Recherchez

Diva 2011 : Tobie et Sarra

Le jeudi 26 mai 2011 à 11 h 39 min | Par | Rubrique : Zoom

Pouvez-vous nous présenter Tobie et Sarra ?
Tobie et Sarra sont les Roméo et Juliette bibliques à la différence près… que tout commence mal et finit bien !
Tobie est le fils unique de Tobeit le juste. Déportés à Ninive, ils vivent l’oppression d’un ghetto qui les isole du monde. Comble de malheur, Tobeit devient aveugle ! Plus loin, à Echbatane, Asmodée, le pire des démons, est tombé amoureux de la belle Sarra et tue tous ses prétendants pour la pousser au suicide afin de la posséder dans la mort. Mais l’ange Raphaël, sous les traits du voyageur Azarias, va intervenir pour permettre à Tobie et Sarra de se trouver.

Pourquoi avoir choisi ce récit biblique comme sujet de spectacle musical ?
C’est la suite naturelle de Jonas notre premier spectacle musical – créé en 2008, il a réuni 25 000 spectateurs en 56 représentations.
Le combat, le parcours initiatique des héros, est plus intimiste que dans l’épopée de Jonas et la Baleine mais il existe bel et bien… Cela nous intéressait de faire écho de leurs questionnements avec les nôtres. En effet, Ninive, que Jonas avait arrachée à la destruction, deux siècles plus tard est retombée dans ses ornières. Cette fois, la coupe est pleine : Ninive va être détruite. Mais le juste peut-il avoir le même sort que l’injuste ? A travers cette famille juive persécutée dans le ghetto de Ninive, c’est la question de la souffrance innocente qui est posée. Alors que le destin semble s’acharner, le salut chemine incognito à travers la figure de l’ange qui va permettre à l’amour de triompher, avec la complicité d’un chien facétieux, Caleb dont le nom signifie « comme le cœur ».

Quel est l’univers musical dans lequel s’inscrit votre œuvre ?
Ma discothèque mentale est éclectique, riche de compositeurs classiques et de mélodistes comme Berger, Sanson, Polnareff, Balavoine… J’aime aussi les musiques du folklore yiddish, les chansons andalouses. Je suis fasciné par les grandes voix d’opéra, les timbres particuliers.
J’écoute tout en fait et comme disait Molière : « Je prends mon bien où je le trouve« . On me dit souvent que ce que je compose est très mélodieux et se retient facilement. La difficulté est que mes chansons demandent aux interprètes de pouvoir couvrir 2 octaves car je compose à partir de ma voix et j’ai la chance qu’elle couvre 3 octaves et demie.

Pouvez-vous nous présenter l’équipe de Tobie et Sarra ?
Jocelyne Tarneaud, ma mère, journaliste, a écrit les paroles et le livret de nos deux premiers spectacles.  Je suis compositeur et comédien sur mes deux spectacles. Sophie Tellier est notre metteur en scène. Elle a déjà mis en scène Jonas. Pour ce qui est de la distribution, nous sommes six. Par ordre alphabétique, il y a Yoni Amar, Baptiste Famery, Harold Haven, Lucie Riedinger, Manon Taris et moi-même. Les arrangements ont été réalisés par Julie Darnal.

A quel stade de production en êtes-vous ?
Nous avons déjà orchestré la bande-son du spectacle. Nous sommes en train d’enregistrer le CD avec Xavier Robin pour les prises de voix et Steve Prestage qui mixera les 15 titres en juillet. Nous comptons sur cette lecture DIVA pour faire venir des acheteurs, mécènes et producteurs pour nous aider à trouver les financements pour la création que nous souhaitons prochaine. Nous espérons créer Tobie et Sarra courant 2012…

La représentation de Tobie et Sarra aura lieu le jeudi 9 juin, à 18h30, au Théâtre du Petit Saint-Martin. Entrée gratuite mais réservation indispensable.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire