Recherchez

Le Béjart Ballet Lausanne revient au Palais des Sports

Le jeudi 24 octobre 2019 à 6 h 37 min | Par | Rubrique : En bref, Spectacles divers

Après We Will Rock You, c’est au tour de la célèbre compagnie de mettre Queen à l’honneur avec Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat.

Les hommages à Queen et à Freddy Mercury se suivent et ne se ressemblent pas. Après le récent show à succès We Will Rock You au Casino de Paris, c’est au tour du Béjart Ballet Lausanne de célébrer le groupe mythique avec Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat.

Ce ballet a été créé par Maurice Béjart en 1997 au théâtre national de Chaillot. Il est l’un des plus étonnants du chorégraphe, car s’appuyant à la fois sur des airs de Mozart et sur les plus grands titres de Queen où « invention, violence, humour, amour, tout est là », selon les termes mêmes du maître.
« C’est un ballet sur la jeunesse et l’espoir puisque, indécrottable optimiste, je crois aussi malgré tout que « the show must go on », comme le chante Queen » expliquait lui-même Béjart, « un ballet sur la vie, la mort, l’amour. »

Interprété par la quarantaine de danseurs de la compagnie, désormais sous la houlette de Gil Roman, et dans des costumes signés Versace, le Presbytère est en réalité un double hommage : à Freddy Mercury certes, mais aussi au danseur emblématique de la formation, Jorge Donn, Argentin décédé du sida en 1992. Ces deux disparitions ont profondément marqué Béjart qui a mis tout son cœur et son talent dans cette œuvre. Sans doute, l’une de ses plus populaires.

Plus de vingt ans après sa création, le Presbytère reste toujours d’actualité. Après 400 spectacles à travers le monde, il revient à Paris pour quatre représentations exceptionnelles au Palais des Sports. Une occasion de (re)découvrir cette œuvre originale et émouvante.

Du jeudi 31 octobre au dimanche 3 novembre 2019, au Palais des Sports de Paris.
Infos et réservations : https://www.ledomedeparis.com/fr/bejart-ballet-lausanne.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire