Recherchez

Les Misérables à Lausanne

Le mardi 15 septembre 2009 à 12 h 40 min | Par | Rubrique : A l'affiche, Critique, Théâtre musical

Lieu : Théâtre de Beaulieu, Avenue des Bergières 10, Case postale 89 1000 Lausanne 22
Dates : 11 septembre 2009 au 3 octobre 2009
Horaires : Lundi au samedi : 19h30, Dimanche : 15h, relâche le mardi
Tarifs : De 59 à 159 CHF

LesMiserables_LausanneUne comédie musicale de Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil
Mise en scène de Gérard Demierre
Direction artistique : Stéfano Kunz

Avec :
Valéry Rodriguez, René Lajoie, Pierre Babolat, Stéphane Métro, Virgile Le Dreff, Barbara Belletti, Brigitte Annoff, Cyril Fargues, Julien Salvia, Jyaleen, Laetitia Ayres, Lauranne Jaquier, Manon Taris, Mickael Viguier, Rachel Pignot, Sandrinne Seubille, Vincent David, Yoni Amar, Anne Freches, Floriance Iseli, Vanessa Cailhol, Esther Terraz, François Borand, Guillaume Fortineau, Emmanuel Vacarisas, Frédéric Brodard, Lina Lamara, Yvonne Tondolo, Jérôme Bortaud, Fabrice Pochic, Amélie Dobler, Guillaume Laroche, Aude Gilliéron.

On ne présente plus Les Misérables la célèbre comédie musicale d’Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg, adaptée du roman de Victor Hugo. Un des plus grands succès de tous les temps dans cette catégorie, jouée dans un nombre inimaginable de langues, Les Misérables est aussi le spectacle qui détient le record de longévité à Londres.

Cette année, à Lausanne, des producteurs suisses ont fait le pari de remonter ce spectacle en français avec un casting à 65 % français, nous prouvant que nos artistes peuvent aussi s’exporter.
Le casting de cette production est quasiment sans failles, on est ému, ébloui par le talent de cette troupe. On saluera Jyaleen qui joue Eponine à la perfection, Stéphane Métro (Chance, Roméo et Juliette) qui incarne un Javert inquiétant et charismatique et Mickael Viguier (Le Roi Lion) impeccable dans le rôle de Thénardier. Les enfants (Gavroche, Cosette) ne sont pas en reste, prouvant que la comédie musicale a un bel avenir ! Malgré une Fantine, un peu juste vocalement et avec un accent hollandais par moments fort prononcé, on est très agréablement surpris par l’ensemble des interprètes, et les ensembles donnent corps à l’histoire.

Bien que les décors soient simples, ils produisent un effet certain. La mise en scène est bien pensée, notamment le finale du premier acte qui est tout simplement à couper le souffle. Grâce à l’inclinaison de la scène, on peut voir chaque détail et l’effet visuel est très réussi. On regrettera néanmoins que les scènes des barricades ne soient pas plus spectaculaires. L’ensemble est un peu trop propre et les morts ne sont pas toujours crédibles… En revanche, lorsque les femmes découvrent les corps inanimés, on est transportés par l’émotion grâce à une mise en scène astucieuse.

Les costumes de très bonne qualité, sont nombreux et toujours bien adaptés à l’histoire. L’orchestre en live apporte un vrai plus au spectacle – une pratique qui, malheureusement, n’est pas encore complètement dans les mœurs françaises. Les émotions sont décuplées et même si parfois les instruments couvrent les voix, on est emporté par ces mélodies que l’on connaît si bien.

Cette adaptation suisse n’a vraiment rien à envier à la production actuellement en cours dans le West End, hormis quelques petits points faibles,  tous les ingrédients sont réunis pour marquer les esprits, et le public suisse ne s’y trompe pas au vu des standing ovations qui ont lieu tous les soirs.

Si votre route vous emmène à Lausanne, n’hésitez pas à poser votre valise au Théâtre de Beaulieu, vous revivrez avec plaisir ce spectacle qui a marqué tant de générations.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire