Recherchez

Elephant in the room (Critique)

Le samedi 29 octobre 2016 à 16 h 31 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers

Lieu : Bobino - 14-20 rue de la Gaîté - 75014 Paris.
Dates : du 28 septembre 2016 au 14 janvier 2017
Horaires : du mercredi au samedi à 19h précises
Tarifs : de 23€ à 53€

elephant-in-the-roomMise en scène : Charlotte SALIOU

Intervenant / Oeil extérieur : Raymond Raymondson

Chorégraphie, claquettes et adagio : Brad MUSGROVE

Musique originale : Alexandra STRÉLISKI

Auteur / Interprètes : Lolita COSTET, Grégory ARSENAL, Philip ROSENBERG, Yannick THOMAS

Cirque Le Roux installe un salon monochrome dans un univers d’intrigues, où quatre personnages tentent de protéger un coupable secret : « The Elephant in the Room ».Un spectacle inhabituel, une bombe d’esthétisme, et de folie joyeuse. Une fusion unique et comique entre le cirque, les films noirs hollywoodiens et le théâtre physique.Une distribution spectaculaire d’acrobates ayant parcouru le monde, de Broadway, récompensés d’un Tony Award, aux cabarets allemands en passant par Montréal avec les 7 doigts de la main.

Notre avis : Depuis un moment déjà les artistes de cirque ont pris de la distance avec les incontournables de leur art pour les ouvrir, les mêler à d’autres. Le cirque le Roux participe de cette mouvance et propose un spectacle absolument remarquable et emballant. Passés par Broadway dans la troupe de Pippin, le quatuor qui évolue durant une heure et quart a soigné les moindres détails de cet élégant Elephant in the room. Titre pour le moins abscons, à l’instar de l’intrigue un peu complexe à suivre. Mais le spectateur a tôt fait de comprendre que tout cela ne pèse guère au regard des numéros qui s’enchaînent avec une belle fluidité dans un récit qui semblerait échappé d’un rêve. Un hommage à Hollywood, aux films noirs d’antan (avec générique en ouverture), tout débute dans un boudoir noir et blanc lors du mariage de Betty, belle empoisonneuse. Il est question d’amour, de séduction, d’attirance érotique, de répulsion. Les codes mélangés du théâtre, de la danse, du cirque participent de cette ronde. Le soin apporté aux lumières, aux décors sublime les acrobaties époustouflantes qui s’achèvent en un climax qui semble étreindre chaque spectateur présent. Les choix musicaux, on ne peut plus variés puisque les styles s’entrechoquent, de Billie Holiday, Gershwin, Sinatra jusqu’à des sonorités modernes en passant par le classique, répondent là encore à une exigence étonnante qui convainc. Autant de maîtrise dans l’exécution, d’émotions distillées, d’idées splendides ne peuvent que conduire Elephant in the room au succès. C’est déjà le cas. Raison de plus pour ne pas passer à côté d’un des spectacles les plus aboutis et ambitieux du moment mené par des artistes remarquables, sous le regard inventif d’une metteur en scène épatante et d’une équipe technique que l’on devine elle aussi entièrement investie dans la réussite de l’entreprise. N’hésitez donc pas : allez rêver avec eux !

Vous pouvez réserver sur le site de Bobino. Sans oublier de visiter le site de la troupe.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

2 commentaires
Laisser un commentaire »

  1. Bonsoir, à peine deux heures que je suis sortie de la salle, dur de s’en remettre !! Les prouesses physiques et artistiques m’ont époustouflée. J’ai trouvée le mélange de genres musicaux très intéressant au vu de cette ambuance 1930 des decors et costumes! Auriez vous idée d’un site où je pourrais retrouver une liste des morceaux utilises? Merci beaucoup !

  2. Tenho um diário virtual também. O meu é novo e também quero
    descobrir blog que me idéia de como continuar as postagens.
    O seu é ótimo.

Laisser un commentaire