Recherchez

Le Pont des Soupirs (critique)

Le mercredi 7 décembre 2016 à 11 h 27 min | Par | Rubrique : A l'affiche, Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre Saint-Léon - 11 place du Cardinal Amette - 75015 Paris - M° La Motte-Picquet
Dates : du 1er au 11 décembre 2016
Horaires : jeu, ven, sam: 20h - dim: 15h30
Tarifs : 25€
Informations supplémentaires : réservations: http://www.allegro-furioso.com - 06 47 46 26 14

le-pont-des-soupirsOpéra bouffe de Jacques Offenbach

livret d’Hector Crémeux et Ludovic Halévy

avec: Sylvain Moreau, Christophe Raynal, Elisabeth Barthel, Marie-Anne Chassaing, Christophe Azaïs de Vergeron, Brigitte Randi, Bernard Parzysz, Gaétan Caulliez, Danièle Savelli, Thierry Dartois

Résumé: Cornarino Cornarini, doge de Venise et amiral de la flotte vénitienne, a déserté par crainte d’une défaite imminente dans le combat naval qui l’oppose à la flotte ennemie. Accompagné de son écuyer Baptiste, il se dirige déguisé vers son palais pour y retrouver sa chère épouse. La belle Catarina est à son balcon, écoutant les sérénades que lui donnent, d’abord son page Amoroso, puis son ambitieux et fourbe cousin Fabiano Fabiani Malatromba. Celui-ci fait arrêter Amoroso et le fait jeter en prison.

Notre avis: Le répertoire de Jacques Offenbach est tellement riche qu’il semble inépuisable et de nombreuses troupes d’amateurs ont à cœur de se pencher sur les œuvres oubliées pour les faire revivre le temps de quelques représentations. Après avoir monté Belle Lurette et Boule de neige il y a quelques années, la troupe Allegro Furioso se penche une nouvelle fois sur une rareté du petit Mozart des Champs-Elysées avec Le Pont des soupirs.

Si le livret n’est pas d’un grand intérêt, le spectacle est honnête. Les solistes, le chœur et l’orchestre montrent beaucoup d’enthousiasme et s’amusent joyeusement à nouer et dénouer cette intrigue vénitienne.

On regrettera seulement une mise en scène un peu trop statique donnant parfois l’impression d’assister à une version concert de la pièce et un trop grand nombre d’ajouts de jeux de mots et de citations ne permettant plus à ceux qui viennent découvrir l’œuvre d’entendre le livret original.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags :

Laisser un commentaire