Recherchez

Canada – Demain matin, Montréal m’attend (Critique)

Le jeudi 15 juin 2017 à 22 h 53 min | Par | Rubrique : Canada, Critique

Lieu : Théâtre du Nouveau Monde - 84, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal (Québec) H2X 1Z6 - Métro Place des Arts
Dates : Du 13 au 17 juin, 22 et 25 juin et du 19 septembre au 22 octobre 2017
Horaires : Mardi au samedi à 20h00 - matinée à 15h00
Tarifs : De 40,00$ à 75.00$
Informations supplémentaires : www.tnm.qc.ca

La troupe de la comédie musicale Demain matin, Montréal m’attend (c) Yves Renaud

Texte :  Michel Tremblay
Musique :  François Dompierre
Adaptation et mise en scène :  René Richard Cyr
Chorégraphies :  Sylvain Émard
Arrangement et direction musicale : Chris Barillaro
Assistance à la mise en scène : Lou Arteau
Décor : Jean Bard
Costumes :  Judy Jonker
Éclairages :  Erwann Bernard
Conception vidéo : Normal Studio — Félix Fradet-Faguy
Maquillages :  Angelo Barsetti

Distribution : Geneviève Alarie, Hélène Bourgeois Leclerc, Kathleen Fortin, Michelle Labonté, Christian Laporte, Marie-Andrée Lemieux, Benoît McGinnis, Laurent Paquin
Le chœur : Bryan Audet, Guillaume Borys, Jade Bruneau, Marie-Pierre de Brenne, José Dufour, Myriam Fournier, Gabriel Lemire, Catherine St-Laurent
Musiciens : Chris Barillaro, Paul Carter, Peter Colantonio, Mario Hébert et François Marion

À l’été 1970, au Jardin des Étoiles de Terre des Hommes, est créée la comédie musicale Demain matin, Montréal m’attend. Ce spectacle signé Michel Tremblay et François Dompierre connaît sa version définitive en mars 1972 au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. En 1995, Denise Filiatrault, qui incarnait Lola Lee à la naissance de cette œuvre, offre une nouvelle mise en scène. Et voilà que 45 ans après la création, alors que la métropole s’apprête à fêter son 375e anniversaire et l’Expo 67, son 50e anniversaire, les mots de Michel Tremblay et la musique de François Dompierre renaissent afin de célébrer le Montréal des années 60 : une époque où la vie de cabaret battait son plein, où une culture s’affranchissait, se décomplexant de sa langue, délaissant les exotismes sud-américains et assumant avec panache et sans-gêne son métissage issu de France et d’Amérique.

Notre avis :
Quoi de mieux, pour célébrer le 375e anniversaire de la création de la ville de Montréal, que de présenter une pièce qui met celle-ci en vedette ? C’est l’idée qu’on eue les Francofolies… et elle est excellente ! D’autant que, pour rendre l’expérience crédible, sont diffusées sur écran, en fond de scène, des images du Montréal de l’époque. Les nostalgiques seront séduits.

Demain matin Montréal m’attend est avant tout l’air que tout Québécois qui se respecte se doit de connaître. C’est aussi un spectacle musical tout droit sorti de l’imagination de Michel Tremblay et François Dompierre. On se souvient que Tremblay nous avait déjà offert les grands succès Belles-Soeurs et Sainte Carmen de la Main. Cette nouvelle mise en scène de René-Richard Cyr sait éblouir les spectateurs, d’autant que la distribution compte de grands noms du théâtre québécois et de jeunes talents. Cette mixité de la troupe en fait sa force.

Demain matin Montréal m’attend relate le parcours de la jeune Louise Tétrault qui quitte son patelin de Saint-Martin pour aller rejoindre sa soeur « Lola Lee » à Montréal, pour y faire carrière. Mais Lola ne voit pas la venue de sa jeune soeur d’un bon oeil et fera tout pour l’inciter à quitter la métropole. Elle ira jusqu’à amener sa cadette dans des clubs miteux ou dans le bordel qui a vu « Rita » débuter sa carrière avant de devenir la « Star » du Montréal des années 70.

La troupe de la comédie musicale Demain matin, Montréal m’attend (c) Yves Renaud

L’histoire se déroule donc dans le Montréal des années 1970 où le « Red Light » et les clubs étaient à la mode. L’évocation se fait a grand renfort de clichés, mais on aime ça. La mise en scène est à la hauteur des attentes : fluide et convaincante. Avec l’aide de Judy Jonker à la création des costumes, il a su recréer le Montréal des belles années de « la Main ». On saluera également les arrangements musicaux de Chris Barillaro qui a réalisé un travail prodigieux et harmonieux qui joue avec un style éclectique de Pop, Country ou Latino. On ne se lasse pas d’écouter cet assemblage musical.

Demain matin Montréal m’attend ne serait pas aussi incroyable sans la présence des comédiens et comédiennes, danseurs et danseuses qui font de ce spectacle musical une réussite sur toute la ligne ! Tout d’abord Marie-Andrée Lemieux qui nous offre une Louise Tétrault tout en douceur. Sa voix mélodieuse ose s’affirmer auprès de sa soeur « Lola Lee », interprétée par Hélène Bourgeois-Leclerc dont on découvre avec plaisir un nouveau talent de chanteuse. On éprouve par ailleurs un véritable bonheur en retrouvant l’incomparable Laurent Paquin en travesti déchu. Il a même droit à une ovation lors de son solo. Notre coup coeur va sans conteste à Kathleen Fortin, en tenancière de bordel, qui peut aussi bien se montrer forte que vulnérable. Mme Fortin possède indéniablement l’une des plus belles voix du Québec et, encore une fois, elle en fait la preuve.

Cette distribution incroyable est parfaitement soutenue par un choeur qui, pour notre plus grand plaisir, est omniprésent sur scène. Ils sont jeunes, talentueux et ils dansent comme des dieux.

Demain matin Montréal m’attend, c’est une heure quarante-cinq de pur bonheur ! Si vous n’aviez qu’une seule comédie musicale à voir cette année… c’est celle-ci !

 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire