Recherchez

Les Coquettes en concert (Critique)

Le dimanche 15 février 2015 à 6 h 58 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts, Spectacles divers

Lieu : Le Grand Point Virgule - 8 bis rue de l'Arrivée - 75015 Paris - M° Montparnasse Bienvenue.
Dates : Du 20 février 2016 au 1er juin 2016.
Horaires : Les mardis et mercredis à 20h. Les samedis à 18h.
Tarifs : 23 €.

coquettes-2015Un groupe made in France avec des chansons originales et piquantes aux sonorités rétro. Ce n’est pas juste un concert, pas vraiment de l’humour mais un peu quand même… « bref ce sont des filles donc c’est compliqué ! » comme elles le disent elles-mêmes.

Entre chansons coquines et sketches humoristiques décalés, les Coquettes, Lola Ces, Marie Facundo et Juliette Faucon, offrent un show drôle et fantaisiste qui bouscule le genre.  1h de concert rythmé par des sketchs et des chansons qui vous feront rougir de rire !

Notre avis (écrit en mars 2015) : Elles ont choisi de s’appeler « les Coquettes ».
« Les Copines » aurait été trop réducteur, les « Coquines » bien trop gentil, quant aux « Couillues », elles y ont sûrement pensé… Elles, ce sont Lolas Ces, Marie Facundo et Juliette Faucon, trois chanteuses issues du théâtre musical, mais surtout trois amies inséparables, qui rêvaient de former un trio. Et c’est sans doute la meilleure idée qu’elles aient eue, car « les Coquettes » sur scène sont absolument irrésistibles et leur concert un pur moment de bonheur.
Humoristes, un rien féministes, faisant preuve d’une géniale autodérision, les trois filles se racontent au fil d’un récital minutieusement réglé, succession de mini-sketchs et de chansons jazzy aux textes explosifs. Leur autoportrait est hilarant, qui n’épargne rien au public. Car « les Coquettes » ne prennent pas de gants et abordent tout : leur physique et leurs formes, leur préférence sexuelle, leur péché mignon à semelles rouges, leurs petits secrets inavouables… c’est un véritable festival. Accompagnées au piano par Thomas Cassis, elles chantent confidences et caprices, que nous ne dévoilerons pas ici –un excès de pudeur peut-être… Les airs sont entrainants, les voix accordées, la plume est mordante, jamais vulgaire, et toujours percutante. A l’heure où les auteurs de livrets semblent parfois s’essouffler, le trio régale le public, faisant preuve d’une redoutable imagination et d’une écriture pour le moins épicée, qui pique, chatouille et fait sérieusement monter la température. Le tout avec un professionnalisme impeccable.
Leur créativité, leur audace et leurs voix font des « Coquettes » l’une des révélations scéniques de cet automne. Délicieusement osé, leur récital est une gourmandise. Doublée d’un exploit : celui de changer à tout jamais notre vision du dimanche soir. Pourquoi ? C’est un secret qu’elles vous feront découvrir et qui vous donnera peut-être quelques idées, qui sait…

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , ,

Laisser un commentaire