Recherchez

La Crevette d’Acier (Chansons à voir)

Le jeudi 17 juillet 2003 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts, Spectacles divers

Lieu : Palais des Glaces (Grande Salle) - 37, rue du Faubourg du Temple 75010 Paris - Métro : République
Dates : du 17 juillet au 13 septembre 2003
Horaires : du Mardi au Samedi à 21h
Tarifs : 20 et 14 Euros
Informations supplémentaires : Tél. : 01 42 02 27 17 - Fnac, agences et points de ventes habituels

Mise en parole : Vincent Tirilly – Damien Dutrait
Mise en musique : Mathias Castagne – Chloé Lacan
Mise en scène : Antoine Scotto
Mise en lumière : Paul Beaureilles
Mise en son : François Vatin

Avec

Mathias Castagne (Jacky) : Guitares, violoncelle, piano et chant
Damien Dutrait (Jean-Claude) : Saxophone, clarinette, piano, chant, triangle
Chloé Lacan (Monique) : Chant, accordéon, piano
Vincent Tirilly (Michel) : Chant, oeuf et caisse-pas-très-claire

La Crevette d’Acier nous invite à faire connaissance avec une belle galerie de personnages dans ce spectacle sous-titré Chansons à voir. On plonge rapidement dans un monde où l’humour, tantôt grinçant tantôt léger, domine. La troupe sait faire preuve d’ironie mais sans agressivité superflue. Plusieurs thèmes sont évoqués : l’amour, la haine, les vacances, la vie en général… Les personnages présentés peuvent être farfelus, inquiétants, émouvants. Le spectateur est susceptible d’y reconnaître des personnalités qui font partie de son quotidien.

La troupe est constituée de quatre artistes ayant eu des parcours très divers (chanson, théâtre, cirque…). Cette complémentarité existant entre les membres de La Crevette d’Acier est un des atouts de la troupe. Chacun sait jouer d’instruments de musique différents. Une mention particulière peut être décernée à Mathias Castagne qui est un virtuose de la guitare électrique. Il en utilise pratiquement toutes les sonorités possibles, parfois au cours de la même chanson.

Les chansons du spectacle explorent plusieurs univers musicaux dont ceux de la samba, de la musette ou de la variété entre autres. Les rimes choisies, souvent inattendues, font régulièrement mouche. Les chansons sont entrecoupées de courtes scènes de transition jouant parfois la carte de l’auto-dérision, ce qui assure une complicité grandissante entre le public et les artistes sur scène.

Les chansons de la Crevette d’Acier sont donc véritablement « à voir » et pourront constituer un menu agréable à déguster lors d’une soirée entre amis.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire