Recherchez

Hairspray (Critique)

Le dimanche 1 mai 2011 à 20 h 58 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Casino de Paris - 16 rue de Clichy - 75009 Paris - M° Trinité.
Dates : Du 26 avril au 29 mai 2011.
Horaires : 20h30.
Tarifs : De 21 à 57 €.

Un musical de Marc Shaiman et Scott WIttman
Mise en scène de Ned Grujic
Adaptation : Stéphane Laporte et Nicolas Laugero Lasserre

Avec Franck Vincent (Edna), Lola Ces (Tracy), Julien Husser (Link), Marie Facundo (Penny), Tiffanie Jamesse (Amber), Caroline Desvimes (Velma), Gilles Vajou (Wilbur), Julien Plantier (Seaweed), Delphine Mendy (Maybelle), Edouard Thiébaut (Corny), Alain Wilmet (M.Sprintzer, M.Pinky, Un gardien), Caroline Archambault (Prudy, la gardienne de Prison, la prof de gym), Anandha Seethanen (Dynamite), Aurélie Lamalle (Dynamite), Kendy Vaissiere (Dynamite) et Guillaume Arvin-Berod, Maxime Bernard, Patrick Boumbou, Caroline Bouquet, Margault Carcangiu, Arnaud-Eric N’Dong Mebaley, Lucas Radizejewski, Béryl Sufu.

Après avoir importé Fame, Hair et Footloose avec plus ou moins de bonheur, Lorenzo Vitali invite actuellement à plonger dans l’Amérique des sixties post-Mad Men avec Hairspray. Et cette fois, c’est une réussite. L’adaptation française, de Stéphane Laporte et Nicolas Laugero Lasserre, est de qualité, fourmillant de références sur l’époque et respectant la musicalité de la version originale. Des musiciens live et une troupe énergique font honneur au dynamisme de l’œuvre, notamment grâce aux chorégraphies intelligentes de Martin-Matthias Ysebaert qui sait parfaitement mettre en valeur les moments de groupe. On aurait souhaité un peu plus de moyens dédiés aux décors ou à certains costumes mais, justement, cela reste très « accessoire » et cela ne nuit pas fondamentalement au spectacle et à son propos. Car la petite histoire de Tracy, adolescente aux formes hors normes qui se bat aux côtés de ses amis noirs dans l’Amérique encore ségrégationniste, est parfaitement servie par une troupe où – quasiment – tous les rôles sont idéalement distribués. Franck Vincent campe une Edna imposante mais attachante, très en légèreté, tant dans l’interprétation qu’en danse. Misant sur l’émotion, le pas-de-deux avec Gilles Vajou est très réussi. Edouard Thiébaut est, quant à lui, un Corny Collins de caractère qui oscille entre le crooner lisse et l’homme de conviction. Côté « méchants », on aime détester le réjouissant duo mère-fille composé par Tiffanie Jamesse et Caroline Devismes autant qu’on apprécie la maladroite Penny (Marie Facundo). Enfin, Lola Ces possède ce qu’il faut de personnalité, de talent et d’énergie pour offrir une Tracy convaincante et pétillante. Ajoutez les chansons dynamiques, un livret tout en optimisme et une bonne humeur communicative et vous obtenez un Hairspray qui ne démérite pas si on le compare aux productions de Londres ou Broadway. Un spectacle familial euphorisant. Welcome to the 60’s !

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , ,

31 commentaires
Laisser un commentaire »

  1. Dans cette pièce, il y a d’abord et surtout un très bon metteur en scène. ou est-il dans votre article?
    Probablement pas un copain…

  2. Enfin il ne faut pas abuser non plus, la mise en scène est une pale copie de celle de Londres et New York.

  3. C’est plaisant, la petite jeune Lola joue tres bien, la musique fait danser toute la salle. Les budgets Vitali sont tres bas, hélas, et les costumes à plumes ne font pas illusion une seconde . Ned Grujic offre un spectacle un peu vide mais décalé. La troupe est bonne , dommage que Franck Vincent si boulversant dans « le violon sur le toît » soit si inintéressant dans son accoutrement de femme. le couple de pestes mere/fille illumine le show. Surprise de découvrir Maybel, cette femme noire superbe sortie de nulle part ( pas encore vue ailleurs ! ) qui est d’une divine beauté.

  4. On a adoré !! certe, on ne connait rien de des USA et des a, mais quelle musique ! quelle entrain !! on est « du troisieme age » et on adore sortir. les eclairages sont beaux! la jolie jeune fille potelée qui est le role principale est toute mignonne, amoureuse et idealiste, sa copine est drole, la comedienne qui joue la mere, la gardienne de prison, et la lesbienne est d’une drolerie ! fallait oser !!, c’est époustouflant de vitalité de jeunesse et de rythme ! les comediens sur la scene n’ont pas connus ces années 60 là, et nous on a fait un grand voyage en arrière dans notre coeur. Si on avait pu venir danser le madison avec eux, vous auriez vu ce que deux vieux savent faire. mais la mere c’est le monsieur qu’on a vu et tellement aimé dans le violon sur le toît?

  5. On a adoré !! certe, on ne connait rien de des USA et des a, mais quelle musique ! quelle entrain !! on est « du troisieme age » et on adore sortir. les eclairages de toutes les couleurs! la jolie jeune fille potelée qui est le role principale est toute mignonne, amoureuse et idealiste, sa copine la petite coincée pénie est drole, la comedienne qui joue la mere, la gardienne de prison, et la lesbienne sportive est d’une drolerie ! fallait oser !!, c’est époustouflant de vitalité de jeunesse et de rythme ! les comediens sur la scene n’ont pas connus ces années 60 là, et nous on a fait un grand voyage en arrière dans notre coeur. Si on avait pu venir danser le madison avec eux, vous auriez vu ce que deux vieux savent faire. mais la mere c’est le monsieur qu’on a vu et tellement aimé dans le violon sur le toît? on a été tellement décus. on a eu du mal à le reconnaitre sans la barbe, mais être habillé en grosse femme et jouer comme ça nous a beaucoup gener. on l’aimait bien, mais là…c’etait pas amusant mais tres génant. En tout cas, bravo les jeunes, vous dansez comme nous on le faisait et c’etait tres bien ! bravo à tous !

  6. oh la dame blonde avec sa fille raciste sont extraordinaires!! et les acteurs noirs sont FORMIDABLES !! le petit jeune qui aime la gamine ligotée sur le lit et tres amoureux et jeune et fougueux. Bravo !
    la mama noire qui tient le magasin de 45 tours chantent divinement et quelle femme ! ma femme est antillaise et elle dit que c’est une beauté a garde rhors de portée des mains des zoreilles.

  7. le casting est vraiment mitigé, de grosses fausseté chez certains chanteurs (Motormouth Maybelle, Seaweed..) mais le reste de la troupe remonte le niveau … effectivement on voit que ça manque de moyens mais l’adaptation française est très réussie, et on rigole beaucoup !

  8. Une seule chose à dire : Prévoyez d’aller danser après, de toutes façons vous ne pourrez pas dormir ! Quelle soirée que celle passée au Casino de Paris ! Evidemment les morceaux sont incroyables – mais on le savait tous – et nous donnent envie de nous trémousser sur nos sièges dès le « Good Morning Baltimore » d’entrée, grâce en partie aux musiciens incroyables qui jouent en live. Postés de chaque côté de la salle, ils nous enrobent de cette musique délicieusement effrénée des sixties , et ça y est, on est pris. On découvre alors le casting, et notamment cette Lola Cès, tout bonnement incroyable, juste faite pour le rôle, juste Tracy Turnblad jusqu’au bout de ses pointes choucroutées. Cette fille a une voix magnifique et la maîtrise parfaitement. Son amie Penny ( Marie Facundo ) est irrésistible, dès son entrée où elle essaie de s’empêcher de transpirer !
    Une vraie meute prend au fur et à mesure possession du plateau avec une énergie contagieuse, ça chante – mais pétard, qu’est ce que ça chante ! – ça danse, ça joue, et ça se joue de tout. Effervescence communicative de bout en bout même si évidemment, il est des tableaux plus réussis que d’autres. A noter justement la délicieuse Caroline Devismes, qu’on adore détester dans le rôle de Velma Von Tussle. Son premier tableau est une pure merveille, elle a une voix extraordinaire, elle danse divinement et s’amuse à casser son élégance dans des ruptures savoureuses où sa malice nous hypnotise. Elle ne s’arrête jamais, même lorsque son personnage est en retrait dans la scène.
    Enfin, mention spéciale à Franck Vincent qui nous campe une Edna absolument bouleversante. Quel acteur ! C’est une femme que l’on voit, une femme dont les rêves ont été abandonnés, une femme qui s’est un peu oubliée… Au fur et à mesure de la pièce on assiste à l’éclosion du papillon et le tableau qu’il partage avec Gilles Vajou est un bijou. Transformés en Ginger et Fred, ils nous donnent un moment magique, beau et poétique. Un couple, qui s’aime peut être encore plus avec les années qui passent et les kilos qui ne disparaissent plus. C’est sincère comme c’est pas permis, c’est drôle, c’est d’la vie en instantané qu’on se prend en injection directe dans la rétine.
    C’est une bien belle troupe. Un beau spectacle.
    On aurait peut être aimé qu’Aurélie Lamalle ait une plus grosse partition ; elle a un charisme rare et bouge avec une aisance déconcertante. Mais on le sait, le spectateur a toujours quelque chose à (re) dire !
    En résumé, courrez-y, mais vraiment, prévoyez d’aller danser après pour redonner toute cette folle énergie qu’ils vous auront communiqué !!!!!

  9. ehm.. monsieur Parravano , alias L.C. , je pense que même si vous êtes l’attaché de presse , j’ai decouvert , de cette piéce , nous avons le droit de poster nos remarques ,
    je trouve trés incorrect poster plusieurs commenataire avec des faux noms , en plus , par épreuve, je reprend un de votre commenatire fecebook que , helàs ont les même « standing » que le commentaire de L.C. ….

    Facebook , page Lv Show :
    Merci, vous êtes des amours ! C’est aussi parce que vous êtes là que je tiens bon…Hormis la qualité du spectacle qui marie talent et exigence de qualité qui donne à tous les rôles, un éclat, une force, une lumière incomparable et qui en …fait une des plus formidables propositions du moment, festive et joyeuse comme un feu d’artifice, C’est un moment de grâce pure, de ceux qui marquent la mémoire du théâtre et d’une vie, de vous avoir. Un beau moment vibrant d’humanité chaque soir…Je vous embrasse fort. Dominique

  10. c’est comme un déca servi par un faux georges Clooney… ça a moitié le gout, à moitié l’odeur, mais à part la musique, y a pas de vrais talents sur scene. des zicos impecc, mais des comediens qui pataugent dans leur rôle dont ils sont pas investis. c’est creux….c’est un sepctacle amateurs amélioré parce qu’il y a de la lumiere et du son. un trav qui joue la mere qui accumule les clichés « oh je deviens Ginger Rogers alors que je me croyais grosse laide « … totalement éculé ! et qu’elle jolie saut de biche !, des pestes sorties d’un mauvais sitcom AB, un présentateur façon Elvis beaumec qui récupere la justesse l’attention. Cette comédie musciale est une imposture qui n’a que tres peu de liens avec Broadway comme je pensais dans les journeaux. Les musiciens sont vraiment excellents, c’est bien ce qui sauve cette entreprise qui manque de recule. Combien à ton payer les droits de Hairspray pour monter cette chose??? dire que j’ai payé plus de 100 euros pour juste pour les traductions des chansons qui sont pas mals. les décors sont vraiment vides…pfff…
    Quelle déception !

  11. Juste pour Mr François : Je ne suis pas attachée de presse ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs en rapport avec la pièce. Vous avez le droit de ne pas aimer, de critiquer, mais il me semble encore que j’ai le droit d’avoir passé un merveilleux moment sans me faire juger à mon tour.
    L’art c’est à la fois des gens qui vibrent et d’autres qui sont déçus, mais on a tous le droit au même respect, il me semble.

  12. Pour Thierry : à part que je ne vous trouve absolument pas objectif (ne serai ce que pour le jeux extraordinaire de la comédienne qui joue Velma), il serai très agréable que vous fassiez un effort pour écrire Français : c’est incompréhensible et bourré de fautes d’orthographe…
    Au fait vous l’avez vu à Broadway ? moi oui !!!
    Merci

  13. Pour Joel, pardonne mes fautes et mon style, je suis hollandais et pour Velma, mea culpa c’est une bonne comedienne dans cette production. Non je n’ai pas vu Broadway, mais Londres j’y etais.
    j’espere t’avoir satisfait et avoir été plus compréhensible.
    Amitiés

  14. Bonjour,

    je n’ai pas pour habitude d’écrire ici, mais revenant tout juste du Casino de Paris, et ayant en tête certains commentaires laissés sur ce site, choquants par leur agressivité pour certains, je voulais juste dire que ce spectacle est bon, les comédiens sont très bons dans l’ensemble (et Franck Vincent est excellent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

    Evidemment tout n’est pas parfait, à compter que le spectacle parfait existe. Mais j’ai juste pris un grand plaisir, suis sorti avec « la pêche », et, finalement, c’est tout ce que j’attendais de ce spectacle. Mission réussie !

    Et bravo à la troupe !

  15. Pour François : Sachez cher Monsieur que si j’ai quelque chose à dire, je le dis et ne me cache pas derrière quelques pseudos que ce soit et que je suis un des seuls de ce site à avoir signé de mon nom (parravano) et que je ne suis en aucun cas l’attaché de presse du spectacle. Je vous réitère cher monsieur qu’heureusement qu’il existe encore des producteurs comme Mr Vitali qui prennent le risque de monter ce genre de spectacle avec 50 personnes tous les soirs sur scène et en coulisses et que ce spectacle est une belle proposition du moment à Paris , un théâtre musical gaillard, festif et joyeux comme un feu d’artifice. Maintenant, le spectacle parfait n’existe pas. Je ne vous demande pas de partager mon avis. Tous les goûts sont dans la nature. Mais, de grâce, et cela vaut aussi pour thierry, apprenez déjà à écrire français et que le manque d’objectivité constructive de vos critiques, les formes de réglements de compte sournois, les basses attaques et le manque de bémols, de nuances ou de modérations dans vos critiques où finalement tout est à jeter n’assoient en rien la crédibilité de vos propos et vous rendent complètement grotesques et ridicules. Enfin, on peut émettre des critiques positives ou négatives (c’est le droit de tout un chacun) sur un spectacle mais de là à vous servir de certains spectacles comme d’un défouloir ou d’un paillasson, il y a des limites…

  16. Déjà licencié ?
    Sur Facebook c’est comme ça que vous êtes présenté , ou je me trompe?
    François Gironde

  17. Et votre nom est aussi dans les fiches presse…
    Pourquoi vous dites le contraire??

  18. On sort de Hairspray, c’est pas mal musicalement, joliement bien mis en musique et en chansons, comediennes droles et talentueuses mais c’est quoi cette Edna?
    Ce comedien fait un travail qui ne rend hommage ni au musical crée , ni au personnage et encore moins à John Waters qui avait au moins le bon gout de dessiner des personnages haut en couleur et qui creaient des idoles epicées. là, le jeu est minimal, nian nian, lourd, condescandant, pas une seconde on accroche à ce carnaval et aucune saveur ne sort de cette trahison dans toute sa largeur ! bravo la version française ! plouc et benet! nous etions avec un copain americain qui a halluciné de la médiocrité faite à ce personnage amblématique de Hairspray. Quand je lis que ça raccole au dessus et que les prix sur billetreduc sont bradés quasiment a 50% j’aurais dû comprendre ou etais l’arnaque. on l’a trouvé très vite, elle repasse du linge a la 9em minute ! Bravo Tracy et Velma, les seules à être dans le trip Hairspray, HAIRSPRAY, c’est un TRIP décomplexé et outrageusement perruqué à fond ! la robe en plume, on a hurler de rire ! Quel rattage !
    Note de la rédaction : nous avons édité votre commentaire, merci de garder des propos respectueux.

  19. Je ne comprends pas du tout votre critique! Sommes-nous seulement allé voir le même spectacle? Non, parce que franchement, c’est mauvais, c’est très mauvais. J’ai assisté à la dernière représentation d’Hairspray à New-York, je l’ai vu deux fois à Londres et j’ai bien entendu vu le film au cinéma et la production est loin, très loin derrière. J’attendais pourtant cette production parisienne d’Hairspray avec une grande impatience. Par où commencer…? Les décors, sur ce point nous somme à peu près d’accord, ils sont d’un goût douteux et font surtout incroyablement cheap! Je ne reviens toujours pas des trois chaises de « Mama I’m a Big Girl Now ». Non, mais franchement! Trois chaises sur un tableau qui, dans la version originale, comprenait trois chambres (celles de Penny, Tracy et d’Amber). Adaptation de la partition: bah je peux pas trop vous dire parce que j’avais beau être en 2ème catégorie je n’ai absolument rien compris, mais heureusement j’ai l’impression parce que de ce qui était audible j’ai retenu « J’entends Pleins de Cloche » (« I Can Hear the Bells »), « Belle, Blonde et Bien en Chair (« Big, Blonde and Beautiful ») et d’autres trucs délirants digne d’une traduction de collège. Adaptation du livret: tout tombe à plat, mauvaises traductions de jeux de mots, parfois grotesque… Les « performers »: […] Lola Ces n’en avait manifestement pas besoin. Je ne critique pas mais disons que pour la gestion du souffle, va falloir repenser le chmilblik. Sinon, elle n’est pas dénuée de charme et a une voix à peu près passable si on oubli les braillements. Motormouth est la plus grande déception, je n’avais jamais vu quelqu’un aussi mal jouer! Dommage, la voix suivait. Edna, bah…encore un exemple de personnage truculent dans la version originale, qui pourrait être assez bon finalement, mais à cause de la bêtise de l’adaptation, ce personnage passe à la trappe. Le reste du cast est très moyen dans l’ensemble. Link est très mauvais, je suis désolé, mais quand on ne sait pas jouer, on ne joue pas. Velma, c’est Cruella, elle est délicieuse à jouer et c’est le seul personnage dans lequel la production s’est à peu près investie. Le seul personnage qui m’ait vraiment amusé reste Penny, jolie, fraiche et rigolote, voix sympa, bref, seule bonne surprise de cette production. Si vous avez détesté la régie son de Roméo et Juliette les Enfants de Vérone, vous ne pouvez pas aimer celle de ce Hairspray bas de gamme. D’un côté je comprends le message que vous essayez de faire passer: allez voir du théâtre musical pour que Paris en produise plus. Mais vraiment, pensez aux spectateurs, ce spectacle est mauvais. On s’ennuie, c’est mou, c’est mal chanté, mal joué, on s’emmerde profondément. Et je parle en vrai fan de comédie musicale anglo-saxonne, en vrai amateur de Broadway et du West End. N’y allez pas. C’est nul.
    Note de la rédaction : nous avons édité votre commentaire, merci de garder des propos respectueux.

  20. J’ai vu le spectacle Hairsrpay et j’ai beaucoup aimé. J’ai bien aimé la petite qui fait la copine sympa et l’héroïne. La maman est très bien aussi. Par dontre, le petit copain de l’héroïne ne chante pas bien. Je retournerai quant même voir le spectacle.

  21. Louis a raison ce spectacle est une honte pour Paris. Mais nous sommes habitués, après Hair il y a deux ans, Footloose, …)) Cette médiocrité nuit gravement à un genre déjà peu reconnu en France. Mais au moins ça permet à des jeunes comédiens de bouffer, c’est déjà ça, j’espère qu’ils sont bien payés.

  22. j’ai du mal à comprendre les mauvaises critiques émises sur ce spectacle … Quand on a vu Footloose et Fame et qu’on voit ensuite HAIRSPRAY … ça n’a rien à voir !!!
    Je ne suis pourtant pas un public facile mais là j’ai été conquise du début à la fin, bouche bée devant tant de talent et d’énergie. Heureuse de voir que Paris n’est pas si loin de Broadway finalement !!

    Bravo à toute la troupe ! You can’t stop the beat … really 😉

  23. J’adore les critiques de ce site ! Pas grave, les vrais critiques de spectateurs ne sont pas là et elles sont fantastiques. Les gens qui ne connaissent pas le musical ou peu, adorent ce spectacle et ce sont 90 % du public. Ce spectacle n’est pas une réplique de brodway et tant mieux. De toutes façons il n’y a pas assez d’argent en France pour le faire. C’est donc un spectacle Français pour un public Français et à part les 2 % de spectateurs élitistes de la comédie musicale qui veulent du copier-coller de Brodway, tous les autres s’éclatent !!!

  24. Pour certains, on se demande si ils critiquent le Musical et ses Artistes ou… Le Producteur.
    Si les critiques sont pour le producteur, ça n’est pas très objectif !!!

    Respectez le travail des Artistes (montez sur scène et on en reparlera !)

  25. Polo: je pense que les critiques négatives jugent en premier lieu le musical comme un tout. J’essaie de pas trop critiquer la production, ils font les moyens du bord, c’est à dire pas grand chose. La seule maison de production qui ait les moyens de monter quelque chose qui tienne la route reste Stage Entertainment. Je n’ai rien contre les « petites productions », s’il est vraiment possible de qualifier ce spectacle de « petite ». Mais bon, si vous voulez mon avis, la production a fait des erreurs.

    Le choix du théâtre en premier lieu, qui n’est pas vraiment adapté au genre. Le Casino de Paris est une étuve et s’en met plein les poches à l’entracte en vendant des rafraichissements.

    Les fautes de goût font légion en ce qui concerne les décors, comme je l’ai dit, on est très loin derrières les productions de Broadway et du West End (sans compter les productions copiées/collées à l’étranger).

    Si la question devait se poser, oui j’aurais préféré que Haispray soit produit par Stage Entertainment à Paris.

    Effectivement la critique des artistes sur scène est délicate mais je ne vois pas pourquoi sous couvert du travail fourni par l’équipe on ne pourrait pas dire que tel ou tel comédien n’est tout simplement pas bon. Que ce soit dans le théâtre traditionnel ou au cinéma, la critique des artistes et ce qui vient en premier, c’est un revers des feux de la rampe. Ce que je disais à propos de Motormouth ou de Link est tout simplement vrai, on se retrouve devant le même cas de figure que pour les productions « à la française », beaucoup de chanteurs sur scène, pas de comédiens. On ne peut pas d’un côté critiqué les artistes-chanteurs de Mozart l’Opéra Rock et du revival de Roméo et Juliette et de l’autre dire de ceux de productions moins sponsorisées et plus au goût des aficionados du genre qu’ils sont tous merveilleux. Il faut être un peu cohérent.

    Ce musical broadwayen « à la française » ne marche, selon moi, pas du tout. J’aurais mille raisons à vous donner et je ne suis pas du contre les adaptations en français je suis même vraiment pour, mais dans ce cas là je préférerais des gens de talent à des traducteurs.

    Et ce qui m’énerve vraiment c’est que le matériel original est juste génial. Ce qu’on nous présente est juste un Haispray à prix cassé. Soit on met le prix, soit on ne fait rien. J’aurais préféré que cette production ne se monte pas. C’est mon avis.

  26. Non mais lisez vous tous !!! Vous devriez être ravi de pouvoir « ENFIN » voir ces fameuses CM de Broadway, de Londres ou d’ailleurs, car il y à seulement quelques années c’était le désert de Gobi !!!!
    Pour ma part je le suis ravi de pouvoir enfin profiter de traductions correctes, découvrir de nouveaux talents,3 excellents spectacles en même temps sur paris, du jamais vu !!! Car vous enlevez Stage, ce producteur Italien, le Chatelêt, et bien cela sera de nouveau le néant.
    J’ai assisté mercredi dernier a la représentation de 20h30 , c’était vraiment bon pour un show qui se rôde encore. Les acteurs étaient justes et chantaient vraiment tès bien.Cela m’a donner la pêche quoi !!!! Comment peut-on comparer Paris et Broadway ??? Un savoir faire Américain ou Britanique depuis quoi….70 ans?? C’est vrai nous ne jouons pas encore dans le même bac à sable, car les producteurs Français n’osent pas encore se lancer ,mais de vrais talents sont là….Ce qui manque cruellement c’est les théatres, pour la plupart ils sont désuets, petits.
    Je souhaite longue vie à cette production qui est vraiment de bonne qualité, j’espère qu’elle trouvera sont public Français.
    Vive HAIRSPRAY
    Vive la Comédie Musicale
    Marius

  27. Enfin une comédie musicale montée à Paris avec un vrai talent, les voix, les ballets, les musiciens dans la salle,tout à fait rare pour une comédie musicale, puis, c’est drôle.
    Allez-y, nous ,on a adoré!
    Nathalie.

  28. Je suis atterrée par l’animosité, la mauvaise foi et la bêtise des commentaires de Louis (probablement recalé, du casting, par les femmes, les hommes ou tout simplement la vie)

    Louis, au lieu de tirer à bout portant sur un spectacle qui est un très bon spectacle, avec peut-être, effectivement des gens que vous n’aimez pas, achetez-vous un aller simple pour New-York, ouvrez une pâtisserie ou une mercerie sur la 54ème et allez à Broadway tous les soirs, achetez-vous une paquet de Carambar pour passer vos nerfs ou achetez-vous tout simplement… Une vie.

  29. Je suis enfin aller voir Hairspray !…
    Mon avis est que le Casino de Paris n’est pas du tout adapté à ce genre de Musical…
    La chanson : je sais d’où je viens, ne m’a pas touché, la chanteuse était meme fausse aux montées !…

    J’ai l’impression qu’ils ne sont pas tous au même niveau !

    J’ai adoré Franck Vincent en Edna, il est prodigieux… Gilles Vajoux est bien dans son rôle aussi…
    Les méchantes sont truculentes… Lola Ces, qui hélas s’était fait mal au pied, n’a à mon avis pas su montrer l’ampleur de son talent ( c’est l’évidence, c’est Tracy !)… Sa meilleure amie Penny est superbe et a une superbe voix !!!…

    J’ai trouvé, que rythmiquement, c’était lent par moment, surtout dans les scènes jouées (faut dire qu’ils avaient été en repos pendant 3 jours et qu’il fallait certainemt dérouiller tout ça !)

    Le lit de Tracy ressemble plus à une boite d’allumettes qu’à un lit ( les draps ne sont pas assez haut à mon avis et je n’ai jamais vu que l’on sortait d’un lit par l’arrière, j’aurai préféré voir Tracy sortir de son lit normalement en ouvrant le drap comme dans la version Londonienne !)

    Je n’ai pas trouvé qu’il manquait de décors, je trouve qu’il manquant plutôt de lumière en fond… Par moment, on a chez Edna une lumière de fond qui ressemble à de la tapisserie… Ça m’aurait plu d’en avoir d’autres dans ce style dans d’autres scènes…

    Bref, j’ai apprécié mais pas adoré !… Je m’attendais à un autre niveau…

    J’irai les revoir à Bobino pour voir si ce n’était pas la salle ou mon état d’esprit qui ne me faisait pas profiter du Musical…

  30. Désolé pour les fautes de frappe, il est 2h36 du matin !

  31. Je vois Hairspray a déchainé les avis de cette rubrique.
    Pour ma part, j’y suis allé fin mai et j’ai trouvé le spectacle très réussi. Le mois de rodage y est peut-être pour quelque chose par rapport aux critiques écrites. Il reste sans doute parfois quelques pooints à affiner.
    De mon point de vue rien à dire sur la mise en scène ou le coté visuel. Et si les effets de scène sont effectivement assez simples (pas de gros décors ou machinerie) on passe un bon moment, car il a de vrais talents sur scène dans les voix et la chorégraphie. Ca bouge bien, c’est rythmé, parfois drôle donc une vraie comédie musicale. J’y retournerai avec plaisir.
    Chapeau et bravo à l’équipe.

Laisser un commentaire