Recherchez

Broadway et ses bons plans

Le mercredi 23 mars 2016 à 16 h 24 min | Par | Rubrique : Zoom

Les rush tickets :

Basé sur le même principe que les fameux « day seats » à Londres, les « rush tickets » sont disponibles au bon vouloir des productions. Le système est simple : dès l’ouverture de la billetterie (en général aux alentours de dix heures du matin, la production du spectacle met en vente un certains nombre de billets pour le jour-même (matinée et/ou soirée) à un tarif préférentiel, souvent autour de 40$. Le but est de remplir la salle au maximum et de vendre les billets qui ne partent pas facilement. Parfois, les rush tickets sont les places à « restricted view », c’est-à-dire qu’elles sont situées dans une zone où l’on ne peut avoir une vue d’ensemble. Souvent, ce sont les loges d’où l’on ne voit qu’un côté du plateau, ou les premiers rangs, jugés trop proches de la scène. Dans ce cas, les théâtres sont obligés de vous prévenir avant que vous achetiez votre place pendant les rush tickets.

Afin de savoir si le spectacle que vous désirez voir organise des rush tickets, il suffit de se rendre sur la page du spectacle en question dans la rubrique « tickets ». Ce genre d’opération est mentionné de manière évidente.
Attention : En général, on ne peut acheter que deux billets par personne. Pour les nouveaux spectacles ou ceux qui connaissent un important succès, prévoyez d’arriver tôt devant le théâtre ! Vous pouvez profiter du jet lag des premiers jours pour être le premier à la billetterie !

La loterie :

Comme son nom l’indique, la loterie n’assure pas d’obtenir ses billets mais reste cependant l’une des meilleures techniques pour voir le plus de spectacles possible. Elle est organisée deux heures et demie avant chaque spectacle et le tirage au sort s’effectue deux heures avant celui-ci. La production décide de mettre en vente un certain nombre de places invendues afin de remplir la salle. Les prix sont très variables mais sont généralement inférieurs à 40$. Le plus souvent, ce sont les meilleures places de l’orchestre.
Le côté pratique de la loterie est qu’elle reste ouverte à l’inscription durant 30 minutes et, comme elle n’est pas soumise à un nombre d’inscriptions, il n’est pas utile de venir plusieurs heures à l’avance. Une ou deux places sont proposées par ticket gagnant. Pour savoir si le spectacle que vous voulez voir organise une loterie, rendez-vous, cette fois encore sur le site internet à la rubrique « tickets ».

Attention : Il est interdit de jouer plusieurs fois le même soir. En cas de doublon lors des inscriptions, le billet est automatiquement invalidé. En général, les productions n’autorisent pas la participation à la loterie par une tierce personne même si le joueur indiqué sur le papier est présent lors du tirage au sort. Prévoyez donc de vous rendre sur place. Les places gagnées à la loterie doivent être payées exclusivement en cash et une pièce d’identité est exigée.

La standing room :

Plus rare mais avantageuse, la standing room propose généralement une vingtaine de places debout dans le fond de l’orchestre. Parfois, c’est le seul moyen de voir un spectacle à moindre frais. Il est donc très couru. Pour en profiter, il faut faire la queue quelques heures avant le début du spectacle, souvent en même temps que la loterie. Les prix sont compétitifs : environ 40$ pour être situé à côté des sièges qui valent quelques centaines de dollars.

La cancellation line :

Dans certains cas où la demande des spectateurs est extrêmement forte – par exemple, Hamilton actuellement – il existe une cancellation line. Les productions remettent en vente des billets achetés par des personnes qui se retrouvent dans l’incapacité de venir. Ainsi, vous pouvez acheter ces places, au tout dernier moment, directement au théâtre, parfois après plusieurs heures de queue. Elles sont soldées ou au tarif plein, mais la cancellation line est parfois l’unique moyen de voir certains spectacles, lorsqu’ils sont complets depuis longtemps.

Le TKTS :

Enfin, si vous n’avez pas pu profiter de ces options ou si vous voulez être sûr de voir un show en particulier, vous pouvez vous rendre dans l’un des trois kiosques « TKTS » de New York qui proposent une liste assez conséquente de spectacles – même si on regrettera l’absence de certains classiques comme Le Roi Lion. Nous vous conseillons le TKTS de SouthStreet Seaport, situé dans le sud de l’île de Manhattan. Il ouvre en matinée et propose beaucoup plus de choix que celui de Times Square. Il y a aussi beaucoup moins de queue, donc plus de places disponibles ! Celui de Brooklyn peut également faire l’affaire et que vous visitez cette partie de New York durant votre séjour.
L’application TKTS, téléchargeable sur mobile, indique les spectacles en vente au kiosque et fournit toutes les informations nécessaires.

Attention : Demandez toujours au vendeur du guichet où sont situées les places qu’ils vous proposent et n’hésitez pas à changer de spectacle si elles ne sont pas bonnes. Rendez-vous au kiosque avec plusieurs idées de spectacles afin de pouvoir changer au dernier moment et de bénéficier de meilleures places.

Une dernière astuce : Téléchargez l’application TodayTix. Disponible pour Broadway mais aussi pour le West End, elle liste les spectacles à l’affiche en indiquant les options qu’ils proposent ainsi que la réduction effectuée ! Cela vous fera gagner du temps et vous permettra de voir le plus de spectacles possible à moindre frais.

Si, malgré ces nombreuses options, aucune ne s’applique au spectacle que vous voulez absolument voir, il reste toujours la billetterie du théâtre pour voir s’il reste des places. Mais, surtout, ne passez pas à côté de la chance de découvrir une comédie musicale à Broadway et n’oubliez pas que the show must go on !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire