Recherchez

Canada – The Book of Mormon (Critique)

Le jeudi 4 décembre 2014 à 11 h 39 min | Par | Rubrique : Canada, Critique

Lieu : Salle Wilfrid-Pelletier, Place des Arts - 260, boul. De Maisonneuve Ouest, Montréal (Québec) H2X 1Y9 - Métro Place des Arts
Dates : Du 2 au 7 décembre 2014
Horaires : Du mardi au samedi à 20h00 - dimanche à 19h30 - matinées à 14h00 (samedi et dimanche)
Tarifs : 117,72$, 104,68$, 74,23$, 50,99$, 37,94$, (Frais de service inclus. Taxes en sus.)
Informations supplémentaires : Avis aux parents : Langage explicite
La distribution de la comédie musicale The Book of Mormon (c) Joan Marcus, 2013

La distribution de la comédie musicale The Book of Mormon (c) Joan Marcus, 2013

Musique : Robert Lopez, Trey Parker, Matt Stone
Livret : Robert Lopez, Matt Stone, Trey Parker
Paroles : Robert Lopez, Trey Parker, Matt Stone

The Book of Mormon a remporté neuf prix Tony, incluant ceux pour la meilleure comédie musicale, la meilleure musique (Trey Parker, Robert Lopez, Matt Stone), le meilleur livret (Trey Parker, Robert Lopez, Matt Stone), la meilleure mise en scène (Casey Nicholaw, Trey Parker), la meilleure actrice dans un second rôle (Nikki M. James), la meilleure scénographie (Scott Pask), la meilleure conception d’éclairages (Brian MacDevitt), la meilleure conception sonore (Brian Ronan) et les meilleures orchestrations (Larry Hochman, Stephen Oremus). Le spectacle a aussi reçu le prix du New York Drama Critics Circle Award pour la meilleure comédie musicale; cinq prix Drama Desk incluant celui pour la meilleure comédie musicale; le prix Grammy 2011 pour le meilleur album de théâtre musical; quatre prix de l’Outer Critics Circle, incluant celui pour la meilleure comédie musicale; et le prix de la Drama League pour la meilleure comédie musicale.

Notre avis :
Montréal a succombé au charme et à l’humour des Mormons ! En effet, The Book of Mormon fait un arrêt spectaculaire à la Place des Arts de Montréal et ce, jusqu’au 7 décembre… Malheureusement, les représentations se jouent à guichet fermé… mais tentez votre chance pour la loterie (Billets à 25,00$).

Montréal est choyée de pouvoir compter sur Gavin Creel (Hair, Mary Poppins et The Book of Mormon à Londres), dans le rôle d’Elder Price, un jeune homme qui rêve d’aller porter la bonne parole à …. Orlando ! Mais quelle sera sa surprise d’être déployé dans la savane africaine, accompagné de son « protégé » Elder Cunningham.

Gavin Creel n’a pas besoin de présentation pour tout fan de comédie musicale ; il est « idolâtré » par un grand nombre d’entre eux. Endosser la chemise blanche et les pantalons noirs d’Andrew Rannells – qui a créé le rôle à Broadway et qui est LA référence pour ce rôle tant convoité – n’est pas chose facile. Mais, soyez sans crainte, après quelques mots et notes, on oublie de faire la comparaison tant il s’approprie ce rôle. Sa voix unique et ses pas de danse sont irréprochables. On peut en dire autant de Christopher John O’Neill qui campe un Elder Cunningham tout à fait hilarant ! Pour un premier grand rôle, il s’en sort avec tous les lauriers. Sa complicité avec Gavin Creel est palpable.

D’ailleurs, pour une distribution de tournée, nous n’avons vraiment aucun commentaire négatif envers la distribution. Elle a été choisie avec grand soin.

The Book of Mormon n’est pas conseillé aux enfants à cause de son langage explicite. Il ne faut pas oublier que les auteurs (Matt Stone et Trey Parker) sont également les auteurs de…. South Park ! De plus, ils se sont associés à Robert Lopez (Avenue Q) pour la musique, entre autres.

Les chansons de The Book of Mormon offrent une continuité aux dialogues, ce qui est très heureux pour les spectateurs. Les sujets « délicats », tels que le sexe ou le racisme, passent toujours mieux en musique. On pourrait vous dire quelles chansons vous resteront dans la tête mais, dans ce cas, il faudrait toutes les nommer. En plus des grands succès comme « Hello », diffusé lors de la remise des Tonys ou bien « I Believe », The Book of Mormon regorge de chansons entrainantes, humoristiques et… vulgaires. Sans oublier celles à double sens, comme « Sal Tlay Ka Siti » ou « Baptize Me ». Coté musique, vous ne serez pas déçus.

Visuellement, The Book of Mormon reste simple, pas de grands tableaux à la « Lion King », mais tout de même, ils aident à faire passer la pilule sur certaines scènes un peu (beaucoup) provocatrices.

The Book of Mormon doit être vu et pris avec précaution… Si le politiquement correct vous dérange…. passez votre tour !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire