il y en a pour tous les goûts de Liza Minnelli en passant par Dolly Parton !

// lundi 08 juin 2009

Never give up

Hier soir a eu lieu la cérémonie des Tony Awards (les récompenses du théùtre de Broadway) durant laquelle Billy Elliot a raflé la plupart des trophées.

Le discours de remerciements le plus charmant est sans contexte celui des gagnants du Tony du meilleur acteur dans un musical, remis pour la premiĂšre fois à un trio : les trois garçons (David Alvarez, Kiril Kulish et Trent Kowalik) qui se partagent le rĂŽle de Billy Elliot.
Tant de fraßcheur et de spontanéité me motive pour la journée.
Je prends d'ailleurs pour moi la conclusion de Kiril qui incite les jeunes qui veulent faire de la danse de ne jamais abandonner.
Bon, c'est vrai que j'ai parfois un peu de mal avec les pirouettes et les déboulés, mais je crois que maintenant je vais m'accrocher.

© 2007 regardencoulisse.com | Propulsé par DotClear | Design Hito
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.