Recherchez

Il était une fois Broadway (Critique)

Le lundi 1 octobre 2018 à 16 h 32 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts

Lieu : Palais des Congrès de Paris, 2 Place de la Porte de Maillot, 75017 Paris. Métro Porte Maillot
Dates : Du 6 au 7 octobre 2018
Horaires : Le 6 à 16.00 et 20.30, le 7 à 16.00
Tarifs : De 39€ à 115€

Avec
Hélène Segara
Liane Foly
Benjamin Legrand
Yoni Amar
Fleur Mino
Cyril Niccolai
Manon Taris
Anne-Marine Suire
Emilien Marion

Résumé : Un spectacle enchanteur qui nous invite à (re)découvrir les plus grands classiques de la Comédie Musicale !
Pour la première fois en France, venez assister à cette version symphonique des plus beaux standards du Musical où durant plus de deux heures, 100 choristes et 60 musiciens, en compagnie de guests de premier plan, nous emmènent à Broadway.
Les titres iconiques et légendaires d’Andrew Lloyd Webber, Kander and Ebb, Michel Legrand ou encore ceux de Sondheim et de Claude-Michel Schönberg nous feront vibrer comme si nous étions au coeur de Times Square. Et bien sûr, la plupart des airs sera interprétée en VO.
La grande scène du Palais des Congrès, flanquée de deux grands escaliers où évolueront les artistes, offrira un espace de jeu unique et magique.
La direction artistique et la mise en espace sont assurées par Pierre-Yves Duchesne, tandis que l’Orchestre Ostinato sera dirigé par Loic Olivier.
Mieux qu’un spectacle, c’est à un voyage que vous êtes invités.

Notre avis : Il était une fois Broadway est un concert d’une grande élégance et mettant à l’honneur les plus beaux tubes des musicals anglo-saxons, interprétés par huit solistes dont les prestations sont globalement irréprochables. Certaines marquent  particulièrement les esprits telles que la performance de Manon Taris qui réussit avec brio à nous transporter avec une réelle maitrise des différents registres du musical, mais aussi celles de Yoni Amar, Julien Salvia et Pierre Babolat, tout en finesse et malice. Ils sont soutenus par des chœurs aux harmonies impeccables, et un orchestre symphonique de 60 musiciens. Ces 2 éléments ajoutent un vrai cachet au concert et une véritable puissance à certains morceaux iconiques, générant quelques moments forts du concert : « The Bells of Notre Dame » à couper le souffle et  « Tradition » (Un Violon sur le Toit)  bluffant.
Les apparitions d’Hélène Segara et Liane Foly dont les timbres plus proches de la variété se marient plus difficilement avec ce répertoire du théâtre musical semblaient peu appropriées au contexte d’un tel concert typique de Broadway.
Certains monuments du musical auraient pu être mieux appréhendés malgré le réel potentiel des artistes d’exception et de l’orchestre de jeunes musiciens (Ostinato) en présence. Nous pensons notamment au final avec « One day more » (Les Misérables) ou encore au « Tonight Quintet » (de West Side Story) qui auraient mérité plus de clarté dans la superposition des lignes solistes.
En conclusion, l’humilité et le talent des huit solistes principaux, le répertoire artistique sélectionné, ainsi que la dimension qu’apportaient les choristes et les musiciens furent très appréciés. 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire

Il était une fois Broadway (Critique) (copy)

Le lundi 1 octobre 2018 à 16 h 32 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts

Lieu : Palais des Congrès de Paris, 2 Place de la Porte de Maillot, 75017 Paris. Métro Porte Maillot
Dates : Du 6 au 7 octobre 2018
Horaires : Le 6 à 16.00 et 20.30, le 7 à 16.00
Tarifs : De 39€ à 115€

Avec
Hélène Segara
Liane Foly
Benjamin Legrand
Yoni Amar
Fleur Mino
Cyril Niccolai
Manon Taris
Anne-Marine Suire
Emilien Marion

Résumé : Un spectacle enchanteur qui nous invite à (re)découvrir les plus grands classiques de la Comédie Musicale !
Pour la première fois en France, venez assister à cette version symphonique des plus beaux standards du Musical où durant plus de deux heures, 100 choristes et 60 musiciens, en compagnie de guests de premier plan, nous emmènent à Broadway.
Les titres iconiques et légendaires d’Andrew Lloyd Webber, Kander and Ebb, Michel Legrand ou encore ceux de Sondheim et de Claude-Michel Schönberg nous feront vibrer comme si nous étions au coeur de Times Square. Et bien sûr, la plupart des airs sera interprétée en VO.
La grande scène du Palais des Congrès, flanquée de deux grands escaliers où évolueront les artistes, offrira un espace de jeu unique et magique.
La direction artistique et la mise en espace sont assurées par Pierre-Yves Duchesne, tandis que l’Orchestre Ostinato sera dirigé par Loic Olivier.
Mieux qu’un spectacle, c’est à un voyage que vous êtes invités.

Notre avis : Il était une fois Broadway est un concert d’une grande élégance et mettant à l’honneur les plus beaux tubes des musicals anglo-saxons, interprétés par huit solistes dont les prestations sont globalement irréprochables. Certaines marquent  particulièrement les esprits telles que la performance de Manon Taris qui réussit avec brio à nous transporter avec une réelle maitrise des différents registres du musical, mais aussi celles de Yoni Amar, Julien Salvia et Pierre Babolat, tout en finesse et malice. Ils sont soutenus par des chœurs aux harmonies impeccables, et un orchestre symphonique de 60 musiciens. Ces 2 éléments ajoutent un vrai cachet au concert et une véritable puissance à certains morceaux iconiques, générant quelques moments forts du concert : « The Bells of Notre Dame » à couper le souffle et  « Tradition » (Un Violon sur le Toit)  bluffant.
Les apparitions d’Hélène Segara et Liane Foly dont les timbres plus proches de la variété se marient plus difficilement avec ce répertoire du théâtre musical semblaient peu appropriées au contexte d’un tel concert typique de Broadway.
Certains monuments du musical auraient pu être mieux appréhendés malgré le réel potentiel des artistes d’exception et de l’orchestre de jeunes musiciens (Ostinato) en présence. Nous pensons notamment au final avec « One day more » (Les Misérables) ou encore au « Tonight Quintet » (de West Side Story) qui auraient mérité plus de clarté dans la superposition des lignes solistes.
En conclusion, l’humilité et le talent des huit solistes principaux, le répertoire artistique sélectionné, ainsi que la dimension qu’apportaient les choristes et les musiciens furent très appréciés. 

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire