Recherchez

La fièvre des années 80

Le mardi 22 septembre 1998 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Spectacles divers

Lieu : Folies Bergère - rue Richer, 75009 Paris (M° Grands Boulevards).
Dates : à partir du 22 septembre 1998
Horaires : du mardi au samedi 21h, dimanche 15h.
Tarifs : 150 à 290 F, Carré d'or : 350 F, Dîner (à 19h) + spectacle : 510 F en 1ère série.
Informations supplémentaires : 01 44 79 98 98

Revue musicale des standards des années 80 mise en scène par Roger Louret. Avec : Lisbet Bongarçon, Philippe Candelon, Laurent Biras, Thomas Boissy, Magali Bonfils, Christelle Chollet, Arnaud Denissel, Hervé Domingues, Valérie Dubois, Isabelle Fleur, Lucy Harrison, Stéphane Jacques, Dominique Letourneau, Caroline Neyrinck, Sylvie Roche, Stephangil.

nomination Molière 99 meilleur spectacle musical !

Les années Reagan et Mitterrand
Après le succès des Années twist et des Z’années zazou, Roger Louret et sa troupe, désormais aussi familiers des plateaux télé que des scènes françaises, dressent en deux heures et quinze tableaux, le portrait kaléidoscopique d’une décennie fric/frime traversée par des élans de générosité et la peur du SIDA. Ils s’adressent ici aux nouveaux vingtenneaires et trentennaires qui éprouvent leurs premières bouffées de nostalgie.
La présence d’un véritable orchestre est devenue si rare aujourd’hui (cf. Starmania ou Notre Dame de Paris) que l’on ne peut que se réjouir ici de son dynamisme. Philippe Candelon et Barbara Scaff (remplacée depuis) mènent la troupe qui réagit au quart de tour. Tous les artistes sont d’ailleurs excellents, qui tiennent la route deux heures sans fatigue apparente.
Deux regrets cependant : comme c’est trop souvent le cas en France, l’intrigue est quand même très mince (un groupe de provinciaux veulent « monter » à Broadway. Il leur faudra bien dix ans pour y parvenir…) et on sort des Folies Bergère un peu frusté d’avoir tenté d’identifier les chansons quand les extraits n’excèdent guère 30 secondes. Mais, avec 300 titres différents, comment faire autrement ? Et le public en sort ravi.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire