Recherchez

Hamlet (Critique)

Le mercredi 5 février 2014 à 11 h 50 min | Par | Rubrique : Critique, Théâtre musical

Lieu : Espace Pierre Cardin - 1 avenue Gabriel - 75008 Paris - M° Concorde.
Dates : Du 17 au 23 février 2014.
Horaires : Du lundi au samedi à 20h. Le dimanche à 15h.
Tarifs : 20 €, 35 €, 50 €.

hamletComédie musicale en italien conçue et mise en scène par Daniele Martini.
Musiques et textes : Daniele Martini.
Costumes : Pierre Cardin.
Avec : Laurent Ban, Giuseppe Cartella, Heron Borelli, Ilaria de Angelis, Valentina Spreca, Luca Marconi, Daniele Martini & Fabrizio Voghera.

Tout le monde connaît l’histoire d’Hamlet. Daniele Martini a adapté ici l’œuvre en tragi-comédie musicale au travers d’une mise en scène cherchant à être cohérente avec l’esthétique du théâtre shakespearien. L’œuvre a été volontairement épurée.

Hamlet, drame musical, choisit la force de la parole et de la musique dans leur pureté, dépouillée de tout ce qui ne sert pas l’œuvre et laisse sa place au spectateur.

Notre avis :

La vie tragique d’Hamlet est ici, adaptée en italien et en musique à l’Espace Pierre Cardin. Dans un décor plus que minimaliste, on est transporté dans l’univers de Shakespeare au son des belles voix italiennes. Si on ne comprend pas cette langue, il est assez difficile de rentrer dans l’histoire, il faut alors réviser ses classiques avant de venir… mais le charme opère malgré tout, les voix sont harmonieuses et chaque comédien maitrise parfaitement sa partition, le son est irréprochable et cela doit être souligné car cela est rare dans les théâtres parisiens.
Pierre Cardin apporte sa touche personnelle dans les costumes qui rappellent ceux de Tristan et Yseult qu’il avait également créés, ceux ci sont scintillants et apportent de la lumière à la scène dépourvue de décors.On retiendra la performance de Laurent Ban, Amleto, parfaitement à l’aise en italien et dans ce rôle qui lui sied tout à fait. Un spectacle avec des longueurs certaines (durée totale : 2 h 10) mais on retiendra le travail musical, on regrettera surtout de ne pas comprendre le texte si on ne maitrise pas la langue.

 

 

Articles liés :

Veronica Antico et Nadia Bel - Belles, Belle, Bel
Laurent Ban - Double jeu
Renaud Hantson en concert
Portes ouvertes au Studio International des Arts de la Scène
Gala du Studio International Vanina Mareschal
Raiponce et le prince aventurier (Critique)

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire