Recherchez

Le Goujon Folichon – Cabaret de maison close

Le jeudi 12 novembre 2015 à 11 h 19 min | Par | Rubrique : Récitals, Concerts, Spectacles divers

Lieu : Théâtre du Marais - 37 rue Volta - 75003 Paris - M° Arts et Métiers.
Dates : Du 22 au 29 novembre 2015.
Horaires : Le dimanche à 19h.
Tarifs : 19 €.

goujon-folichonMise en scène : Caroline Loeb.
Lumières : Anne Coudret.
Avec : Julien Fanthou & Gérald Elliott.

Le Goujon Folichon, c’est ainsi que se nommait cette aimable auberge des bords de Seine où, dès la seconde moitié du XIXème siècle le chaland en goguette venait barboter, pêcher, siester et se sustenter de fritures de goujons, bisque de homard et autres mets en vogue ; le tout au son de l’accordéon. Sa publicité y figura en bonne place chaque semaine dans le Figaro pendant des décennies, vantant son accès facile depuis Paris via « l’autodrome » ou le chemin de fer, ainsi que l’accueil convivial et chaleureux. Jean Lorrain en était un client assidu, ainsi que San Antonio bien des années plus tard, à une époque où les serveuses y accueillaient les clients à draps ouvert. La vaillante patronne en était mon arrière-grand-mère, Mémère Jeanine comme on l’appelait dans la famille.

L’interprète lyrique passionné par les chemins de traverse que je suis a voulu rendre hommage à Mémère Jeanine en ressuscitant l’âme du lieu par des chansons peuplées de marlous, filles de joie, filles perdues, créatures nocturnes, loufoques et interlopes.

Cet héritage de plaisirs m’est devenu une source de joies artistiques. Avec Gérald Elliott, incandescent accordéoniste, compositeur et multi-instrumentiste, nous avons travaillé des arrangements soignés et inventifs. Le duo accordéon et voix est l’idéal pour s’installer dans tous types de lieux. Car la mixité sociale qui fréquentait ce lieu disparu est aussi celle que nous voulons atteindre : en ville ou dans les champs, sur une scène, dans un bar, un salon, une cour, une rue… Le Goujon fait frétiller l’âme du public là où il le rencontre, trop heureux de ne plus être séparé du public par la fosse d’orchestre des scènes lyriques ! C’est que je suis devenu le Goujon Folichon, maître de cérémonie accueillant les spectateurs dans ce tout nouveau « Cabaret de maison-close », personnage énigmatique égrenant chansons poétiques, réalistes, fantaisistes, retrouvées ou composées sur mesure…

Julien Fanthou, Septembre 2015.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , ,

Laisser un commentaire