Recherchez

Federigo (Critique)

Le dimanche 16 décembre 2018 à 10 h 25 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre de la Croix-Rousse, Place Joannès-Ambre, 69004 Lyon
Dates : du 12 au 22 décembre 2018
Horaires : A 20h les 12, 14, 17 décembre - A 21h les 13, 18, 19, 20, 21 décembre - A 19h30 le 22 décembre
Tarifs : ND
Informations supplémentaires : Au studio du théâtre

© Fred Pierre

D’après Prosper Mérimée
adaptation, musique et mise en scène : Camille Germser
avec Charlène Duval et Vincent Heden
scénographie : Caroline Oriot
costumes : Agathe Trotignon
lumières : Dominique Plaideau
production : La Boulangerie, Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon, Théâtre Roger Barat – Herblay

Notre avis :

Federigo est l’adaptation d’une nouvelle de Mérimée où certaines règles morales sont mises à mal par le personnage-titre. Ce jeune seigneur napolitain trouve des moyens imparables pour assouvir une vengeance, s’enrichir et acquérir une quasi immortalité. Il rencontrera et se jouera parfois de plusieurs personnages emblématiques, de Jésus à Pluton en passant par Cerbère et la Mort elle-même !

C’est la sculpturale Charlène Duval qui incarne ces derniers personnages, jouant volontiers de son art du travestissement. Ses changements de costumes et de personnages sont des moments forts. Son éloquence et son sens de la dérision font mouche, faisant pardonner quelques petites erreurs de texte dans ce spectacle décalé. Vincent Heden endosse le rôle de l’irrévérencieux et rusé Federigo avec charisme, tant dans les scènes jouées que dans les tableaux musicaux. Le duo à priori improbable qu’il forme avec Charlène Duval fonctionne à merveille.

Federigo est joué sous la forme d’un « musical-hall de poche ». Ce format ne limite toutefois en rien la créativité de Camille Germser, à la mise en scène et à la musique. Le spectacle est rythmé notamment par de nombreux changements d’éléments de décors nous transportant d’un palais de Naples aux Enfers en passant entre autres par un décor volcanique. Ces éléments sont à plusieurs reprises installés et utilisés avec humour. Le format de poche du spectacle crée une proximité agréable avec les artistes. Cette proximité se confirme jusqu’à la dernière séquence du spectacle qui réserve un belle surprise pour les amoureux du théâtre, leur donnant une raison supplémentaire de partir le sourire aux lèvres…

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire