Recherchez

Canada – I Love You, You’re Perfect, Now Change (Critique)

Le dimanche 15 mai 2016 à 2 h 30 min | Par | Rubrique : Canada, Critique

Lieu : Centre Segal - 5170 Côte-Ste-Catherine, Montréal (Québec) H3W 1M7
Dates : Du 8 au 29 mai 2016
Horaires : Du lundi au jeudi à 20h00 - samedi à 20h00 - dimanche à 19h00 - matinées à 14h00 (dimanche) et mercredi (13h00)
Tarifs : Billets à partir de 50,00$ Téléphone : 514-739-7944
La troupe de I Love you, You're Perfect... Now Change ! © Andrée Lanthier

La troupe de I Love you, You’re Perfect… Now Change ! © Andrée Lanthier

Paroles et livret : Joe Dipietro
Musique : Jimmy Roberts
Produite originalement à New York par James Hammerstein, Bernie Kukoff et Jonathan Polland
Mise en scène originale : Joel Bishoff
Produite originalement par : The American Stage Company
Mise en scène : Wade Lynch

Distribution :
Steffi DiDomenicantonio, Will Lamond, Adrian Marchuk, Tringa Rexhepi

Amour et mariage font rarement bon ménage… Cette comédie musicale Off-Broadway incroyablement populaire se moque habilement des nombreux états d’âme, étapes et écueils des relations amoureuses que ce soit la nervosité d’une première rencontre ou les affections du foyer de retraite. Avec humour et imagination, par le biais de sketchs et de chansons, on nous assure que l’amour est vraiment aussi désordonné, surprenant, exaspérant et absurde (mais toujours aussi incontournable) que nous nous l’imaginons.

Notre avis :
I Love You, You’re Perfect, Now Change, a eu droit à sa première montréalaise, le 12 mai dernier et, pour notre plus grand plaisir, c’est une réussite !

Comédie musicale de Joe Dipietro (livret) et de Jimmy Roberts (musique), I Love You, You’re Perfect, Now Change nous transporte dans un monde d’amour de toutes sortes en nous racontant quelques petites histoires, sans aucun lien entre elles, et on aime ça. Ces petits « sketchs » écrits voilà déjà quelques années sont d’une réalité saisissante ; il faut dire que les rencontres d’aujourd’hui n’ont rien de très différent des autres époques… à part peut-être la technologie.

Pour bien débuter ce spectacle, l’auteur a mis en avant le jeu des acteurs – quatre interprètes soit deux femmes et deux hommes – qui se changent « live » sur scène, dans le tableau « Cantata For A First Date ».

Voilà ! La glace est cassée : on peut maintenant se détendre dans notre siège et se préparer à comparer nos propres rencontres ou histoires d’amour à celles de l’auteur et surtout …. à en rire ! Car il faut l’avouer : Joe Dipietro a su bien ficeler ces courtes histoires et nous avons l’impression qu’au moins une de ces histoires nous est déjà arrivée et pour les plus malchanceux deux ou trois de plus…

Steffi DiDomenicantonio © Andrée Lanthier

Steffi DiDomenicantonio © Andrée Lanthier

Sans les interprètes, ces petits bijoux de textes pourraient être ternes . Mais avec une troupe comme celle du Segal Center, nous sommes en « business ». Les quatre interprètes sont incroyables. Ils ne sont pas nés de la dernière pluie et ils ont, pour la plupart, un parcours digne de mention. La talentueuse Steffi DiDomenicantonio, que certains auront reconnue comme étant une des finalistes de « Canadian Idol », possède une liste impressionnante de participations à des comédies musicales telles que Spring Awakening, Cabaret, et Cinderella, pour ne nommer que celles-là. Dans I Love You, You’re Perfect, Now Change, Steffi est solide dans ses prestations vocales et son jeu n’est pas en reste. Elle va chercher le public à chacune de ses interventions ; en femme « busy busy » ou en « menteuse » dans « Single Man Drought », mais elle atteint son apogée dans sa prestation de la chanson « Always A Bridesmaid ». Un pur délice !
Sa compagne de scène, la jeune Tringa Rexhepi qui se situe côté voix entre le lyrique et la pop, vous envoûtera. Son timbre de voix unique vous fera tomber sous son charme dès les premières notes de « I Will Be Loved Tonight ». Vous ne saurez résister.. Vous en êtes avisé. Un autre qui saura vous captiver et vous séduire par sa voix et son jeu… Adrian Marchuk. Connu pour son rôle de Frankie Valli dans Jersey Boys (Toronto/Las Vegas) et sa participation dans la première mondiale de The Apprenticeship of Duddy Kravitz (David Spencer et Alan Menken), ici même, à Montréal, en juin 2015. Avec sa voix savoureuse, il nous offre des performances amusantes telles que dans les scènes « Whatever Happened to Baby’s Parents  » et « Tear Jerk » où il nous démontre son talent d’acteur et nous fascine en chansons avec « On The Highway Of Love ». Le dernier et non le moindre est le « timide » Will Lamond, un autre habitué du Centre Segal (Funny Girl – 2015). Son talent naturel pour le jeu vous séduira. En revanche, côté vocal, il y a place à l’amélioration…

Un excellent travail a été fait par Marjolaine Provençal (décors) et Nicolas Decôteaux (lumières) pour quetout soit fluide . Le jeu de lumières met en évidence le décor simple mais efficace de cette production. Et que dire de la mise en scène de Wade Lynch, qui fait en sorte que même lors des nombreux changements de costumes , il n’y a (presque) pas de temps morts. Et comme pour tous les spectacles présentés par le Centre Segal, nous avons droit à des musiciens ‘live », sur scène. Au nombre de trois, ils participent, à leur façon, au spectacle.

Impossible de ne pas passer une très belle soirée avec I Love You, You’re Perfect, Now Change

Articles liés :

Pas sur la bouche - le film
Les Marionnettes du Pénis
Zorro à Paris cet automne
La comédie musicale "Reefer Madness", en septembre, à Montréal
Jean Valjean et Shrek à…Trois-Rivières
KosmAnarchie (Critique)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire