Recherchez

Couples d’enfer (Critique)

Le jeudi 6 décembre 2012 à 8 h 03 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre de la Reine Blanche - 2 bis passage Ruelle - 75018 Paris - M° La Chapelle.
Dates : Du 05 au 09 décembre 2012.
Horaires : Du mercredi au samedi à 21h. Le dimanche à 16h.
Tarifs : 25 €.

De Georges Feydeau.
Mise en scène et écriture : Stéphane Aucante.
Assistant à la mise en scène : Renaud Frugier.
Chansons : Grégoire Béranger.
Avec : Grégoire Béranger, Gilles Geenen & Claudine Van Beneden.

Résumé : A partir de « Fiancés en Herbe » et de « Amour et Piano », ainsi que d’extraits de « Feu la Mère de Madame » et de « Léonie est en avance », la drôle d’histoire drôle — et en chansons — de quelques couples qui se font et se défont au gré du relâchement de la surveillance de Mademoiselle Schlumann, d’une leçon de musique donnée à coup de bâton, d’un retour de bal mouvementé sous la pluie, ou d’un pot de chambre qu’on ne veut pas mettre sur sa tête… Feydeau, au sommet de son art diabolique, est ici servi par trois artistes interprètes tour à tour conférenciers de l’amour et sujets de leur propre conférence. Seraient-ils un peu schizos ?… La folie guette ! En même temps qu’une vision du couple et de l’amour conjugal qui n’a pas pris une ride, bien au contraire…

Notre avis :
Dans un décor chirurgical où officient deux hommes et une femme en blouse blanche, le thème de l’amour -vu par Feydeau- est ici revisité afin de décortiquer les comportements amoureux et de les analyser. Tout commence en chanson, avec un accordéon, un violon et quelques sifflements. La pièce, malgré la scénographie froide d’un laboratoire, est instantanément réchauffée par cette musique composée par Grégoire Béranger, l’un des comédiens-chanteurs-multi instrumentistes. Au fil des histoires d’amours traversant les âges et le temps, Stéphane Aucante, le metteur en scène, s’amuse à nous faire réfléchir sur les histoires de couples qui se font et se défont. Les comédiens, qui sont d’excellents interprètes, nous font tour à tour rire mais aussi réaliser l’intemporalité du sujet. La scénographie est intelligente et se transforme au gré des petites scènes. Elles sont entrecoupées par des chansons poétiques malgré les mots crus parfois employés. Ainsi, ce cabaret nous emporte dans ses histoires de couples, leur intimité et leurs problèmes. Nous savourons chaque moment de ce spectacle léger et agréable qui nous fera oublier nos problèmes… de couples !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire