Recherchez

Gutenberg ! Le musical (Critique)

Le vendredi 16 septembre 2016 à 15 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Sentier des Halles - 50 rue d'Aboukir - 75002 Paris - M° Sentier.
Dates : Du 17 janvier au 26 avril 2017
Horaires : Mardi et mercredi à 21 h 30
Tarifs : 20 €

gutenbergDe Scott Brown & Anthony King.
Adaptation : Baptiste Delval.
Mise en scène : Nicolas Guilleminot.
Piano & Direction musicale : Sébastien Menard.
Chorégraphie : Johan Nus.
Avec : Philippe d’Avilla & Sébastien Valter.

Résumé : « Ils rêvaient de créer un musical… Malheureusement, ils l’ont fait ! »
Deux auteurs en herbe, passionnés et optimistes, présentent une lecture de leur premier spectacle : un grand et « broadwaysque » musical sur l’inventeur de l’imprimerie Johann Gutenberg. A partir d’un fondement historique très discutable, avec naïveté, beaucoup de cœur et un enthousiasme sans fin, Max Fontenay et Sam Berger jouent, dansent et chantent tous les rôles de leur incroyable épopée dans l’espoir de réaliser leur plus grand rêve : signer un contrat avec un des producteurs «forcément » présents dans la salle…

Notre avis (Critique parue lors des représentations à l’Aktéon) : Adapté d’un spectacle américain, joué notamment off-Broadway et à Londres, Gutenberg ! le musical raconte l’histoire de deux auteurs-compositeurs ayant écrit une comédie musicale sur Gutenberg et en présentant une lecture publique. Dans une veine à la Spamalot, Gutenberg ! se décline sur le mode de l’humour potache et des gags récurrents, tout en défendant un propos sincère sur le fait de croire en ses rêves et en se moquant (à sa manière) de l’obscurantisme.
Dans une adaptation de Baptiste Delval (qui intègre, du coup, quelques amusantes références au théâtre musical français), ce Gutenberg fait la part belle à ses interprètes. Sur scène, Sébastien Valter (Sauna, Blanche-Neige et moi) et Philippe d’Avilla (Roméo et Juliette, Les instants volés, Kid Manoir 2), accompagnés par Sébastien Ménard, mouillent leur chemise et interprètent avec énergie et fluidité une multitude de personnages. Nous ne ferons pas de mauvais jeu de mots, du type : « Chapeau les gars, vous endossez avec talent plusieurs casquettes » car les casquettes sont précisément les accessoires (quasiment les seuls du spectacle) utilisés pour caractériser les différents personnages. Avec virtuosité, dans un procédé de mise en scène original et précis, les deux comédiens interprètent tour à tour Gutenberg, un moine méchant ou divers Teutons… et Teutonnes.
Ce musical décalé sera à Avignon cet été avant un retour parisien la saison prochaine.

Articles liés :

Souingue Souingue
Le Quatuor - Corps à cordes
Hommage à Judy Garland
Une visite inopportune (Critique)
Les Sourds-Doués (Critique)
Comédien(ne)s

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire