Recherchez

Chercher l’inspiration… dans les Vosges

Le lundi 21 juillet 2014 à 10 h 34 min | Par | Rubrique : En bref

Théâtre du peuple de Bussang

Théâtre du peuple de Bussang

Des comédies musicales dans les Vosges ? Certes, l’idée peut paraitre saugrenue. Mais le théâtre du peuple de Bussang propose très souvent des oeuvres musicales. Souvenez-vous du Gros, la vache et le mainate, par exemple. Cette année, mise à part la soirée de clôture du 24 août avec une Impossible anthologie  de la chanson française, la programmation de Vincent Goethals aborde davantage le théâtre classique, même s’il est question d’une chorale dans Small talk, l’oeuvre de la québécoise Carole Fréchette. Il faudra attendre l’été 2015, et les 120 ans de ce merveilleux théâtre, pour renouer avec le théâtre musical avec une version de l’Opéra de quatre sous qui promet d’être exceptionnelle.

En attendant un petit détour dans les Vosges peut donner matière à inspiration. Prenez Jeanne d’Arc. A ce jour aucune comédie musicale n’a été écrite autour de ce personnage. maisonjeannedarcA Domrémy, en marge du musée, de la maison natale, une équipe propose un spectacle qui embrase la basilique du Bois Chenu. Mené par Damien Fontaine, enfant du pays passé maître dans la conception de ce type de spectacle, cette oeuvre qui fait appel à de nombreux passages musicaux (une formation électro-acoustique, interprétant en direct une musique originale à la manière d’un orchestre d’opéra déployé devant l’espace scénique), est interprétée par des amateurs qui se dépensent sans compter.

Si la période romaine vous inspire davantage, ne manquez pas de vous rendre sur le site archéologique de Grand, une cité gallo-romaine de premier plan. A quelques mètres une superbe mosaïque est à découvrir, splendide. L’amphithéâtre impressionnant, servirait de décor idéal pour une comédie musicale avec des gladiateurs pour héros ! mosaiquegrandD’autres lieux comme la Manufacture royale, ancienne ferblanterie qui connu ses heures de gloire au XVIIIème siècle, devenu petit village serti dans un décor bucolique des plus agréables, peut inspirer qui cherche le calme. Tout comme la ville d’eau de Plombières les bains (Patrick Haudecoeur s’en est-il inspiré pour écrire Frou-Frou les bains ?) la ville au mille balcons et aux bains romains

museemusiquemecaniquePar ailleurs Mirecourt est une ville forcément musicale puisque c’est là que les luthiers oeuvrent pour créer, réparer nombre d’instruments à cordes. Un musée leur est consacré. Il ne faut pas non plus louper l’étonnant lieu consacré à la musique mécanique, abritant un nombre important de ces machines poétiques – toutes en état de marche – qui distillèrent, en premier lieu, les notes destinées à apprendre à chanter aux… oiseaux, plus précisément les serins des Canaries. Faire une visite guidée par l’épatante directrice des lieux vaut le détour, surtout si vous aimez chanter.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire