Recherchez

Broadway Melody – Leonard Bernstein

Le jeudi 30 avril 2015 à 9 h 55 min | Par | Rubrique : Récitals, Concerts

Lieu : L’Auguste Théâtre - 6 impasse Lamier 75011 Paris - M° Philippe Auguste
Dates : Du 8 au 10 mai 2015
Horaires : Vendredi à 21h, Dimanche à 20h30
Tarifs : Plein 18 € - Réduit 15 € (- de 18 ans, étudiants, groupes de plus de 10 personnes, habitants du XIème, demandeurs d’emploi, intermittents du spectacle)
Informations supplémentaires : Tél : 01 48 78 06 68

broadway-melody-bernsteinDirection artistique : Lauren Van Kempen
Direction musicale, arrangements: Mathieu Serradell
Textes de présentation : Patrick Niedo
Chansons composées par Leonard Bernstein
Avec Christine Buffle, Maxime de Toledo, Lauren Van Kempen et Scott Emerson (chant), Patrick Niedo (narration) et Mathieu Serradell (piano)
« Broadway Melody », une série de rencontres musicales créées par Lauren Van Kempen, Mathieu Serradell et Rémi Carémel

« Broadway Melody » vous fait découvrir la magie des comédies musicales américaines à travers des rencontres musicales thématiques. Sur scène, les airs sont présentés par un historien de la comédie musicale et interprétés par de brillants talents internationaux de la comédie musicale, sous la direction de Lauren Van Kempen et Mathieu Serradell. Des spectacles destinés aussi bien aux connaisseurs du genre qu’au grand public.
Pour cette troisième rencontre musicale de « Broadway Melody », hommage est rendu au grand Leonard Bernstein.
« Leonard Bernstein n’a composé que six comédies musicales, dont seulement quatre ont une notoriété indéniable. Les deux autres, Peter Pan (1950) et 1600 Pennsylvania Avenue (1976), sont quasiment oubliées. Par ses partitions presque symphoniques (dont certaines seront d’ailleurs reprises par lui-même dans des versions concert), il a apporté un souffle nouveau à Broadway dès On the Town en 1944. Pour Wonderful Town (1953), il s’amuse avec ses amis Betty Comden et Adolph Green avant d’adapter Candide de Voltaire en 1956. Échec commercial lors de sa présentation, ce musical deviendra un classique du répertoire américain. En 1957, West Side Story couronne sa carrière ; c’est un chef-d’oeuvre absolu grâce à une imbrication savante de la musique, des lyrics, du livret et surtout de la chorégraphie signée Jerome Robbins. L’immense réputation de Bernstein chef d’orchestre masquera ses activités de compositeur. Jugé trop populaire dans le monde de la musique savante et trop intellectuel pour Broadway, il aura malheureusement du mal à se faire une place bien définie dans l’histoire de la musique américaine. »
Patrick Niedo (Histoires de comédies musicales, éd. Ipanema)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire