Recherchez

Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat – La vie rêvée de Joseph

Le lundi 1 août 2005 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Grandes oeuvres

Joseph - Tournée anglaise de 2003 ©DR

Joseph - Tournée anglaise de 2003 ©DR

Musique d’Andrew Lloyd Webber
Paroles de Tim Rice

Création
Première au Festival d’Edimbourg en 1972
Création à Londres le 8 novembre 1972 (259 représentations)
Création à Broadway le 18 novembre 1981 (824 représentations)

Principales chansons
« Prologue » ; « Any Dream Will Do » ; « Close Every Door » ; « Poor Poor Joseph » ; « One More Angel in Heaven » ; « Close Every Door » ; « Go, Go, Go Joseph » ; « Pharaoh Story » ; « Song Of The King » ; « Those Canaan Days »…

Synopsis
Jacob vit au pays de Canaan avec ses douze fils. Joseph, le cadet, est son enfant préféré. Jacob lui offre une superbe tunique de plusieurs couleurs, ce qui exacerbe la jalousie de ses autres fils. Joseph fait un rêve qui signifie qu’il connaîtra la réussite, contrairement à ses frères. Les frères de Joseph, exaspérés, décident de le jeter dans un puits. Ils vendent finalement Joseph comme esclave et le font passer pour mort auprès de Jacob en lui présentant la tunique de Joseph tâchée de sang (celui d’un animal, en réalité).

Arrivé en Egypte, Joseph se retrouve injustement en prison, où il interprète avec succès les rêves d’autres prisonniers. Ses dons reconnus lui permettent d’approcher le Pharaon, qui est en proie à d’étranges rêves. Joseph lui explique que sept années de plein essor (symbolisées par sept vaches grasses) seront suivies de sept années de famine (représentées par sept vaches maigres). Grâce à ce présage, l’Egypte fait des réserves afin d’éviter la pénurie le moment venu et, en retour, Joseph connaît une belle ascension.

Pendant la période de famine, les frères de Joseph viennent chercher de la nourriture en Egypte. Ils rencontrent Joseph, qui a atteint un rang élevé, sans le reconnaître. Joseph tente de savoir si ses frères ont changé. Il accuse son frère Benjamin d’être un voleur. Tous ses frères prennent sa défense. Conscient que ses frères sont devenus honnêtes, Joseph révèle sa véritable identité et peut retrouver sa famille à Canaan.

Le thème
Personnage biblique moins connu que Jésus ou Moïse, Joseph a pourtant eu droit lui aussi (et avant eux) à une adaptation de son histoire sous la forme d’un spectacle musical. L’histoire de Joseph débute dans le chapitre 37 de la Genèse. On retrouve au travers de son parcours plusieurs éléments évoqués dans d’autres chapitres de la Bible, voire dans d’autres religions.

Le pêché de la jalousie est sur le point de pousser les frères de Joseph à commettre réellement un fratricide. Heureusement, ils trouveront au fil du temps la voie de la rédemption, faisant front commun avec Benjamin, victime d’une fausse accusation. La solidarité démontrée permet d’ailleurs à Joseph d’accorder sans douter son pardon et de renouer les liens familiaux.

Le rêve a ici valeur de prophétie et c’est grâce à ce signe qu’un message est transmis aux hommes. Joseph, en réussissant à déchiffrer le rêve du Pharaon, parvient à trouver le moyen pour le peuple d’Egypte et pour lui-même de ne pas simplement subir le destin qui se présente à eux et ainsi de changer le cours des événements.

L’histoire derrière l’histoire
Andrew Lloyd Webber et Tim Rice ont commencé à collaborer ensemble au milieu des années 1960. En 1968, alors qu’aucun de leurs projets n’a encore réellement abouti, ils doivent créer un spectacle musical pour la chorale de la Colet Court School. Ils écrivent alors une oeuvre inspirée par la Bible, d’abord simplement intitulée Joseph. Ce spectacle présente la particularité de n’inclure aucun dialogue, les chansons suffisant à conter l’histoire. Il ne dure alors que vingt-cinq minutes. La première représentation a lieu le 1er mars 1968. Tim Rice interprète lui-même le personnage du Pharaon. Le talent d’Andrew Lloyd Webber et de Tim Rice est vite reconnu et Joseph obtient des échos positifs.

En janvier 1969, le spectacle est joué pour la quatrième fois et surtout, un album est édité. L’énorme succès rencontré par Jesus Christ Superstar donne un coup de pouce supplémentaire à l’oeuvre de jeunesse de Lloyd Webber et Rice. Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat est monté professionnellement lors du festival d’Edimbourg en 1972 avant de rejoindre le West End la même année. Joseph connaîtra un de ses points culminants avec la tournée qui parcourut le Royaume-Uni pendant douze ans à partir de 1979 !

Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat présente la particularité d’aborder avec une fraîcheur et un humour surprenants un thème biblique. Des arrangements pops peuvent ainsi côtoyer un air de calypso ou une parodie du King Elvis (personnage du pharaon), contribuant à faire de Joseph un spectacle familial. Certains des interprètes les plus marquants ne sont pas issus du théâtre musical mais des hits parades anglo-saxons comme Jason Donovan (Londres) ou Donny Osmond (Joseph au Canada mais aussi sur la vidéo disponible dans le commerce). Cette formule a été reprise lors du récent retour de Joseph à Londres, avec le choix de Stephen Gately, ancien membre du groupe Boyzone.

Versions de référence
Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat : The Original Broadway Cast avec Bill Hutton et Laurie Beechman [Chrysalis F2 21387]

Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat (Andrew Lloyd Webber’s New Production of) avec Jason Donovan et Linzi Hateley [Polydor 511 130-1]

Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat (Canadian Cast Recording) avec Donny Osmond [Polydor 517 266]

La version filmée en studio en 1999 est disponible en VHS et DVD :
Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat avec Donny Osmond, Maria Friedman, Richard Attenborough et Joan Collins.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , ,

Laisser un commentaire