Recherchez

L’Ecume des jours (Critique)

Le jeudi 23 mars 2017 à 11 h 08 min | Par | Rubrique : A l'affiche, Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre de la Huchette - 23 rue de la Huchette - 75005 Paris - M° Saint-Michel / Cluny-La-Sorbonne
Dates : Du 11 mars au 2 septembre 2017
Horaires : du mardi au vendredi à 21h - le samedi à 16h et 21h
Tarifs : de 10€ à 28€
Informations supplémentaires : www.theatre-huchette.com - 01 43 26 38 99

l-ecume-des-joursde Boris Vian
adaptation:  Paul Emond
mise en scène: Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps

avec:
Roxane Bret
Maxime Boutéraon
Antoine Paulin

Résumé: L’écume des jours, universelle histoire d’amour, pied de nez magistral à tous les immobilismes de la pensée, hommage drôle et poignant à nos rêves d’enfant, à l’imaginaire, à la poésie de l’existence. Une oeuvre à la modernité insolente où musique et littérature se rencontrent au coeur de Paris !

Notre avis: Que ce soit pour le théâtre ou pour le cinéma, adapter L’Ecume des jours de Boris Vian relève du défi. Le roman dépeint un univers absurde et poétique et laisse une grande place à l’imaginaire du lecteur qu’il est très difficile de retranscrire. Boris Vian invente des objets que chacun voit à sa façon, il fait vivre les décors. Le format théâtral ou cinématographique donne forcément une représentation définie voire réaliste de ces inventions.
L’intelligence de la mise en scène de Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps est d’avoir gardé cet imaginaire intact. Rien n’est montré, tout est suggéré. Le décor et les costumes sans être totalement neutres ont juste ce qu’il faut de détails pour créer une atmosphère particulière. Les accessoires sont quasiment inexistants, tout repose sur l’interprétation des comédiens.
Roxane Bret, Maxime Boutéraon et Antoine Paulin sont excellents. Ils sont tour à tour narrateurs et interprètent à eux trois tous les personnages du roman. Ils donnent beaucoup d’énergie sur scène, rendent le récit très vivant et sont très convaincants dans chacun de leurs rôles. Antoine Paulin arrive même à faire à lui seul un dialogue entre deux personnages d’une grande précision. Les personnages sont très bien dessinés et le passage de la narration aux dialogues se fait avec naturel.
Une musique envoutante complète le décor. Elle créé un habillage sonore dont les parties chantées sont un véritable prolongement des parties parlées.
L’Ecume des jours est un spectacle inattendu, drôle et émouvant qui plonge littéralement le spectateur dans le roman, une belle réussite.

 

Articles liés :

Critique : Ces années-là à Saint-Germain des Prés
Et Vian, à nous 3 !
Ambiance Cabaret
Et Vian ! A nous trois ! (Critique)
La poupée sanglante (Critique)
Rencontre avec Alexandre Jérôme, l’un des interprètes de La Poupée Sanglante

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : ,

Laisser un commentaire