Recherchez

Dothy et le magicien d’Oz

Le jeudi 19 février 2009 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Jeune public

Lieu : Le Grand Rex - 1 Bd Poissonnière 75002 Paris - Métro Bonne Nouvelle
Dates : du 12 au 22 avril 2009
Horaires : 14h30 et 17h30 (représentation supplémentaire à 11h le mercredi, samedi et dimanche)
Tarifs : de 19,00 euros à 33,00 euros
Informations supplémentaires : 08 92 68 05 96

Produit par Dove Attia et Albert Cohen
Adapté du conte de Franck L. Baum
Mise en scène Stéphane Jarny

Orpheline depuis son plus jeune âge et recueillie par sa tante Elm, Dothy souffre de l’absence de ses parents.

Un matin, un cyclone s’abat sur son village et Dothy n’a pas le temps de se réfugier dans l’abri familial. Le cyclone l’emporte avec la maison dans un pays lointain, un monde irréel peuplé de personnages extraordinaires.

Après les Dix commandements, le Roi Soleil, Dove Attia signe ici sa nouvelle (grosse) production en partenariat avec TF1. Celle-ci s’inscrit dans un certain formatage artistique : pas de musicien sur scène, des décors de grande envergure, des chorégraphies à chaque tableau et des chansons très efficaces et qui restent facilement en tête. Mais la différence majeure de ce spectacle avec les précédents est incontestablement son casting. Marie Facundo alias Dothy, porte le spectacle avec une énergie intacte du début à la fin. Sa fraîcheur et son naturel emporte avec elle le public. Les personnages secondaires sont tout autant attachants. L’épouvantail, le lion, le bûcheron de fer blanc, les sorcières de l’ouest et du nord et le professeur sont aussi crédibles lorsqu’ils chantent que lorsqu’ils jouent la comédie ou dansent. Ils servent admirablement cette adaptation qui passe parfois rapidement sur certains éléments, ce qui freine la compréhension de l’intrigue. Les artistes prennent plaisir à faire réagir le jeune public qui ne se fait pas prier. Ce parti pris, s’il fonctionne à chaque fois, prend des allures guignolesques au bout d’un moment qui peut vite lasser les plus grands. Musicalement, les chansons écrites sur un registre de variété sont plutôt réussies. On regrette néanmoins que la voix des artistes soient à peine audibles à certains moments tellement la bande-son est forte. La mise en scène réserve de belles surprises, notamment dans le deuxième acte notamment sur la chanson de la sorcière et de ses statues de pierre.
En bref, Dothy est un joli spectacle qui a toutes les chances de ravir vos enfants et vous mettre en tête un seul mot d’ordre : Vert !

Articles liés :

Making of Dix Commandements - Dans les coulisses de la Bible !
La comédie musicale Mozart, L'Opéra Rock dévoile de nouveaux visages
Mikelangelo Loconte, Mozart à sa façon
1789, les Amants de la Bastille (Critique)
1789, les Amants de la Bastille - en tournée (Critique)
La légende du roi Arthur (Critique)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire