Recherchez

Chez Mimi (Critique)

Le samedi 10 septembre 2011 à 10 h 10 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Vingtième Théâtre - 7 rue des Platrières - 75020 Paris - M° Ménilmontant
Dates : Du mercredi 7 septembre au dimanche 30 octobre 2011
Horaires : du mercredi au samedi à 19h30 et le dimanche à 15h
Tarifs : de 12 à 24 €
Informations supplémentaires : 01 43 66 01 13

Une pièce d’Aziz Chouaki

Mise en scène : Frédérique Lazarini
Avec Rayhana, Ricky Norton, Didier Lesour, Amélie Gonin, Fabrice Josso, Ian Fénelon, Elsa Agnès, et la participation de Lydia Nicaud.
Lumières et décor : François Cabanat
Costume : Edouard Funck, et Jacinte Coiffure pour les perruques
Chorégraphie : Françoise Munch
Son : Joël Simon

Durée : 1h30

« Une comédie provençale, une sorte d’aquarelle semi figurative, qui se feuillète dans les années 60. Ca se passe dans un petit bistro guinguette d’un aussi petit village non loin de la mer, dont le bal du samedi constitue l’unique viatique. On serait tenté de dire que c’est une comédie provençale chantée, tant la présence de la musique et des chants est importante dans la pièce. La tenancière du bistro, c’est Mimi, la cinquantaine, un personnage à poigne, à la langue verte, et au coeur sur la main. »

 

Notre avis :

Bienvenue chez Mimi, tenancière d’un bistrot provençal dans les années soixante. Le spectacle s’ouvre sur une pléïade de personnages qui constituent les clients du bar. Rumeurs, jalousie, guerre d’Algérie… La pièce peine à prendre son rythme entre longs dialogues et monologues. La mise en scène très sobre, a bien du mal à insuffler un rythme à l’action.

Mimi et sa double nationalité franco-algérienne constituent le fil conducteur de l’histoire et laissent à la comédienne Rayhanna l’opportunité d’exprimer toute la difficulté de quitter un pays et les siens. Un propos touchant, certes mais manquant de subtilité dans l’écriture et le jeu.

Côté musique, les années 60 sont largement mises en avant avec de nombreuses reprises de l’époque. De La Bamba au Madison, l’esprit guinguette met l’ambiance mais ne fait pas avancer l’histoire.

Au final, une pièce de théâtre qui cumule les clichés maladroits et où on s’ennuie plus qu’autre chose…

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire