Recherchez

Canada – Once (Critique)

Le jeudi 18 octobre 2018 à 17 h 18 min | Par | Rubrique : Canada, Critique

Lieu : Théâtre Sylvan Adams (Centre Segal) - 5170 Côte-Ste-Catherine, Montréal (Québec) H3W 1M7
Dates : Du 7 au 28 octobre 2018
Horaires : Lundi au jeudi à 20h00 - samedi à 20h00 - dimanche à 19h00 - matinées à 13h00 (mercredi) et 14h00 (dimanche)
Tarifs : À partir de 40,00$
Informations supplémentaires : tickets.segalcentre.org

Eva Foote, Greg Halpin et la troupe de Once © Leslie Schachter

Livret d’Enda Walsh
Musique et paroles de Glen Hansard & Markéta Irglová
Basé sur le film scénarisé et réalisé par John Carney
Mise en scène d’Andrew Shaver
Chorégraphie d’Annie St-Pierre
Sous la direction musicale de David Terriault

Distribution :
Liv Simcha Chaimberg (Ivonka)
Mia Czarnecki (Ivonka)
Eric Digras (Eamon)
Eva Foote (Girl)
Olivier Gervais-Courchesne (Andrej)
Al Goulem (Da)
Greg Halpin (Guy)
Jon-Alex MacFarlane (Bank Manager)
Marie Mahabal (Reza)
Sophie Paradis (Baruska)
Bryan Quinn (Billy)
Matthew Raudsepp (Svec)
Justin Rutledge (Emcee)
Mahalia Golnosh Tahririha (Ex-Girlfriend)

Notre avis :
Si vous avez déjà vu le film de 2007, vous connaissez déjà l’histoire : une mère qui élève son enfant seule, immigrante tchèque, rencontre un jeune musicien de rue désabusé de Dublin. Ils se découvrent des intérêts communs, notamment la musique, qui les mèneront vers l’amour… sans succomber à la tentation !

La troupe de la comédie musicale Once © Leslie Schachter

Tout comme le film, la version scénique est brillante, éclatante et magique. On retrouve la même âme dans les morceaux créés par Glen Hansard et Markéta Irglová. Leurs musiques et leurs chansons font de ce spectacle un chef-d’œuvre ; tout fonctionne dans Once ! Que ce soit les comédiens-musiciens de la troupe qui possèdent un talent indéniable ou les deux protagonistes principaux (Greg Halpin et Eva Foote), tous offrent des prestations à faire palpiter votre cœur au rythme du « beat irlandais ».

Andrew Shaver s’est offert une belle carte de visite avec la mise en scène originale et unique de cette version montréalaise. Simple mais juste.
Même si Once n’a aucunement besoin d’un décor somptueux pour émouvoir le public, celui qui nous est proposé a été créé avec une ingéniosité remarquable. Une seule pièce représente la rue, l’atelier, le magasin de musique. Les éclairages offrent quant à eux une ambiance formidable.

Once est sans aucun doute l’une des meilleures productions du Centre Segal de ces dernières années. Le public est ravi du début à la fin, sans retenue. N’hésitez pas à venir au moins trente minutes avant les représentations pour assister à un fabuleux mini-concert dans le hall du Centre Segal par quelques musiciens de la troupe. Ils offrent des classiques folkloriques irlandais et incitent le public à les suivre dans la salle où se poursuit le concert.

Articles liés :

La Traviata - Opéra de Massy
Bagdad Café
"The Slipper and the Rose – The Story of Cinderella" en première québécoise
Romeo & Juliet in Las Vegas (Critique)
La Clef de Gaïa (Critique)
Notre Dame de Paris (Critique)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire