Recherchez

Les nouveaux romantiques

Le dimanche 3 avril 2005 à 0 h 00 min | Par | Rubrique : Critique, Récitals, Concerts, Spectacles divers

Lieu : Essaïon - 6 rue Pierre au Lard, 75004 Paris (M° Hôtel de Ville ou Rambuteau)
Dates : du 30 mars au 28 mai 2005
Horaires : du mercredi au samedi à 21 h 30
Tarifs : 15 ?, TR : 10 ?
Informations supplémentaires : 01 42 78 46 42

Un spectacle musical conçu et mis en scène par Stéphane Ly-Cuong

avec
Pascal Bolantin
Christine Kandel
Mark Marian
Olivier Ruidavet
Anandha Seethanen

Arrangements musicaux et piano : Pascal Bolantin
Chorégraphies : Myriam Ferrenbach
Assistant à la mise en scène : Patrick Alluin

Ils entrent sur scène, tout de noir vêtus, et annoncent la couleur en entonnant « J’veux pas rentrer chez moi seul(e) » accompagnés au piano. Le ton est donné. Au fil d’un répertoire endiablé explorant la variété des années 80, les protagonistes partent à la conquête de l’amour. Ils vont expérimenter la recherche du partenaire idéal avec les moyens modernes (internet…), vivre (presque) tous la naissance de l’amour, le feu de la relation qui s’installe, et connaître enfin la déception et l’abandon. Avec un humour corrosif, tant dans le jeu des acteurs que dans la chorégraphie, mais aussi avec beaucoup d’émotion et de sincérité, ces nouveaux romantiques représentent la génération actuelle, souffrant de la solitude et de la difficulté à se rencontrer malgré la multiplicité des moyens de communication que les nouvelles technologies mettent à leur disposition. Ils ne sont pas sans nous rappeler, par leur complicité et leur entraide infaillible, une certaine bande de trentenaires new-yorkais dissertant sur l’amour et ses complications au bar Central Perk…
L’originalité du spectacle réside dans la poésie des sentiments exprimés et celle des textes qui enchantèrent la génération Top 50. Ainsi, les personnages nous livrent leurs états d’âmes et leurs réflexions à l’aide de chansons inoubliables ? mais souvent oubliées ? telles que « Flash » (Stéphanie), « A Cause des Garçons » (A Cause des Garçons), « Bérézina » (Sophie Marceau), ou « Amour Année Zéro » (Alain Chamfort).
La sobriété et la simplicité du décor et des costumes, ainsi que la caractérisation judicieuse et fine des personnages confèrent à ces derniers une valeur d’exemple.
Le choix des chansons, l’originalité de la mise en scène, le talent des acteurs, chanteurs et musiciens nous font passer un moment tendre et drôle, et nous rappellent que les Nouveaux Romantiques, c’est nous.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire