Recherchez

Cinéma : Nine

Le mercredi 3 mars 2010 à 15 h 45 min | Par | Rubrique : Cinéma

19222960Voilà un film qui aura fait parler de lui longtemps avant sa sortie ! Un casting de stars, un metteur en scène auréolé du triomphe de Chicago, une œuvre importante de Broadway – elle-même basée sur un film mythique – comme toile de fond… Le résultat est-il à la hauteur des espérances ? Pas tout à fait…

Nine conte l’histoire de Guido Contini, réalisateur italien à succès, en pleine panne d’inspiration alors que son nouveau film doit se tourner de manière imminente. Le décor à moitié construit, le scénario plus qu’embryonnaire, et la presse et les producteurs et l’équipe technique qui somment Guido de leur livrer quelque chose. Crise existentielle qui provoque un questionnement de cet homme face aux femmes de sa vie : Luisa sa tendre épouse qui n’en peut plus de supporter ses frasques, Carla la maîtresse délurée et perdue, sa confidente costumière, sa mère, la star de son film.

Maury Yeston, le compositeur et auteur des chansons, a souhaité rendre hommage à son film de chevet : Huit et demi de Federico Fellini en créant Nine pour Broadway. Le film original, une pure merveille, supportait bien le passage sur la scène, notamment grâce au travail de Tommy Tune et au casting étonnant de la production de 1982 qui remporta un vif succès. Compliqué d’adapter un tel travail pour le cinéma où l’hommage au film originel pèse un peu lourd… Là où le spectacle jouait sur une certaine déconstruction, permise par l’art théâtral, le film se base sur un scénario, récrit pour l’occasion. Etape à moitié réussie puisque l’histoire semble se perdre assez rapidement dans ses méandres, en l’occurrence dans les doutes plus ou moins existentiels du personnage central, incarné avec un dévouement sans faille et avec sa classe naturelle par Daniel Day Lewis. Marion Cotillard se révèle parfaite dans son interprétation de Luisa et révèle une bien jolie voix dans ses deux chansons (dont une originale, en remplacement de « Be on your own »). Pénélope Cruz ajoute une fragilité, à l’instar du personnage original, à Carla et ne ménage pas sa peine dans son numéro rose et noir. Si le choix de Dame Judi Dench en confidente, un nouveau personnage, est excellent, on peut s’interroger sur la pertinence de lui faire interpréter « Folies Bergère ». Difficile de croire aux origines françaises de l’actrice et de son passé de meneuse de revue. Il aurait été sans doute plus judicieux de lui créer sa propre chanson.

Visuellement le film se rapproche assez de Chicago, de nombreux numéros musicaux reprenant les mêmes codes tant dans les couleurs que dans le découpage. Donc, sans bouder notre plaisir de découvrir une nouvelle comédie musicale au cinéma, cette version de Nine vaut surtout pour certains de ces numéros plus que pour son intrigue. Plus qu’une réflexion sur la création, sur l’apport des individus les uns envers les autres dans ce processus complexe, Nine ne constitue qu’un divertissement, certes, de luxe, auquel il manque la fougue, un élan.

Nine – scénario de Michael Tolkin et Anthony Minghella. Réalisation de Rob Marshall

Avec : Daniel Day Lewis, Penelope Cruz, Marion Cotillard, Dame Judi Dench, Nicole Kidman, Kate Hudson, Sophia Loren, Fergie,…

sortie le 3 mars 2010 – durée : 118 minutes

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire