Recherchez

Les années school

Le samedi 1 janvier 2000 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Jeune public

Lieu : Théâtre Maurice Ravel - 6 avenue Maurice Ravel, 75012 Paris (M° Bel Air, Porte de Vincennes, Porte Dorée)
Dates : jusqu'au 29 mars 2000
Horaires : à 14 h 30 les mercredis 8 décembre 1999, 19, 26 janvier 2000, 2, 23 février, 8, 15, 22 et 29 mars
Tarifs : 50 F
Informations supplémentaires : 01 44 75 60 00

Une comédie musicale de Katy Amaïzo interprétée par des lycéens

Qu’on ne s’y trompe pas, Les années school n’est pas un « prequel » des Années twist, à vrai dire l’un n’a rien à voir avec l’autre et si les moyens ne sont pas les mêmes et que le Théâtre Maurice Ravel n’est pas les Folies Bergère, la moyenne d’âge de la troupe des Petits Molière n’est pas non plus la même que celle de la compagnie Roger Louret… Nous avons ici affaire à de vrais adolescents qui ont vraiment l’âge de leur rôle (voire moins).
On l’aura compris, Les années school est un spectacle qui dépeint cette ingrate période qu’est l’adolescence. Le public suit les tribulations de quelques lycéens au cours d’une année scolaire : déboires amoureux, différences sociales, mauvaises notes, problèmes de chômage des parents, différents symptômes actuels sont illustrés en chansons et en musique. Le spectacle est fluide, les personnages attachants et on ne pourra évidemment pas tenir rigueur des petites maladresses de jeu ou de voix tant l’enthousiasme de cette très jeune troupe est sympathique. La charmante chorégraphie passe des claquettes au style hip-hop en passant par un ballet aquatique. Au final, on ne peut qu’être touché par tant de ferveur et de sincérité et on attend de voir comment ces jeunes talents vont évoluer.
La représentation à laquelle nous avons assistée était suivie d’un débat avec certains membres de la troupe à l’intention du jeune public venu applaudir le spectacle, tandis que d’autres rejoignaient leurs cours de claquettes, le théâtre étant situé dans un centre d’animation. On ne peut que se réjouir de voir ces jeunes spectateurs ou futurs artistes initiés si tôt à l’art magique de la comédie musicale. Une affaire à suivre… sur de nombreuses années…

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter

Laisser un commentaire