Recherchez

Canada – Queens on Tour (Critique)

Le dimanche 10 septembre 2017 à 18 h 04 min | Par | Rubrique : Canada, Critique

Lieu : Casino de Montréal - 1, ave du Casino, Montréal (Québec) H3C 4W7
Dates : Du 8 septembre au 28 octobre 2017
Horaires : 20h30
Tarifs : À partir de 69,50 $ TTC
Informations supplémentaires : Accès réservé aux personnes de 18 ans et plus - Billets : 1 -855 -790-1245

Patricia Bernier, Johanne Lefebvre, Marie-Ève Fournier, Nancy Fortin et Marianne Mathieu – Queens on tour © Daniel Daignault

Directeur artistique et concepteur : Olivier Thuaud
Directeur musical et arrangements musicaux : Philippe Brochu

Distribution :
Patricia Bernier, Nancy Fortin, Marie-Ève Fournier, Johanne Lefebvre, Marianne Mathieu
Chorégraphies : Mila Thé

Musiciens :
Philippe Brochu : Batterie
Gilles Boulet : Clavier et accordéon
Francis Tétu : Guitare
Miriam Pilette : Guitare
Fabienne Gilbert : Basse et contrebasse

Danseuses :
Mila Thé, Caroline Nantel, Megan Brydon, Angélique Delorme

Elles se nomment Melissa Etheridge, Pat Benatar, Janis Joplin, Aretha Franklin, Alanis Morissette, Annie Lennox, Tina Turner, Joan Jett, Et il y en a d’autres! Elles sont les reines du rock et de la pop. Elles ont bouleversé le monde la musique.

Le spectacle Queens on Tour met en vedette cinq chanteuses qui vivent pour la musique. Avec ce feu qui les anime, elles rendent hommage à quelques-unes des plus grandes chanteuses rock et pop de l’histoire.

90 minutes sans entracte – Aussi en formule souper-spectacle.

Notre avis :
Le Cabaret du Casino de Montréal offre à son fidèle public une revue musicale autour des grandes chanteuses pop et rock, d’Aretha Franklin à Adele. Queens on tour débute avec une version époustouflante de Carmina Burana, interprétée a capella par cinq talentueuses artistes. Dès les premières notes, le public est conquis. Avec leurs voix puissantes, Patricia Bernier, Nancy Fortin, Marie-Ève Fournier, Johanne Lefebvre et Marianne Mathieu réjouiront un public friand de revues musicales.

La mise en scène d’Olivier Thuaud est moderne, portée par des décors évolutifs, des plateformes en mouvement et des projections. Nous avons droit à des séquences consacrées à des artistes telles que Melissa Etheridge, Janis Joplin, Pat Benatar, Heart, Aretha Franklin et Tina Turner. Les producteurs n’ont pas oublié que ce spectacle est présenté au Québec. C’est pourquoi ils ont intégré des hommages aux artistes « made in Quebec », notamment Marjo (J’lâche pas, Illégal, Provocante), Nanette Workman (Ce soir on danse à Naziland) et Diane Dufresne (Rock pour un gars de bicycle). Cette dernière chanson, interprétée avec brio par l’incomparable Nancy Fortin, est illustrée par l’arrivée d’une moto sur scène,un effet spectaculaire très apprécié du public malgré l’odeur de « fuel » qui flottait dans l’air. Les spectateurs apprécient unanimement l’immense talent de Nancy Fortin ; elle a d’ailleurs droit à de nombreuses ovations, notamment pour ses époustouflantes prestations de « Try » (Janis Joplin), « Thank You » (Alanis Morisette), « Think » (Aretha Franklin) et « Rolling in the Deep » (Adele). Elle atteint le cœur du public avec « Here Come the Rain Again » (Eurythmics) dont le traitement rock fait oublier la version originale.

Marianne Mathieu n’est pas en reste. Cette chanteuse aux innombrables talents sait faire frémir avec sa voix musclée et énergisante. Ses interprétations sont elles aussi acclamées par le public. Outre ses reprises de « Respect » (Aretha Franklin) et « Simply the Best » (Tina Turner), on saluera sa prestation en duo avec Nancy Fortin. Ce moment fort de la soirée a lieu devant un public en délire, sur la chanson de Heart, « Barracuda ». Moment mémorable !

Johanne Lefebvre © Daniel Daignault

Pour incarner Pat Benatar, Patricia Bernier était toute désignée. Avec sa voix naturellement rock, elle a tout le talent nécessaire pour embarquer le public. Sa version de « Love is a Battlefield », accompagnée par quatre magnifiques danseuses, est sensationnelle. En outre, Patricia excelle dans sa version de « What About Love » des sœurs Wilson. La jeune et douce Marie-Ève a su s’affirmer, quant à elle, grâce à des prestations comme « Me and Bobby McGee » ou « Piece of my Heart » (Janis Joplin) et « Call Me » (Blondie). D’apparence fragile, Marie-Ève est tout le contraire et offre une voix puissante. La dernière et non la moindre, Johanne Lefebvre, est la rockeuse du quintet. Sa voix, aux saveurs rock dur et pur, a ébloui l’assistance avec « Heartbreaker » (Pat Benatar), « Magic Man » (Heart) et « Chain of Fools » (Aretha Franklin).

L’une des séquences les plus marquantes est sans aucun doute le « medley acoustique » qui intègre par exemple « We Belong » interprété par une Patricia en contrôle de sa voix, l’incroyable « Stop » de Johanne ou un « Killing me softly » remarquable de Marianne. La jeune Marie-Ève propose une version acoustique de « Summertime » et le clou de cette partie est « Alone » par Nancy devant un public debout.

Les musiciens, sous la direction de Philippe Brochu, ainsi que les très belles chorégraphies de Mila Thé, contribuent certainement à faire de Queens on tour un divertissement à la hauteur des attentes. La synergie entre les chanteuses, les danseuses et les musiciens fait de ce spectacle un incontournable.

Articles liés :

Le songe d'une nuit d'été
Piano Rigoletto (Critique)
Le phénomène Blue Man Group, à Montréal
Cinéma (Critique)
Princes & princesses (Critique)
Flashdance (Critique)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , ,

Laisser un commentaire