Mes chères compatriotes (toutes des ...)

J'ai grandi sans réel modèle auquel m'identifier. Dans les années --, pour une petite adolescente complexée, il était difficile de trouver dans les médias généralistes des asiatiques qui pouvaient servir de références.
Une "génération" plus tard, les choses ont commencé à changer. Je me souviens de la fois où ma petite nièce m'a dit : "Moi, j'aime bien Mulan et Pocahontas, parce que je leur ressemble un peu."
J'ai fait : "Hmmm, t'es trop mignonne. Maintenant, tu veux que je te prête le DVD de Kill Bill ? Lucy Liu joue une tueuse. Moi, je trouve que je lui ressemble. Enfin surtout pour le côté tueuse."

Aujourd'hui, ma nièce a grandi et elle est pré-ado. En dehors de Selena Gomez qui sort avec Justin Bieber, quelles pourraient être ses idoles aujourd'hui ?
En faisant un rapide état des lieux, j'ai réalisé que les seules Vietnamiennes actuellement représentées dans les médias français étaient Marjolaine (Carré Viiip), une chaudasse sans cervelle, et dans une moindre mesure (elle ne passe pas encore en prime time) Coralie Trinh-Thi, actrice porno.
Finalement, ma mère avait raison quand elle me disait que si je choisissais d'être comédienne, je mènerais une vie de salope.
Je vous propose donc de faire connaissance avec mes chères compatriotes et de découvrir une petite interview de Coralie, comédienne, réalisatrice (Baise-moi), auteur (Osez la sodomie, Osez le cunnilingus, La voie humide).
(Mazette, avec tous les mots clés que j'ai dans ce billet, si ce blog ne fait pas un décollage... subit, c'est à n'y rien comprendre.)



Vous remarquerez le commentaire du journaliste qui en parlant de ses origines lui dit : "Il y a donc beaucoup de choses en toi !".
Oui, on peut dire ça comme ça.
Coralie dit plus tard pour conclure l'interview : "Je n'ai pas de fantasmes, je n'ai que des envies subites".
Comme moi hier quand je me suis jetée sur un paquet entier de Dragibus.

Passons à Marjolaine Bui-The, rendue "célèbre" grâce à sa participation dans l'émission Greg le millionnaire.
Profitant de ses origines asiatiques exotiques, elle a sorti un single sur le thème de la geisha "mi-furie et mi-Furyo".
Mon ami litldevil m'a suggéré de faire ma propre chanson "mi-furie et mi Fro-Yo (Frozen Yogurt)". Yeah. Sure. Why not.




En tout cas, chanter une geisha pour une jolie fille asiatique, ce n'est pas du tout cliché. C'est plutôt un fantasme. Ou une envie subite.
Mais si elle voulait faire une chanson qui reflète notre réalité, peut-être devrait-elle se pencher sur le cas des vietnamiennes pharmaciennes ou dentistes ? Moins érotiques (quoique), mais peut-être plus réalistes ?

Enfin, pour vous détendre après cette insupportable chanson, je vous propose de regarder quelques extraits de mon émission favorite (avec Apostrophes), à savoir Le Maillon Faible. Marjolaine fait partie des candidates. Je vous rassure, elle est une des premières éliminées. Vous n'aurez pas à regarder tout l'extrait. Mais est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi c'est à elle que revient la question sur les TONGS ????




Bon, et puis, j'arrête d'être de mauvaise foi pour une seconde. Dans les Vietnamiennes, il y a aussi Linh-Dan Pham, César du meilleur espoir féminin pour De battre mon coeur s'est arrêté. Ci-dessous dans Indochine, avec Catherine Deneuve.
Dans le film, elle échappe à la protection de sa mère pour pouvoir se taper Vincent Perez (et qui l'en blâmerait ?).
L'émancipation des jeunes filles vietnamiennes passe forcément par la désobéissance à la mère.
Demandez donc à Coralie et Marjolaine.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.regardencoulisse.com/blog/index.php?trackback/340

Haut de page