Recherchez

Exposition Jacques Demy à la Cinémathèque : demandez le programme

Le mardi 19 mars 2013 à 8 h 36 min | Par | Rubrique : Zoom

Fans de Jacques Demy, réjouissez-vous ! L’exposition et la rétrospective que lui consacre la Cinémathèque Française promet d’être riche en surprises, inédits et redécouvertes. Sortez vos robes couleurs de lune, vos bérets de marin ou vos parapluies, et direction Bercy ! Regard en Coulisse vous donne quelques repères pour votre exploration enchantée.

Exposition

L’exposition,  présentée de manière chronologique, confrontera les films de Jacques Demy (dix-huit au total) aux œuvres originales des artistes et notamment des  peintres qui ont pu l’inspirer (Raoul Dufy, David Hockney, Jean Cocteau…). On y découvrira aussi le Demy dessinateur, peintre et photographe. Enfin, des oeuvres de ses proches (Agnès Varda bien sûr, avec des clichés inédits, mais aussi Michel Legrand et Bernard Evein, son décorateur, avec des gouaches de ses maquettes) seront présentées au public. On y verra aussi (recréées pour l’occasion) les trois robes magiques de Peau d’Ane. Enfin, les célèbres papiers peints de Bernard Evein seront également reconstitués. Attendez-vous à une immersion dans un monde de couleurs.

Projections

Tous les longs et courts métrages de Jacques Demy seront présentés, des plus célèbres aux plus curieux (Lady Oscar, L’évènement le plus important…). On y verra aussi les films « autour » de Jacques Demy, notamment ceux réalisés par Agnès Varda tels que Jacquot de Nantes ou Les Demoiselles ont eu 25 ans ainsi que « La petite cinémathèque de Jacques Demy » : celui-ci collectionnait des films en 16 mm pour faire des projections privées, parmi eux : Chantons sous la pluie, Eve ou encore Johnny Guitare.

Conférences et visites

Plusieurs conférences (suivies par la projection d’un film) seront données par divers intervenants (dont Jean-Marc Lalanne, rédacteur en chef des Inrockuptibles) sur les thèmes suivants : « Exposer Demy », « Demy, les amours et les arts », « L’histoire en chanté du cinéma français », « Créer des costumes de cinéma » (par Rosalie Varda).

Il y aura également la possibilité de visiter l’exposition via des visites guidées « classiques » (les samedis et dimanches), des visites en langue des signes (réparties sur quatre dimanches entre le 14 avril et 26 mai) et des visites « en-chantées » en compagnie de Charlotte Filou (les samedis à 17 h du 13 avril au 11 mai). Une visite nocturne est également prévue (18 mai, 19 h – 1 h) avec les jeunes de l’Autre Ciné-Club.
A noter aussi l’existence d’une application iPad pour préparer, accompagner ou prolonger votre visite, avec notamment des chapitres destinés au jeune public.
Enfin, des stages pratiques sur le thème « La lumière, le cadre et la couleur » dans l’esprit de Jacques Demy seront donnés par Claire Childéric, directrice de la photographie.

Jeune public

Si vous rêvez d’initier vos enfants à l’univers de Jacques Demy de façon ludique et interactive, voici le bon moment. Les samedis, les visites peuvent être suivies d’un atelier où chaque enfant constitue son propre catalogue de l’exposition avec ses éléments préférés. Les dimanches (à 11 h, à partir du 5 mai) seront programmées des visites conçues pour les enfants accompagnés de leurs parents, et certains dimanches sera proposé un « parcours conté », mêlant « vérité et rêverie sur la vie et l’œuvre de Jacques Demy » (21, 28 avril, 9 juin, 7 juillet).

Des stages et ateliers permettront également aux enfants et jeunes adolescents de s’immerger encore plus dans le Demy monde : Atelier Maxikino pour les 11-13 ans sur le thème « Trouver sa voix » (apparence /voix, doublage, expérimentation), atelier sur la couleur, stage spécial Peau d’Ane (les enfants créent leur propre version du célèbre conte), journées « Découverte du son » ou encore « Un dimanche avec les Demoiselles de Rochefort » (exploration autour du film à travers l’expo).

Réservations fortement conseillées pour les activités pratiques (inscription sur place ou sur la billetterie en ligne).

Maquette de décor pour Les Parapluies de Cherbourg par Bernard Evein (c) DR

Goodies

Avertissement, vous risquez d’avoir envie de tout acheter (ou presque). Le catalogue de l’exposition contiendra de nombreux documents inédits (dessins, photos, extraits d’un scénario inédit) ainsi qu’un cadeau unique dans chaque exemplaire : un petit morceau de pellicule originale. A noter aussi pour les fans, des carnets et des trousses de maquillage Demoiselles « Aujourd’hui, je me sens… quotidienne », des mugs Lola (« Pleure qui peut, rit qui veut »), des sacs Parapluies (« Guy, je t’aime… tu sens l’essence »). Côté DVD, outre l’intégrale (sortie il y a quelques années) et le coffret « enchanté », Le Joueur de Flûte ressort en version collector (avec un puzzle en bois !).
En CD sortira une intégrale Demy-Legrand : quatorze heures de musique sur onze CD réunissant les classiques (Parapluies, Demoiselles, etc.), des raretés (Lady Oscar), des inédits (Les Demoiselles… en anglais), ainsi que des maquettes et version alternatives.

Comble du bonheur pour les gourmands, la maison Dalloyau créera à l’occasion – à partir du 10 avril – le Cake d’amour de Peau d’Ane (avec une bague), en espérant qu’elle n’aura pas suivi la recette du film à la lettre. Les vrais fans ayant déjà essayé cette recette savent de quoi on parle.

Le tournage des Demoiselles de Rochefort (c) DR

En régions

Trois villes phares dans l’œuvre de Jacques Demy vous invitent à (re)découvrir les lieux de tournage au cours de visites spéciales et week-ends thématiques : Nantes, sa Lola, sa Cigale et son passage Pommeraye ; Rochefort, ses Demoiselles, sa Place Colbert ; et Cherbourg, ses Parapluies, son garage, sa basilique. Cherbourg fêtera d’ailleurs les 50 ans du tournage, avec concerts et projections dont une nuit Catherine Deneuve le 19 juillet.

Et aussi

A noter également d’autres évènements en lien avec l’exposition :
– A la Cinémathèque toujours, une programmation sur le thème « Cinéma français et chansons ». Y seront projetés des films des années 30 jusqu’à aujourd’hui : Le Chanteur de Mexico, French Cancan, Pas sur la bouche (versions 1931 et 2003), Les Chansons d’amour, Huit Femmes, Jeanne et le garçon formidable et bien d’autres encore.
– A la Cité de la Musique aura lieu une exposition « Musique et cinéma : le mariage du siècle » (19 mars au 18 août) autour des grandes collaborations entre Hitchcock-Hermann, Leone-Morricone, Williams-Spielberg, Elfman-Burton et Legrand-Demy.
– Sur France Musique sera diffusé un concert privé Michel Legrand (date à préciser ultérieurement).

Pour terminer, nous citerons cette réplique du personnage de Roland Cassard dans Lola : « Vouloir le bonheur, c’est peut-être déjà le bonheur »… Penser à cette exposition, c’est déjà un peu le bonheur !

Exposition et rétrospective Jacques Demy du 10 avril au 4 août 2013
Cinémathèque Française – Musée du Cinéma
51, rue de Bercy – 75012 Paris
Métro Bercy
Du lundi au samedi (sauf mardi : fermeture) : 12 h à 19 h
Dimanche, jours fériés, vacances zone C : 10 h à 20 h
Nocturne les jeudis jusqu’à 22 h
Fermé le 1er mai

Programme détaillé sur www.cinematheque.fr

Articles liés :

Alain Berliner - Ma vie enchantée
Découvrez la comédie musicale Passing Strange filmée par Spike Lee
La folle histoire d'amour de Simon Eskenazy
Toutes les vidéos du concert des 15 ans de Regard en Coulisse
Montréal : Disney’s Newsies ... bientôt au cinéma !
Les Parapluies de Cherbourg (Bruxelles)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , ,

4 commentaires
Laisser un commentaire »

  1. Article parfait sauf la fin, ce n’est pas Guy Cassard mais bien Roland Cassard

  2. Merci Elisabeth,
    La correction est faite !
    C’est ce qui arrive quand on écrit,
    En écoutant les Parapluies !
    (« Guy, je t’aime… Guy, je t’aime.. »)

  3. J’y suis allé cet aprem : un enchantement !

  4. Absolument géniale!!!
    J’en parle ici:
    http://socialblogueuse.wordpress.com/2013/04/22/a-demy-mots/

Laisser un commentaire