Recherchez

Broadway pratique (édition 2006) – Des conseils pour découvrir le temple de la comédie musicale !

Le jeudi 1 juin 2006 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Zoom

Lumières de Broadway ©DR

Lumières de Broadway ©DR

Réserver depuis la France, par Internet
Ici comme ailleurs, les premiers arrivés sont les mieux servis, donc il vaut mieux penser à réserver ses billets à l’avance, par Internet, avec une carte bancaire internationale. La plupart des sites propose l’option du  » will call  » qui permet de récupérer les billets au box-office du théâtre directement, juste avant le spectacle. Attention, vous devrez présenter la carte bancaire avec laquelle le paiement a été effectué et une pièce d’identité au même nom. Les sites Internet du spectacle de votre choix vous redirigeront vers les sites de vente en ligne officiels comme ticketmaster.com ou telecharge.com.

Les tarifs officiels varient entre $95 et $110 pour l’orchestre et les premiers rangs de la mezzanine, moitié moins pour les autres places. Pour certains shows  » sold-out  » (complets), les tickets premium au tarif supérieur de 20% à 200% au prix nominal seront votre unique option. À l’inverse, beaucoup de spectacles offrent des réductions de 30% à 50% pour certaines représentations, en semaine en général. Souvent, vous accéderez aux mêmes places avec ou sans réduction. Le meilleur site pour obtenir les codes de réductions est : broadwaybox.com, tous les shows sont listés dans la colonne de droite.

Réserver, ou non, sur place
Vous pouvez vous présenter au box-office au théâtre directement pour acheter des places au prix nominal, sans frais d’intermédiaire. Le box-office acceptera également vos codes de réduction trouvés sur Internet, dans la presse locale ou sur les prospectus distribués dans les hôtels, restaurants, et à l’office du tourisme…

Une solution plus économique est d’utiliser le kiosque TKTS, une véritable institution en plein Times Square qui délivre les invendus du jour à 25, 35 ou 50%. Des écrans lumineux sur place indiquent quels shows sont disponibles. Attention, il faut payer en liquide uniquement et être prêt à faire la queue. De plus, on ne peut pas choisir sa place, donc il y a des bonnes et des mauvaises surprises. Le guichet ouvre à 10/11 heures pour les représentations de l’après-midi (mercredi et week-end) et à 14/15 heures pour celles du soir (tous les jours sauf lundi). À noter, il existe une succursale de TKTS à Seaport, plus excentrée dans l’Est de Manhattan, pas très facile à trouver, qui est donc beaucoup moins courue. Voir tous les détails sur tkts.com

Enfin, la solution la moins onéreuse est la loterie, quelquefois réservée aux étudiants. Environ deux heures avant le spectacle, au théâtre directement, vous pourrez mettre votre nom sur un bulletin et tenter de gagner le jackpot : une ou deux places, au choix, entre $20 et $25 et situées au premier rang. Une pièce d’identité est nécessaire pour tout participant (y compris les enfants) ainsi que le règlement en liquide. Certaines loteries sont prises d’assaut (Wicked) mais d’autres offrent de bien meilleures chances de gagner (Dirty Rotten Scoundrels, Hairspray, Avenue Q). Certains shows offrent aussi l’option du Standing Room quand la représentation affiche complet ; pour un tarif minime, vous pourrez voir le spectacle… debout ! Option à réserver aux fanas de comédie musicale, donc. Enfin, le Student Rush (réservé aux étudiants munis d’une carte officielle avec photo) et le General Rush (ouvert à tous) permettent d’obtenir des tickets à l’ouverture du box-office sur le principe du premier arrivé, premier servi. Tous les détails sur les loteries, student rush et standing room sont disponibles sur playbill.com

Enfin, si vous tenez absolument à voir un show particulier « sold-out », il ne vous reste que la « cancellation line » au box-office avant le spectacle pour profiter des désistements de dernière minute, il y en a toujours, pour des places au prix nominal.

Les spectacles
Choisissez votre spectacle en fonction de votre degré de connaissance de la comédie musicale, de votre budget, de votre maîtrise de la langue anglaise…

Avenue Q [Tony 2004]
Thème : Une parodie intelligente et drôle des émissions enfantines de 1 Rue Sésame où les marionnettes se moquent de la société bien pensante américaine.
Anglais : nécessaire
Budget : réductions possibles à 35%, loterie
Notre recommandation : le plus drôle des musicals, à condition de comprendre l’anglais.

Beauty and the Beast, The Lion King [Tony 1998] et Tarzan
Thème : Les classiques de Disney mis en scène en musique.
Anglais : facultatif tellement les histoires sont connues et les effets visuels imposants
Budget : Plein tarif uniquement, voire premium
Notre recommandation : spectacles à privilégier (uniquement) si vous avez des enfants.

Chicago [Tony du meilleur revival en 1997]
Thème : Le classique de John Kander, Fred Ebb et Bob Fosse, immortalisé au cinéma par Rob Marshall, se joue depuis presque 10 ans sur Broadway. C’est l’histoire de Velma et Roxie qui rivalisent depuis leur cellule de prison pour devenir meneuses de cabaret.
Anglais : recommandé, mais facultatif si vous connaissez le synopsis
Budget : réductions possibles à 50%
Notre recommandation : certainement le meilleur des standards sur Broadway, mais il est préférable de réviser ses classiques avant pour apprécier pleinement ce musical jazzy complexe en fond et sobre en forme.

Dirty Rotten Scoundrels
Thème : excellent remake en musique du film Le Plus Escroc Des Deux avec Steve Martin et Michael Caine, où deux voleurs, l’un de haut vol et l’autre de pacotille, se défient pour plumer une jeune femme sans défense, croient-ils.
Anglais : recommandé, mais facultatif si vous connaissez le synopsis
Budget : réductions possibles à 50%, loterie
Notre recommandation : assez discrètement, ce show à mi-chemin entre le théâtre et la comédie musicale, mène une belle carrière depuis 2 ans grâce à un scénario amusant, de charmantes scènes en musique et surtout des acteurs excellents.

Hairspray [Tony 2003]
Thème : excellent remake du film éponyme de John Waters, où une jeune fille d’un milieu défavorisé et un peu grosse réalise ses rêves dans le Baltimore coincé et ségrégationniste des années 60.
Anglais : recommandé, mais facultatif si vous connaissez le synopsis
Budget : réductions possibles à 50%, loterie
Notre recommandation : show drôle et très haut en couleur, mais la troupe actuelle est décevante.

Jersey Boys [nomimé aux Tony 2006]
Thème : musical-jukebox contant l’histoire de Frankie Valli et des Four Seasons.
Anglais : facultatif
Budget : sold-out, tickets premium uniquement
Notre recommandation : si vous avez les moyens, c’est the-place-to-be actuellement sur Broadway.

Mamma Mia
Thème : musical-jukebox sur les chansons d’Abba dans lequel une jeune fille sur une île grecque invite pour son anniversaire trois anciens amis de sa mère, dont l’un pourrait être son père.
Anglais : facultatif
Budget : réductions possibles
Notre recommandation : un succès planétaire certes, mais pas forcément représentatif de l’esprit de Broadway.

Monty Python’s Spamalot [Tony 2005]
Thème : remake du film des Monthy Python Sacré Graal, où le Roi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde parcourent la scène en frappant dans des noix de coco pour imiter le galop du cheval.
Anglais : recommandé pour l’humour, facultatif si vous connaissez le synopsis
Budget : longtemps sold-out, le show vient de sortir quelques réductions
Notre recommandation : allez-y uniquement si vous êtes sensibles à l’humour des Monty Python. C’est le même qu’en 1975, il n’a pas varié d’un inch ! Côté musical, c’est très pauvre.

Rent [Tony 1996]
Thème : des jeunes squatters galèrent dans le Lower East Side new-yorkais.
Anglais : obligatoire car l’histoire est complexe et entièrement chantée, facultatif si vous avez vu le film sorti il y a peu
Budget : nombreuses réductions – vous pouvez acheter au box-office des places à 50% le dimanche uniquement, pour les représentations du mardi au jeudi suivant.
Notre recommandation : profitez de l’anniversaire des 10 ans de ce musical rock culte pour le découvrir ou le re-revoir.

Sweeney Todd
Thème : un barbier victime d’une injustice revient à Londres plusieurs années après pour se venger, en jouant de la lame de rasoir.
Anglais : recommandé
Budget : réductions possibles
Notre recommandation : réservé aux connaisseurs, car cette magnifique oeuvre lyrique de Stephen Sondheim est mise en scène ici de façon hautement symbolique, assez peu explicite.

The Color Purple [nomimé aux Tony 2006]
Thème : le remake du film éponyme de Steven Spielberg, qui conte la dure vie de Celie, une jeune afro-américaine au début du siècle dernier.
Anglais : fortement recommandé, mais facultatif si vous connaissez le synopsis
Budget : plein tarif pour les meilleures places
Notre recommandation : à voir aussi pour l’ambiance assez inhabituelle dans l’immense théâtre qui reçoit une foule nombreuse et expressive afro-américaine. Mieux qu’un gospel touristique à Harlem. Dommage que l’histoire aille si vite et soit si compliquée à comprendre.

The Drowsy Chaperone [nomimé aux Tony 2006]
Thème : un fan de comédies musicales un peu autiste vous invite dans son salon pour écouter un classique (imaginaire) des années 20.
Anglais : recommandé pour l’humour, mais facultatif pour le spectacle
Budget : réductions possibles
Notre recommandation : les amoureux de l’opérette trouveront là leur bonheur. On regrette juste les interventions trop fréquentes du narrateur, qui cassent un peu le rythme.

The Phantom of the Opera [Tony 1988]
Thème : un spectre défiguré hante un théâtre et tombe éperdument amoureux d’une diva… mais faut-il vraiment présenter cette  » institution  » qui bat les records de longévité sur Broadway?
Anglais : facultatif
Budget : réductions possibles
Notre recommandation : un très grand classique signé Andrew Lloyd Webber, qui date dans tous les sens du terme.

The Producers [Tony 2001]
Thème : deux producteurs véreux tentent de spolier leurs investisseurs en montant un musical censé être un bide : une ode à Hitler !
Anglais : recommandé
Budget : réductions possibles uniquement pour les moins bonnes places
Notre recommandation : certes, l’humour de Mel Brooks n’est pas toujours fin, mais ce musical cumule un vrai scénario, de grandes scènes de revue, des performances d’acteurs et, c’est logique, 11 Tony Awards (un record).

The Wedding Singer [nomimé aux Tony 2006]
Thème : remake du film éponyme avec Adam Sandler et Drew Barrymore, mettant en scène un chanteur de mariage qui se fait plaquer par sa fiancée le jour de son propre mariage.
Anglais : recommandé
Budget : réductions possibles
Notre recommandation : bon divertissement comportant de nombreuses références aux années 80.

Wicked
Thème : genèse de l’univers du Magicien D’Oz, avant l’arrivée de Dorothy.
Anglais : recommandé pour suivre l’histoire (complexe), mais facultatif pour le spectacle
Budget : plein tarif uniquement, loterie (très populaire)
Notre recommandation : excellente partition pour un grand spectacle qui risque néanmoins de vous paraître outré et exagérément long si vous n’êtes pas familier avec les personnages du Magicien d’Oz.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire